Musique
13 mai 2011

Pascale Picard Band lance A Letter to No One

Par Nicolas Tittley

Auteur : Elle Québec

Musique
13 mai 2011

Pascale Picard Band lance A Letter to No One

Par Nicolas Tittley

Après avoir triomphé à l'Olympia de Paris en 2009, Pascale Picard a fêté comme il se doit avec les membres de son groupe en écumant les bars de la Ville lumière. Mais dès le lendemain, elle se remettait au travail.

Tiraillée entre la fierté de ce qu'elle avait accompli et un mal du pays de plus en plus pesant, la chanteuse originaire de Cap-Rouge a exprimé ses impressions en composant un texte, qui allait donner naissance à la chanson A Letter to No One. Au moment où nous lui avons parlé, Pascale hésitait encore à inclure cette pièce dans l'album, mais elle était décidée à lui emprunter son titre. «Je suis consciente que c'est un titre paradoxal, parce que je sais bien que le disque est très attendu. En même temps, c'est notre manière de dire qu'on fait de la musique pour nous d'abord et avant tout», explique- t-elle.

Plus accompli que Me, Myself & Us, A Letter to No One permet à la formation d'élargir sa palette: entre les délicats violons de Christmas et un très beau duo à saveur country avec Damien Robitaille (Nobody's Hero), la chanteuse se permet d'interpréter une pièce quasi expérimentale (Raw) sans qu'on ait l'impression qu'elle force la note. «C'est un album très personnel et très proche de nous, dit-elle. Même s'il est mal reçu, je resterai fière de ce qu'on a fait jusqu'ici. Tu sais, je me rappelle tous les jours que ce qui m'arrive est formidable. Il n'y a pas si longtemps, j'étais une petite fille qui vendait des patates à La Belle Province!»

  Nouveautés chez le disquaire

stefie-shock-150.jpgStefie Shock
La mécanique de l'amour

Dans ce nouvel album de Stefie Shock, plus électronique que ses précédents, les éléments caractéristiques de son style (les clins d'oeil aux sixties, les cuivres punchés et l'influence de Gainsbourg) côtoient des références au disco et au new wave. La voix grave et monocorde du chanteur est égayée par celles de Suzie McLelove, des Breastfeeders, et de sa vieille complice Chantal Caron. Un album finalement plus amoureux que mécanique.

 

 

malajube-la-caverne-150.jpgMalajube
La caverne

Ceux qui ont été déroutés par le précédent album du groupe pousseront un soupir de soulagement en entendant La caverne. Le band montréalais propose des chansons toujours joyeusement décalées, tout en flirtant avec des sonorités plus pop et en faisant des détours du côté du funk. Un savant dosage d'audace et d'accessibilité qui risque d'accroître la popularité d'une des meilleures formations québécoises du moment.

 

 

jessie-j-150.jpgJessie J
Who You Are

Située à mi-chemin entre Lily Allen et Katy Perry, écartelée entre son Angleterre natale et une Amérique qu'elle convoite, Jessie J mélange pop, R & B et reggae avec talent. C'est sans aucun doute la prochaine vraie star transatlantique.

 

 

 

gorillaz-the-fall-150.jpgGorillaz
The Fall

L'album, enregistré sur un iPad pendant la tournée nord-américaine du groupe, est une sorte de journal de bord. Damon Albarn s'est laissé aller à des expérimentations parfois bizarres, qui donnent lieu à quelques chansons fortes. Recommandé aux fans.

 

 

the-kills-blood-pressure-150.jpgThe Kills
Blood Pressures

Il y a un an et demi, à la suite d'une querelle, Kate Moss, la fiancée de Jamie Hince (guitariste et chanteur de The Kills), balançait dans une piscine l'ordinateur portable contenant les premières chansons de Blood Pressures. Jamie s'est remis à l'ouvrage et nous livre ici un album de blues punk à la fois sexy et punché. Rock: 1, mode: 0.

 

 

 

À LIRE: Jimmy Hunt: un album intimiste

 

 

 

 

 

Mots-clés
Partage X
Musique

Pascale Picard Band lance A Letter to No One