Livres

Dans la bibliothèque de Sophie Bienvenu

Dans la bibliothèque de Sophie Bienvenu

  Photographe : Sarah Scott

Livres

Dans la bibliothèque de Sophie Bienvenu

L’auteure Sophie Bienvenu, dont le premier roman, Et au pire, on se mariera, vient d’être adapté au cinéma dans une réalisation de Léa pool, sera l’une des invitées d’honneur de la 40e édition du Salon du livre de Montréal.

Ravie de cette première expérience en tant que coscénariste, l’écrivaine de 37 ans se sent pousser des ailes. Elle planche sur deux scénarios, en solo cette fois, dont l’un inspiré de son deuxième roman, Chercher sam, qui traite d’itinérance. Elle a aussi dans sa mire deux projets de téléséries. sans compter qu’elle est en plein travail de recherche pour son prochain roman, son quatrième après autour d’elle, dont l’action se déroulera dans les Caraïbes. tout cela n’empêche pas cette auteure, née en Belgique et débarquée au Québec en 2001, de trouver le temps de lire...

Votre dernier coup de cœur littéraire?

Taqawan, d’Éric Plamondon. L’histoire, qui se passe en 1981 dans une réserve indienne alors que le gouvernement interdit la pêche au saumon, m’a donné une grosse claque. J’en suis ressortie pleine de questionnements.

Parmi vos auteurs québécois préférés, il y a...

Larry Tremblay, Simon Boulerice, Marie Larocque, Audrée Wilhelmy. Et Martin Michaud, qui m’a fait aimer le genre policier.

Un livre que vous recommanderiez à un nouvel arrivant au Québec?

L’hiver de force, de Réjean Ducharme. C’est le premier livre québécois que j’ai lu en arrivant ici. J’ai eu l’impression de découvrir une voix, comme lorsque j’avais lu La vie devant soi, de Romain Gary.

Le livre que vous avez relu le plus souvent?

Le petit prince, de Saint-Exupéry. Quand j’étais petite, j’aimais le format: ça se lit vite. Je le relis souvent parce que, malgré sa simplicité, je me dis que je vais y trouver quelque chose de nouveau, une nouvelle signification, de nouvelles métaphores.

L’ouvrage que vous vous êtes toujours promis de lire sans pouvoir y arriver?

À la recherche du temps perdu, de Proust. Je l’ai acheté, puis ouvert plusieurs fois, mais je n’ai jamais réussi à lire plus d’une vingtaine de pages.

Le livre que vous avez offert le plus souvent en cadeau?

David et Olivier, de Robert Sabatier. Je l’ai beaucoup offert à des amis, parce que c’est, justement, une très belle histoire d’amitié. Quand j’éprouve un sentiment fort pour un ami, j’ai envie qu’il lise ce roman, pour qu’il comprenne ce que je ressens.

Le salon du livre de Montréal se tiendra du 15 au 20 novembre, à la Place Bonaventure; salondulivredemontreal.com 

Commentaires

Partage X
Livres

Dans la bibliothèque de Sophie Bienvenu