Musique

Osheaga 2017: rencontre avec Geoffroy

Osheaga 2017: rencontre avec Geoffroy

Geoffroy  Photographe : Théo Dupuis-Carbonneau

Musique

Osheaga 2017: rencontre avec Geoffroy

On écoute en boucle son premier album long jeu, Coastline, c'est donc avec grand plaisir qu'on s'est entretenues avec le chanteur québécois Geoffroy, entre deux spectacles à Osheaga. 

1. C’est la saison des festivals, donc tu dois te promener beaucoup. Est-ce qu’il y a un artiste ou un album en particulier que tu écoutes en boucle lorsque tu es sur la route? 

Je dirais celui de Maggie Rogers, Now that The Light is Fading. C'est drôle parce qu'elle joue juste après moi aujourd'hui, sur la même scène. 

2. D’ailleurs, ce n’est pas toujours facile de bien manger lorsqu’on est sur la route. As-tu un plat de prédilection en tournée?

On mange tellement de crap quand on est sur la route que j'essaie de manger le plus de fruits et de légumes possibles. 

3. Quel est le meilleur spectacle que tu aies vu durant un festival?

Half Moon Run, au FestiVoix de Trois-Rivières. Chaque fois que je les vois, je capote. Ils sont next level

4. Quels spectacles as-tu hâte de voir à Osheaga cette année?

Tellement de gens! Je suis là pour la fin de semaine, c'est certain. Ce soir, j'adorerais voir Maggie Rogers, MGMT et Justice. Je vais courir entre les scènes! Je vais aussi tenter de voir Lorde, malgré que j'aime moins les gros shows. Je préfère ceux qui sont sur les petites scènes, plus intimes. C'est pourquoi je suis vraiment content de jouer sur la Scène des Arbres, d'ailleurs. 

5. Avec quel artiste rêverais-tu de partager la scène?

Paul Simon! 

6. As-tu un rituel avant chaque spectacle?

On a toujours un word of the day, qui change tout dépendant de ce qui arrive dans la journée. C'est un peu niaiseux, on pourrait s'en trouver un autre! 

Geoffroy en performance à Osheaga

Geoffroy en performance à Osheaga  Photographe: Théo Dupuis-Carbonneau

7. Le ELLE QUÉBEC est un magazine de mode, alors on se demandait: Comment choisis-tu ta tenue de scène?

Je mets les vêtements que j'ai dans ma garde-robe. Là, je commence à avoir épuisé mes réserves de linge pour porter sur scène... Mais j'essaie de garder ça simple: jeans, t-shirt. Je met ce qui me plait, ce que je porte dans la vie, dans le fond. 

8. On sait que les festivaliers consomment beaucoup d'alcool  à Osheaga. As-tu un remède de grand-mère ou un truc pour remédier à un lendemain de veille?

Oui! Il faut boire du BioSteel avant d'aller dormir. C'est un truc pour les athlètes, remplis d'électrolytes. Aussi simple que ça! 

9. Est-ce qu’il y a une question que tu détestes te faire poser en entrevue? …en espérant que ce ne soit pas l’une des nôtres!

«Pourquoi tu chantes en anglais?» Je déteste ça, je suis tanné. Quand ça arrive, je réponds: "Plutôt qu'en..?" Ça déstabilise les intervieweurs! (rires)»  

10. Qu’est-ce qui s’en vient pour toi au cours des prochains mois?

Je serai sur la route avec Coastline partout au Québec jusqu'à la fin de l'été. En même temps, je suis un peu en studio, j'ai des idées pour de nouvelles chansons. En septembre et en octobre, je serai en Europe, peut-être aux États-Unis... Je vais essayer de sortir un peu du Québec! 

 

Commentaires

Partage X
Musique

Osheaga 2017: rencontre avec Geoffroy