Célébrités
11 déc. 2015

Natasha Poly: plus qu'une mannequin

Par Mélanie Frappa

Imaxtree Auteur : Elle Québec Crédits : Imaxtree

Célébrités
11 déc. 2015

Natasha Poly: plus qu'une mannequin

Par Mélanie Frappa

Comme les Gisele Bündchen et les Kate Moss de ce monde, Natasha Poly est devenue plus qu'une mannequin: elle est une icône du milieu de la mode. Rencontre avec la plus heureuse des égéries de L'Oréal Paris.

Son curriculum vitae

1985 Natalya Sergeyevna Polevshchikova voit le jour dans la ville de Perm, au pied des montagnes de l'Oural.

2000 Après avoir remporté un concours de beauté, elle se lance dans le mannequinat.

2003 Elle s'installe à Paris, défile pour Ungaro et voit sa carrière décoller.

2004 Natasha devient la coqueluche des maisons de couture et défile au cours des Semaines de la mode automne-hiver pour pas moins de 54 griffes, dont Chanel, Balenciaga, Emanuel Ungaro, Viktor & Rolf et Alexander McQueen.

2005 Elle revêt les ailes des anges de Victoria's Secret.

2007 Elle enchaîne les couvertures des plus éminents magazines et prête son physique aux campagnes les plus glamours (Gucci, H&M, Vuitton, etc.).

2011 Karl Lagerfeld la photographie pour l'édition 2011 du «cultissime» calendrier Pirelli.

2012 Elle se joint à la dream team des égéries de L'Oréal Paris.


2013 Elle donne naissance à
 sa fille, Aleksandra.

2015 La belle Russe est très demandée. Au total, elle est apparue sur la couverture de plus de 50 Vogue.

PLUS: Fashion Weeks: les bandes de filles incontournables

Ses révélations

Depuis que je suis maman, beaucoup de choses ont changé. Je ne savais pas que j'aimais autant les enfants avant d'avoir ma fille. Je suis devenue plus émotive, mais aussi plus attentive aux autres.
 

Dans ma garde-robe, mes articles favoris sont... mes chaussures, toutes mes chaussures. J'en suis dingue. Je porte souvent mes ballerines Balenciaga: elles sont faites dans un cuir ultra-souple que j'adore. J'ai aussi des robes Azzedine Alaïa que j'ai achetées il y a quelques années et qui sont toujours aussi impeccables. Ce sont les parfaites petites robes noires!

J'apprécie beaucoup les œuvres de Jeff Koons. Elles sont vivantes, amusantes et me rendent heureuse. Il faut dire que ses fameux Balloon Dog sont impressionnants. J'admire aussi ce que fait Haruki Murakami. En fait, j'aime l'art coloré et joyeux.

J'adore l'architecture, surtout à New York. Pas loin de mon appartement se trouve mon édifice favori, le IAC Building, qui ressemble à un iceberg. Je ne me lasse pas de l'admirer.


Si j'étais un homme, je triperais sur Eva Longoria. Elle est super fun, toujours de bonne humeur et douce. Nous avons tourné une publicité ensemble récemment et avons passé une journée extraordinaire. Parmi les égéries de L'Oréal Paris, j'admire aussi Jane Fonda, qui est une véritable source d'inspiration pour moi.

Si je me retrouvais sur une île déserte... je prendrais au moins quatre produits: une bonne protection solaire, un shampoing, un revitalisant et une huile (la meilleure invention qui soit pour la peau et les cheveux). De toute façon, qui a besoin d'un rouge à lèvres dans pareil cadre.

À DÉCOUVRIR:
Les stars sans maquillage sur Instagram
14 rédactrices beauté dévoilent leurs secrets
Jourdan Dunn, la belle Anglaise

Partage X
Célébrités

Natasha Poly: plus qu'une mannequin