Musique

Osheaga 2017: Rencontre avec Peter Peter

Osheaga 2017: Rencontre avec Peter Peter

Peter Peter  Photographe : Alejandra Carranza

Musique

Osheaga 2017: Rencontre avec Peter Peter

Le talentueux chanteur québécois Peter Peter - dont le dernier opus, Noir Éden, a joué en boucle dans nos oreilles cette année - nous a accordé une entrevue tout de suite après son passage sur scène à Osheaga. 

1. C’est la saison des festivals, donc tu dois te promener beaucoup. Est-ce qu’il y a un artiste ou un album en particulier que tu écoutes en boucle lorsque tu es sur la route?

Je voyage beaucoup en avion, ces temps-ci, et dans la cabine, je n'écoute rien du tout. Je n'écoute même pas de film! Je suis quelqu'un d'anxieux et, en avion, c'est pire. J'ai  beau me déplacer souvent, ça ne s'améliore pas avec le temps. Cependant, si j'avais à choisir un album pour me calmer, ce serait Either/Or, d'Elliott Smith. 

2. D’ailleurs, ce n’est pas toujours facile de bien manger lorsqu’on est sur la route. As-tu un plat de prédilection en tournée?

On mange tellement mal sur la route! Mon plaisir coupable, c'est les patates déjeuner du Mcdo. En plus, c'est végétarien. J'essaie de faire attention à ma consommation de viande, pour les animaux et pour la planète. 

3. Quel est le meilleur spectacle que tu aies vu durant un festival?

Honnêtement, je n'aime pas beaucoup voir des spectacles durant les festivals. J'aime mieux voir les artistes que j'aime dans de petites salles intimes plutôt qu'à l'extérieur, entouré de gens. Mais si j'avais à choisir mon meilleur show, ce serait Jean Leloup, je pense, sur les Plaines d'Abraham. 

4. Quels spectacles as-tu hâte de voir à Osheaga cette année?

J'aimerais bien voir Nicolas Jaar. Et KROY, qui est une amie! J'aime voir des artistes électro jouer sur scène. Ça me fascine plus que les groupes rock. C'est encore quelque chose qui est nouveau pour moi, l'électro. Je commence à en intégrer dans mes chansons et voir d'autres musiciens en concert, c'est un peu comme un apprentissage pour moi. J'aime voir comment ils gèrent ça sur scène. 

5. Avec quel artiste rêverais-tu de partager la scène?

J'aimerais partager la scène avec un musicien qui me ressemble un peu, timide et un brin misanthrope. Je dirais Elliott Smith! Je crois que ce serait un bon fit. Sinon, Baxter Dury qui est un chanteur anglais. J'ai l'impression de me reconnaitre en lui d'une certaine façon. 

6. As-tu un rituel avant chaque spectacle?

Oui! Et on a oublié de le faire tout à l'heure! Je ne sais pas si ça va me porter malheur. Habituellement, avec mon groupe français, on crie: "UN, DEUX, TROIS, IBIZA!". Avec mon groupe québécois, on chuchote plutôt "Un, deux, trois, bon karma!». C'est plus zen! (rires) C'est niaiseux, je ne suis même pas superstitieux, mais je trouve ça vraiment drôle. En fait, je suis un peu superstitieux parce que si je porte un chandail durant un spectacle et que ça ne se déroule pas comme je veux, je ne le reporterai plus jamais sur scène. Juste au cas où! 

Peter Peter

Peter Peter  Photographe: Alejandra Carranza

7. Le ELLE QUÉBEC est un magazine de mode, alors on se demandait: Comment choisis-tu ta tenue de scène?

J'aime la mode, j'aime l'esthétisme et les belles choses. Mais je n'ai pas de processus particulier pour choisir mes vêtements de scène. J'aime beaucoup les vêtements scandinaves et très minimalistes. Je suis souvent habillé en noir. D'ailleurs, aujourd'hui je me trouve funky! [Il porte un chandail blanc et noir avec une fine ligne verte sur les manches...] Sinon, j'aime bien mes vieux trucs. Je porte mes vêtements longtemps. 

8. On sait que les festivaliers consomment beaucoup d'alcool à Osheaga. As-tu un remède de grand-mère ou un truc pour remédier à un lendemain de veille?

Il faut beaucoup s'hydrater! Personnellement je bois une grosse cannette d'eau de noix de coco avec de la pulpe. Et, sinon, il faut s'empêcher de manger du junkfood, et plutôt choisir des options santé. Du chou frisé et de la bette à carde au lieu d'une grosse poutine! (rires) 

9. Est-ce qu’il y a une question que tu détestes te faire poser en entrevue? …En espérant que ce ne soit pas l’une des nôtres!

Je n'aime pas qu'on me demande comment prononcer "Peter Peter". Avec l'accent anglais, sans l'accent anglais... Pour vrai, prononcez-le comme vous voulez, je m'en fous! (rires) Sinon je déteste qu'on me fasse remarquer mon "accent français". Je suis expatrié à Paris depuis quatre ans alors c'est possible que j'utilise quelques tournures de phrases franchouillardes! 

10. Qu’est-ce qui s’en vient pour toi au cours des prochains mois?

Je prends des vacances! J'en profite pendant que je suis à Montréal. Ensuite, j'ai quelques autres festivals en France et en Europe, mais je suis aussi en écriture de mon prochain album, qui va arriver rapidement. Ç'a pris du temps avant de lancer Noir Éden, et j'ai beaucoup de nouveau matériel. Dans un an, il devrait être dans les bacs! 

 

 

Commentaires

Partage X
Musique

Osheaga 2017: Rencontre avec Peter Peter