Célébrités

Entrevue avec Charlotte Cardin

Leda & St.Jacques Photographe : Leda & St.Jacques Auteur : Elle Québec

Célébrités

Entrevue avec Charlotte Cardin

Ça ne fait que quelques mois que sa folle aventure à La voix a pris fin, mais déjà Charlotte Cardin a des projets plein la tête. Elle a récemment interprété Du vent, des mots, en duo avec Garou, à l'émission française The Voice, chanté sur le dernier album de Dan Bigras et signé des contrats avec deux importantes agences de mannequins à Paris et à New York - celles-là mêmes qui gèrent la carrière des tops Anaïs Pouliot et Cara Delevingne.

Au moment de notre rencontre dans un café d'Outremont, la jolie brunette de 19 ans venait d'enregistrer une maquette de ses compositions, qu'elle ira bientôt présenter aux maisons de disques. Pour l'heure, notre cover-girl du mois avoue se laisser porter par la vie et en goûter chaque instant. Entretien avec une fille à suivre.

Quel est votre moment préféré pour composer? Le weekend, quand je suis seule chez mes parents. Je m'installe au piano, dans le salon. Je n'ai pas encore l'expérience des artistes qui peuvent écrire sur commande, mais je suis très inspirée ces temps-ci.

> Stromae, l'artiste qui continue à nous faire danser

Durant votre passage à La voix, quel est le meilleur conseil qu'on vous ait donné? Ma coach, Marie-Mai, m'a dit: «Sur scène, ne tente pas d'imiter une artiste que tu admires. Sois toi-même. Affiche ta personnalité.» Elle m'a aussi fait confiance et m'a permis d'interpréter des pièces qui me ressemblaient.

Beaucoup de participants à des téléréalités sont disparus du radar. Craignez-vous que ça vous arrive, à vous aussi? Pour moi, le vrai travail, c'est ce qui a commencé après La voix. Durant le tournage de l'émission, on me guidait. J'avais même un styliste! Maintenant, je suis laissée à moi-même et je dois me prouver que je peux faire ma place seule. Évidemment, ça me fait peur, mais c'est un beau défi.

En tant que mannequin, ressentez-vous la pression de correspondre à une certaine image? Mon expérience du métier a toujours été très positive, mais si un jour ma confiance en moi est affectée, je vais mettre fin à cette carrière.

 

> Être star, selon Catherine Pogonat

Que pensez-vous du fait que des mannequins très jeunes sont envoyées seules dans des pays étrangers? Des enfants de 12 ans sont parfois recrutées par les agences. La mode est un monde qui peut devenir déstabilisant. Il faut être débrouillarde et avoir la tête sur les épaules. À mes débuts, à 15 ans, je n'aurais pas été prête à débarquer seule dans ce milieu. Heureusement, mes parents étaient là pour m'encadrer et m'accompagner aux séances photo.

> Pour ou contre les mannequins de 14 ans?

Quelle est la chose la plus folle que vous avez eu à faire? Lécher le visage de l'acteur Niels Schneider pour le vidéoclip Adieu, de Coeur de pirate! Mais ça m'a permis de rencontrer Béatrice Martin, une artiste que j'admire beaucoup.

Quels sont vos designers favoris? J'adore les créations du duo québécois UNTTLD. J'en ai d'ailleurs porté une pour ma prestation à The Voice. J'aime aussi le chic intemporel de Chanel, mais disons que ça n'entre pas encore dans mon budget!

Que contient votre sac en tout temps? Des baumes à lèvres (j'en ai un dans chacune des pochettes de mon sac); un calepin, dans lequel je note des idées et des adresses de bons restos; et l'appareil photo que ma soeur m'a offert pour mon anniversaire.

Où vous voyez-vous dans 10 ans? Peut-être aurai-je déjà une famille, qui sait? Je souhaite surtout avoir réalisé un premier album. Je me vois heureuse, reconnue dans le domaine qui me passionne.

À DÉCOUVRIR: 

Lupita Nyong'o: la nouvelle perle d'Hollywood 
Rencontre avec la pétillante Magalie Lépine-Blondeau

Commentaires
Partage X
Célébrités

Entrevue avec Charlotte Cardin