Livres
24 oct. 2011

Lecture: trois romans sur l'adolescence

Par Danielle Laurin

Auteur : Elle Québec

Livres
24 oct. 2011

Lecture: trois romans sur l'adolescence

Par Danielle Laurin

La chute de Sparte
Biz (Leméac)

Après Dérives, La chute de Sparte. Après la dépression, le suicide. Pourquoi? Pourquoi, ayant fait le récit dans son premier bouquin du malaise existentiel qui lui est tombé dessus quand son fils est né, Biz a-t-il décidé d'aborder ensuite la question du suicide? Et pourquoi spécifiquement chez les jeunes? Qu'est-ce qui a incité le rappeur de 38 ans à se mettre dans la peau d'un ado? Et pour commencer, quel genre d'ado était-il lui-même? J'avais la tête pleine de questions quand j'ai composé son numéro. Il était 3 h de l'après-midi. Alice (1 an) et Louis (5 ans) faisaient tranquillement la sieste; leur papa était tout à moi. Tout en verbe, tout heureux de la version finale de son roman. Mais il était inquiet, aussi. Les jeunes allaient-ils se reconnaître dans son livre? Allaient-ils le lire, d'abord? Et les adultes, qui n'ont pas, la plupart du temps, la moindre idée de ce qui se passe dans la tête des jeunes, allaient-ils le suivre?

Au bout du fil, Biz précise ses intentions: rendre hommage aux adolescents; montrer qu'ils ne sont pas tous débiles, illettrés; leur dire qu'il les trouve beaux, qu'il les aime, qu'il croit en eux. C'est pour ça qu'il a écrit La chute de Sparte. Il les observe, les écoute, quand il se rend dans les écoles pour y donner des conférences. Il lit les courriels que les ados lui adressent régulièrement, ainsi qu'aux autres membres de Loco Locass. Il sait que certains ont des pensées suicidaires. Quand le groupe a lancé la chanson M'accrocher?, sur le suicide, en 2008, les témoignages troublants ont afflué. C'est pour ça qu'il a voulu aborder la question de front dans son roman. Parce qu'on ne comprendra jamais comment un jeune qui a toute la vie devant lui en vient à se donner la mort. Parce que personne n'a de réponse. Parce que le suicide est encore un grand tabou - comme la dépression, d'ailleurs. Et parce que la solution vient par la parole, par le fait qu'on ose en parler, selon Biz. «Quand on est mort, est-ce que c'est pour toute la vie?» C'est la question que lui a posée un jour son petit Louis. Ça aussi, ça fait partie des éléments troubles qui ont donné lieu à La chute de Sparte.

 

 

Cleves-de-Marie-DARRIEUSSECQ-225.jpgClèves
Marie Darrieussecq (P.O.L)

Dans Clèves, la très talentueuse romancière française Marie Darrieussecq raconte sans détour, avec des mots vrais mais aussi avec une immense sensibilité, le quotidien d'une adolescente tourmentée. Aux prises avec une sexualité exacerbée, tapageuse, perverse. Et qui s'interroge. Le faire ou pas? Et avec qui?

 

 

 

 

 

 

nullmazarine-pingeot-pour-memoire-22.jpgPour mémoire
Mazarine Pingeot (Julliard)

Dans Pour mémoire, Mazarine Pingeot met en scène un adolescent en pleine autodestruction, en pleine folie. Il est obsédé par ce qui s'est passé dans les camps de concentration nazis, n'en dort plus, ne mange plus. Au risque de mettre sa propre vie en danger. Sombre roman qui donne à réfléchir, mais qui se termine par une ode à l'amour, à la vie.

 

 

 

 

 

 

 

À DÉCOUVRIR: Des romans vibrants, tournés vers le passé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés
Partage X
Livres

Lecture: trois romans sur l'adolescence