Restos et cuisine

J’ai testé: le restaurant portugais Taberna dans le Vieux-Montréal

J’ai testé: le restaurant portugais Taberna

--

Photographe : Instagram @tabernamtl Auteur : Marouchka Franjulien

Restos et cuisine

J’ai testé: le restaurant portugais Taberna dans le Vieux-Montréal

Récemment ouvert sur la rue Saint-Paul O., l’établissement Taberna invite à sa table les saveurs gastronomiques du Portugal, de Lisbonne à l’Algarve. Verdict gourmand!

Le crépuscule assombrit un peu plus les rues du Vieux-Montréal. À cette heure-là du soir, les boutiques ont éteint leurs lumières, et Taberna – seule source de vie dans cette partie du quartier – apparaît au détour de la rue Saint Pierre comme une halte clémente. À côté de la porte d’entrée, un comptoir permet aux clients de commander un poulet piri-piri à emporter depuis la rue. On préfère s’engouffrer, bien au chaud, dans l’établissement.

La salle est joliment décorée de tables en bois qu’éclairent de larges lampes rondes en métal au style industriel. On prend place près de la fenêtre. Devant notre assiette nous attend une coupe de mousseux portugais qui pétille joyeusement. La soirée s’annonce de bon augure.

Après avoir parcouru le menu, et s’être déclarée plus d’envies que notre appétit est capable d’en supporter, on arrête notre choix sur la classique grillade mixte (poulet, steak de porc et chouriço) que viendra compléter quelques entrées et salades. Un petit bol d’olives et de lupins marinés, offert par la maison, vient apaiser notre faim.

 

null

 

Le saucisson ibérique, coupé en fine tranche, est gras comme il se doit. On regrette presque de ne pas avoir pris la planche de charcuterie «mixta ibérico», qui ajoute à l’assiette du chorizo et du jambon du Portugal. Heureusement, les pastéis de bacalhau – croquettes de morue – arrivent juste à temps pour balayer les regrets. Le cabillaud apporte une jolie saveur à la quenelle frite de purée de pomme de terre, proche en goût de l’accra de morue.

Quant à la salade de tomates, rehaussée d’olives, de fromage et de croûtons de pain, elle surprend dès la première bouchée. Le légume semble gorgé de soleil: on n’en a pas goûté de pareil en-dehors des pays méditerranéens, et surtout pas à Montréal!

 

null

 

On nous sert le clou du spectacle, notre grelhada mista – la fameuse grillade mixte. Ici, le poulet est juteux et cuit à la perfection. C’est bien là la différence entre une rôtisserie portugaise de restauration rapide et un restaurant. On savoure tout autant le chouriço et le steak de porc, qu’on recouvre à l’envie de sauce piquante piri-piri, une belle addition au repas. On regrette seulement les frites, un accompagnement trop facile. On aurait préféré quelque plat traditionnel, et, tant qu’à faire, plus de poisson au menu. Pour accompagner la grillade, on nous sert une salade de poulet aux légumes de saison. Courge rôtie, choux-fleurs et petites tomates apportent une touche – délicieuse – de couleurs au repas.

 

null

 

On n’a malheureusement plus faim pour un dessert (et pourtant, les pastéis de Nata – ces tartelettes portugaises au flan – nous font de l’œil!), mais on ne dit pas non à un verre de Porto pour terminer le repas en beauté.

Verdict: le restaurant, très agréable, est parfait pour un souper entre amis ou une date décontractée. En ce qui nous concerne, on y retournera avec plaisir. Attention cependant, mieux vaut avoir un gros appétit!

À DÉCOUVRIR:
J’ai testé: le restaurant mexicain Emiliano’s, dans le Vieux-Montréal
3 festivals de bouffe à surveiller
J’ai testé: dormir dans un tipi à la Villa Nao

Commentaires
Partage X
Restos et cuisine

J’ai testé: le restaurant portugais Taberna dans le Vieux-Montréal