Musique
26 sept. 2016

Entre deux shows au FME: Rencontre avec Laurence Nerbonne

Par Elisabeth Massicolli
Entre deux shows au FME:  Laurence Nerbonne

--

Auteur : Elisabeth Massicolli

Musique
26 sept. 2016

Entre deux shows au FME: Rencontre avec Laurence Nerbonne

Par Elisabeth Massicolli

Depuis le lancement de son premier album solo, XO, Laurence Nerbonne nous charme avec des vidéoclips et des chansons pop accrocheuses qui n’ont rien à envier aux sonorités bonbons des Bieber-Gomez-Grande de ce monde. On l’a rencontrée juste avant sa remarquable performance au Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue!
 

Complète cette phrase. «L’Abitibi, c’est...»:

La fête! J’y suis venue quelquefois pour le FME, mais aussi pour des tournois de basketball, dans mon ancienne vie, du temps où j’étais musclée! (rires) C’est toujours vraiment l’fun.

 

Dans quelle région du Québec aimerais-tu t’exiler, si tu en avais l’occasion?

Val-David! Ou le Lac-Simon. Ce sont deux vraiment belles places.

 

Quel est le lieu le plus inusité dans lequel tu as donné un concert?

En fait, ce sera un peu plus tard aujourd’hui. Je ne sais pas où-quand-comment, mais je suis censée jouer dans une ambulance transformée en boom box.

 

Quel est ton meilleur (ou ton pire) souvenir de spectacle?

Mon meilleur, c’est facile: c’est quand j’ai fait du crowd surfing sur Claude Bégin! (rires) Mon pire, c’est quand une corde de mon violon a brisé sur scène, et j’ai dû la changer en continuant de chanter. Pas évident — et assez traumatisant!

 

Quel est le moment le plus awkward que tu aies vécu en entrevue?

En entrevue, je ne sais pas... Mais je reçois beaucoup de questions assez étranges sur les réseaux sociaux de la part de fans. Par contre, quand ce sont des enfants, je trouve ça plus cute qu’awkward!

 

Quel artiste émergent aimerais-tu que tout le monde connaisse demain matin?

Il y a une artiste américaine qui s’appelle Kiiara et qui a écrit une chanson incroyable: Gold! Elle fait dans l’indie-pop et elle mérite d’être plus connue, selon moi.

 

Quel est ton meilleur souvenir du FME?

Il ne sera pas content que je dise ça... Mais après une soirée arrosée, j’étais allée jouer à «sonne-décrisse» avec Laurent Saulnier [l’homme à la tête des FrancoFolies de Montréal, du Festival International de Jazz de Montréal et de Montréal en lumière!] dans les rues de Rouyn-Noranda. C’est un souvenir mémorable, disons-le comme ça!

 

Quel artiste veux-tu le plus voir durant cette édition du festival?

Je n’ai jamais vu les Dead Obies sur scène, alors je ne manquerai pas ça toute à l’heure.

 

Quelle chanson québécoise aimerais-tu avoir écrite?

Ordinaire, de Robert Charlebois, mais au féminin. Un peu comme Céline, mais en mieux! (rires) Sinon, plusieurs chansons de Pierre Lapointe.

 

Quelle est ta chanson de l’été?

Je ne suis pas originale, mais c’est Cheap Thrills, de Sia.

 

Après avoir bu quelques bières, sur quelle chanson veux-tu chanter fort?

C'est toujours All I Want For Christmas Is You, de Mariah Carey. Même en été! C’est d’ailleurs la seule chanson que je chante au karaoké.

 

Quelle est la meilleure façon de passer le temps sur la route?

Dormir! (rires) Et manger des chips.

 

Quel est le meilleur disque pour un roadtrip?

Ces temps-ci, sur la route, j’écoute la musique de MØ.

 

Si quelqu’un n’a jamais écouté ta musique, par quelle chanson aimerais-tu que cette personne débute son écoute?

Si ton cœur bat. Je trouve que c’est une belle introduction à ce que je fais. C’est aussi une chanson accrocheuse.

 

FME, ça veut dire Festival de musique émergente. Peux-tu trouver une autre signification à l’acronyme? 

Fuck*ng Magnifique Énergie!

 

 

Pour connaître toutes les dates de spectacle de Laurence Nerbonne, rendez-vous sur sa page Facebook: facebook.com/Laurencenerbonnesolo!

 

Partage X
Musique

Entre deux shows au FME: Rencontre avec Laurence Nerbonne