Cinéma et Télé

Oscars: Un tapis rouge, deux réalités

Fran�ois-Denis Larivi�re Auteur : Elle Québec Crédits : Fran�ois-Denis Larivi�re

Cinéma et Télé

Oscars: Un tapis rouge, deux réalités

La réalité des médias n'est en effet pas aussi glamour qu'on pourrait le penser. En fait, aucun journaliste n'est assis dans la salle durant la remise des célèbres statuettes.

Il existe deux types accréditations pour couvrir la soirée. La première permet aux journalistes d'être présents sur le tapis rouge pour interviewer les artistes en nominations, avant leur entrée dans le Dolby Theater. Cette accréditation, nommée «all access», est réservée aux grands réseaux, majoritairement américains.

Ce laissez-passer accorde aussi aux journalistes une place dans la salle de presse et leur permet de rencontrer les lauréats «back stage» pendant la soirée. Les portes du Bal du Gouverneur, qui a lieu au Hollywood & Highland Center, ne leur sont toutefois pas ouvertes après la cérémonie.

Le deuxième type d'accréditation, principalement attribuée aux journalistes provenant de l'extérieur des États-Unis, donne accès au site autour du Dolby Theater la semaine précédant les Oscars. Seulement 250 accréditations du genre sont émises, sur plus d'un millier de demandes.

Les journalistes ont quelques occasions d'entrevues, notamment avec les artistes en nomination dans la catégorie en langue étrangère. Il ne leur est par contre pas permis d'être sur le tapis rouge passé 11 h le dimanche de la cérémonie.

Pour suivre le blogue quotidien d'Isabelle Laramée à Los Angeles pour les Oscars 2014, cliquez ici. 

À DÉCOUVRIR:
Quelles robes porteront les stars aux Oscars: nos prédictions
Ellen Degeneres, animatrice des Oscars, en 5 temps
Décompte glamour vers les Oscars: 1 jour avant le tapis rouge 

 
Commentaires
Partage X
Cinéma et Télé

Oscars: Un tapis rouge, deux réalités