Musique

Cinq questions à la chanteuse Tove Lo

Cinq questions à la chanteuse Tove Lo

-- Auteur : Elisabeth Massicolli Source : ellequebec.com

Musique

Cinq questions à la chanteuse Tove Lo

La chanteuse suédoise qui nous a charmés avec des chansons comme Stay High et Talking Body en 2015 revient avec un deuxième opus, Ladywood, qui promet de nous faire danser. Rencontre éclair avec cette machine à hits!
 

Pourquoi avoir choisi Ladywood comme titre de ton deuxième album?

Je suis une fille qui recherche les sensations fortes, les rushs. J’ai besoin de me sentir en vie et, pour y arriver, j’essaie de toujours faire ce qui me terrifie. On m’a souvent dit que «j’avais des couilles» de faire ce que je faisais. Je dé-tes-te cette expression! Comme si on devait être un gars pour être courageuse. Ladywood, c’est une expression un peu sexuelle! Ça veut dire, disons... une érection féminine? Ou excitation féminine? (rires) Pour moi, en tout cas, c’est une façon plus cool de dire que je suis intrépide et fonceuse, même sans couilles!

 

De quelle façon cet album est-il différent de ton premier opus, Queen of the Clouds?

La production est différente en ce qui a trait au son. J’utilise plus de beats technos minimalistes, que je mixe à des rythmes pop. J’ai eu une chirurgie pour retirer un kyste sur mes cordes vocales, alors il y a également un plus grand éventail de voix sur cet album. Le thème est aussi différent. Sur le dernier disque, je parlais beaucoup de relations qui ont foiré. Sur celui-ci, j’explore une plus vaste gamme d’émotions, que j’aborde toujours de façon crue et explicite! (rires)

 

Tes chansons sont très accrocheuses, mais les paroles sont souvent sombres. C’est rare dans le monde de la pop! Essaies-tu de faire danser les gens tristes?

Oui, c’est exactement ça! (rires) Dance your sadness away!

 

Tu as récemment lancé la chanson Cool Girl, que tu dis avoir écrite après avoir regardé Gone Girl. De quelle façon ce film t’a-t-il inspiré?   

Dans le film, la protagoniste [Rosamund Pike] se lance dans un long monologue. Elle dit: «Mon mari ne m’aime pas, il aime une fille qui n’a jamais existé, une fille cool.» Elle parle du personnage qu’elle a inventé de toute pièce, de la façon dont elle a changé sa personnalité pour plaire à son mari, et ça m’a fait réfléchir. Pourquoi fait-on ça? Pourquoi essaie-t-on d’être distantes, froides et de cacher notre véritable personnalité ou nos émotions pour plaire à des gars? Pourquoi on joue des games de la sorte? Dans Cool Girl, ce sont les questions que j’aborde... de façon un peu sarcastique, je l’avoue!

 

En parlant de film! Tu as réalisé un court métrage qui sortira en même temps que ton album, le 28 octobre prochain. Que peux-tu nous en dire?

C’est un film qui accompagnera la première partie de mon disque. Le titre est Fairy Dust Part 1. En gros, ça parle de la relation amour-haine que j’entretiens avec mon alter ego aux comportements autodestructeurs, toujours à la recherche d’un rush. Ça parle de mes hauts et de mes bas. C’est assez sexuel, sombre et rempli de toutes sortes d'émotions... J’ai bien hâte de voir comment ce sera reçu!

 

 

À DÉCOUVRIR

Entre deux shows au FME: Rencontre avec Ariane Zita

Entre deux shows au FME: Rencontre avec Chantal Archambault 

Le Questionnaire ELLE: 25 questions à la chanteuse Jain 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires
Partage X
Musique

Cinq questions à la chanteuse Tove Lo