Célébrités

Isabella Rossellini fait de la porno écolo

Isabella Rossellini dans "The Saddest Music in the World", � IFC Films/ZUMA/Corbis Auteur : Elle Québec Crédits : Isabella Rossellini dans "The Saddest Music in the World", � IFC Films/ZUMA/Corbis

Célébrités

Isabella Rossellini fait de la porno écolo

Baleine priapique, escargot sadomaso, ver de terre hermaphrodite, abeille en rut: Isabella Rossellini a enfilé les costumes les plus extravagants de sa carrière au cours de la dernière année. Depuis fin 2007, l'ex-égérie de Lancôme écrit, interprète et réalise d'hallucinantes et «bédéesques» capsules vidéo qui dépeignent avec autant d'humour que de brio la vie sexuelle d'insectes lubriques et de crustacés surexcités.

Ce n'est évidemment pas la première fois que la fille de Roberto Rossellini et d'Ingrid Bergman s'aventure dans un projet a priori risqué. De Blue Velvet de David Lynch à l'expérimental The Saddest Music in The World (notre photo) du Canadien Guy Maddin, la mannequin et actrice italo-suédoise ne s'est jamais contentée de jouer les belles plantes malgré son physique renversant.

Connue autant pour ses amours glamours (de Martin Scorsese à David Lynch en passant par Gary Oldman) que pour son époustouflante carrière de mannequin et d'actrice, Isabella Rossellini est sans doute l'antithèse même de la «beauté coincée».

Cette fois, elle s'est retrouvée à jouer la libellule libidineuse après avoir reçu une proposition de Robert Redford, le fondateur du Festival du film de Sundance. «Redford croit que l'Internet offre une opportunité de diffuser des courts métrages, explique l'actrice avec son charmant accent italien. Il a demandé à quelques personnes qui travaillent avec lui, dont moi, si l'on voulait faire une série de courts métrages.»

La condition? Que ces courts métrages possèdent une thématique environnementale, le sujet fétiche de la chaîne de télévision Internet du Festival de Sundance. «J'ai pensé qu'il serait marrant d'expliquer comment les animaux se reproduisent, précise Rossellini. Les animaux ont plein de manières amusantes de se reproduire, que la plupart des gens ignorent.»

Pour voir un extrait de Green Porno, cliquez ici.

Lire la suite: Isabella Rossellini participe à une orgie sous-marine

Amusantes? Le mot est faible. Dans ces capsules d'une petite minute, les comportements des insectes et autres bestioles aquatiques sont aussi bizarroïdes qu'intrigants. Saviez-vous que les araignées mâles déposent leur sperme à l'intérieur des femelles à l'aide de leurs pattes, avant de s'enfuir de peur de servir de repas à leur concubine? Maintenant, essayez d'imaginer Isabella Rossellini déguisée en araignée mâle en train d'imprégner une femelle en carton: effet hilarant assuré.

Combien d'icônes de beauté oseraient participer à une orgie sous-marine en compagnie d'anchois en papier? Sans doute peu. Mais pour Isabella Rossellini, il n'y a rien de plus naturel. Elle se délecte même de l'aspect parfois grotesque de son apparence dans ses courts métrages. «Le fait d'avoir l'air ridicule accroît l'aspect comique», assure-t-elle en riant.

«Je me vois comme quelqu'un qui vient d'une tradition de films d'art et essai, je ne peux pas le renier. Mon père n'était pas un réalisateur commercial. C'était un artiste influent, mais qui n'avait pas forcément un énorme succès au box-office. Que 3 millions ou 3000 personnes voient mon travail, cela ne change rien pour moi», poursuit-elle.

Mais preuve que les bonnes idées peuvent aussi séduire les foules, les capsules de Green Porno connaissent un succès retentissant. En avril dernier, plus de 4 millions de personnes les avaient regardées! De son propre aveu, Isabella Rossellini ne s'attendait pas à ce que ses galipettes en carton deviennent aussi populaires.

L'exploit est d'autant plus remarquable que ses courts métrages sont réalisés avec un budget lilliputien, oscillant entre 12 000 et 20 000 dollars US par épisode. Ces contraintes budgétaires expliquent d'ailleurs en partie l'esthétique carton-pâte des costumes et des décors. Mais manque de moyens n'équivaut pas à manque de talent. Les décors et les costumes réalisés par Andy Byers sont à la fois naïfs et enchanteurs, «drôlissimes» et hyper colorés.

Maintenant qu'elle est passée derrière la caméra, l'actrice préfère-t-elle jouer au réalisateur? «Je suis à un âge où les rôles se font plus rares et, quand ils surviennent, je dois jouer une mère ou une grand-mère», explique-t-elle en riant. C'est, entre autres, pour cette raison qu'elle a décidé de prendre le taureau par les cornes et d'écrire elle-même un projet qui la stimule. «J'ai encore suffisamment d'offres pour prendre du plaisir à jouer, mais pas assez pour m'occuper 365 jours par année», précise-t-elle.

Alors que la seconde saison de Green Porno doit s'achever à l'automne par la diffusion de quatre nouveaux épisodes, Isabella Rossellini espère bien que Sundance va accepter de poursuivre l'aventure. «Je voudrais faire une série sur les parades nuptiales des animaux. Pas l'accouplement, mais ce qui le précède», dit l'actrice avec un enthousiasme contagieux. D'ici là, elle va mettre la touche finale aux derniers épisodes de la deuxième saison et terminer un livre inspiré de la série, qui doit sortir en librairie cet automne. Une vraie fourmi!

Pour voir un extrait de Green Porno, cliquez ici.

Isabella Rossellini, Charlotte Rampling, Sophie Marceau... elles posent pour défendre la liberté de la presse. Un album photos 100% stars!

Quels sont les mariages de stars qui ont marqué l'histoire?

Commentaires
Partage X
Célébrités

Isabella Rossellini fait de la porno écolo