Musique

J’ai testé: le tout nouveau festival de musique Santa Teresa

J’ai testé: le tout nouveau festival de musique Santa Teresa

Festival de musique Santa Teresa Photographe : Santa Teresa

Musique

J’ai testé: le tout nouveau festival de musique Santa Teresa

Ce weekend, c’était à Sainte-Thérèse (oui, Sainte-Thérèse!) qu’il fallait être. La première édition du festival Santa Teresa battait son plein avec des invités comme City and Colour, Patrick Watson, Lary Kidd, Safia Nolin, Aliocha et Husser. Compte rendu de notre passage sur la Rive-Nord.
 

16 h 30

C’est un départ! Accompagnée de ma collègue et fidèle acolyte Théo, on emprunte la ligne de métro orange, direction Montmorency. Puis, on prend un bus du Conseil intermunicipal de transport Laurentides et c’est à ce moment qu’on se sent assez loin de notre Petite-Patrie pour appeler notre périple une aventure. Sainte-Thérèse, on arrive!

 

17 h 30

Arrivées à destination, on se rend compte que Sainte-Thérèse est une ville très charmante. Sur place, une petite foule est déjà rivée, bière à la main, devant Alaclair Ensemble sur la grande scène extérieure. On commande un drink spécial Santa Teresa (à base de vodka White Keys, de Campari et de jus de pomme), puis on se joint à la foule pour danser un peu, question de se réchauffer, parce que même si le mois de mai arrive à grands pas, on gèle! On regrette amèrement notre choix de manteau, mais on se dit qu’on oubliera le froid après quelques cocktails. De toute façon, Alaclair Ensemble réchauffe l’ambiance de brillante façon, et arrive même à faire danser un slow à la foule plutôt sur le party. 

 

18 h 30

Congelée jusqu’au bout des orteils après le concert, on décide de se rendre au restaurant libanais Arousse, à deux pas du festival, pour une poutine et un verre de vin bien mérité, avant le spectacle de Patrick Watson à l’église Sainte-Thérèse d’Avila, qu’on attend avec impatience. On se régale!

 

20 h

Repues et revigorées, on entre dans une église bondée où Patrick Watson et sa bande entament les premières notes d’un concert quasi spirituel. On se faufile jusqu’à l’avant pour profiter non seulement de la musique envoûtante et de la voix époustouflante de Watson, mais aussi pour s’imprégner totalement de l’ambiance rendue possible par une mise en scène soignée. De douces lumières, de la fumée et un semblant de constellations sur les murs de l’église mêlée au génie musical du groupe arrivent à nous faire entrer dans un état proche de la transe dont il faut bientôt se sortir, puisqu’on ne veut pas manquer le prochain concert, celui de la chanteuse Helena Deland.

Patrick Watson au festival Santa Teresa

Patrick Watson au festival Santa Teresa / Instagram @valiegb

 

21 h

L’auteure-compositrice-interprète Helena Deland est une artiste émergente dont le nom risque d’être sur toutes les lèvres très bientôt. C’est sur la petite scène du Montecristo, un établissement de Sainte-Thérèse mi-bar, mi-taverne que la jolie blonde interprète quelques-unes de ses chansons avec un air désinvolte et une voix sublime qui charme dès les premières notes. Whisky sour à la main, on apprécie chaque minute de ce spectacle tout en simplicité.

 

22 h

On traverse la rue direction le Cha Cha, un tout petit bar, pour aller voir le concert d’Aliocha. À la porte, on nous informe cependant que l’endroit est rempli plus qu’à capacité, et qu’on ne pourra pas entrer même avec nos passes média. Déçues, on se tourne vers le HB Bar, où on attend en ligne pour ce qui semble être une éternité avant qu’on nous laisse entrer dans un lieu trop bondé, où commander un verre semble être aussi difficile que de monter l’Everest. Décidément, les bars de Sainte-Thérèse n’étaient pas tout à fait prêts à accueillir la horde de festivaliers déterminés à faire la fête!

 

23 h

Fatiguées, mais bien contente de notre soirée malgré tout, on quitte Sainte-Thérèse vers Montréal, en se disant qu’on sera certainement de la partie l’an prochain. À bientôt, Santa Teresa!

 

 

 

Commentaires

Partage X
Musique

J’ai testé: le tout nouveau festival de musique Santa Teresa