Célébrités

Nelly Arcan, un dernier hommage

Radio-Canada Auteur : Elle Québec Crédits : Radio-Canada

Célébrités

Nelly Arcan, un dernier hommage

Intelligente, elle l'était. Alors que ses bouquins dépeignent une Nelly rebelle (qui a enlevé le D à la fin de son nom "par simple caprice"), sur la corde raide, impossible de ne pas se questionner sur ses origines, trahies par un vocabulaire parfait, calculé, et une prose impeccable. Parce que celle qui fut escorte et croqueuse d'hommes, cache un passé surprenant, celui d'une jeune fille de bonne famille (ce qu'elle avoue lors d'une entrevue pour La Presse en 2001), cultivée, intelligente. Pourquoi, alors, véhiculer cette image amère, sous le signe du fiel et du pessimisme, et taire un passé plus reluisant qu'on ne le penserait? Là se cache tout le génie de l'auteure, qui a su mettre de l'avant sa personnalité troublée, infusée dans chacun de ses bouquins, et qui a réussi à conserver, toujours, une part de mystère.

Parce que se vendre, Nelly savait le faire. Celle qui refusait d'appeler ses romans "fiction" ("parce que je veux être lue", disait-elle en entrevue après la sortie de son roman Putain), a toujours su intriguer, fasciner. D'ailleurs, la question plane toujours: qu'en est-il de la valeur autobiographique de ses romans? Plus loin encore, plusieurs voient en son dernier roman, Paradis clef en main (où celle-ci revendique le droit au suicide), une véritable lettre d'adieu. Jusqu'au bout, Nelly Arcan- Isabelle Fortier de son vrai nom- aura cultivé le mystère.

Mais ne nous méprenons pas, la douleur, Nelly l'a vraiment vécue. Comme l'écrit Michel Vézina, des Éditions Coups de tête lors d'une entrevue récente pour La Presse, «elle était dans ses écrits telle qu'elle était dans la vie. Il n'y avait pas de faux-semblant dans Nelly Arcan». Fragile, peut-être par trop de lucidité, elle avait tout du poète maudit, fasciné par la mort, la beauté et la jeunesse éternelle.

Message d'adieu ou œuvre prophétique, il ne fait nul doute que Paradis clé en main ne laissera personne indifférent. Comme tous ses romans, d'ailleurs.

Elle voulait qu'on se souvienne de la Putain, de la Folle. On se souviendra surtout de la femme, dans toute sa complexité.

Dans son numéro de décembre 2009, le magazine ELLE Québec publiera une dernière rencontre avec Nelly Arcan et des photos de son univers intime.

En attendant, nous voulons vous lire. Quels sont vos souvenirs de lectrice de Nelly Arcan? Envoyez-nous vos commentaires.

Commentaires
Partage X
Célébrités

Nelly Arcan, un dernier hommage