Célébrités

David Suzuki passe aux aveux

Marc Montplaisir Photographe : Marc Montplaisir Auteur : Elle Québec

Célébrités

David Suzuki passe aux aveux

1. Je suis né en 1936. J'ai grandi dans un monde bien différent de celui dans lequel vivent mes enfants. Un monde où les jeunes hommes, aussi obnubilés par le sexe que ceux d'aujourd'hui, cultivaient le fantasme d'épouser une femme encore vierge. C'est d'ailleurs pourquoi beaucoup d'entre eux se précipitaient à l'autel...


2. Je sais aujourd'hui que le sexe n'est pas la chose la plus importante dans un couple et que le respect mutuel arrive loin devant. L'admiration joue aussi un grand rôle dans l'amour que je porte à ma femme, Tara.


3. J'ai longtemps pensé qu'être père, c'était aller à la pêche et partir en camping avec mes enfants, me rendre aux pratiques de hockey très tôt le matin... Je réalise maintenant que pour leur mère, c'était différent: elle veillait à leur réussite scolaire, elle soignait les blessures et les fièvres... Autant de choses que je n'ai pas pu faire parce que j'étais occupé ailleurs.


4. J'ai été élevé dans la tradition japonaise, comme un petit prince, sans avoir à me soucier des tâches domestiques qui incombaient à mes soeurs. Mais tout ça a changé le jour où j'ai marié une féministe... Je reconnais toutefois que Tara en fait encore beaucoup plus que moi à la maison et qu'elle n'obtient pas toujours toute la gratitude qu'elle mérite.


5. Je n'ose pas dire à Tara que je fais du mieux que je peux, parce que je trouve cette expression pathétique.


6.
J'admire la fidélité des femmes en amitié.

 

7. Je déteste voir une femme trop maquillée.


8. Je crains que ma personnalité ne présente aucun trait dit féminin. Si elle en présentait, je serais sans doute une meilleure personne...


9. J'espère que la conciliation travail-famille sera plus facile pour mes filles qu'elle l'a été pour leur mère qui, malgré les difficultés, a été une professionnelle accomplie ainsi qu'une mère, une fille et une épouse extraordinaire.


10. Ma hantise est d'avoir un jour à dire à mes enfants que notre société les a abandonnés, qu'elle s'est lancée dans une course au progrès technologique sans penser aux conséquences sur les prochaines générations. Je fais le voeu que ça n'arrive jamais.

 

David Suzuki est cofondateur de la Fondation David Suzuki et hôte de la série télévisée The Nature of Things, diffusée à CBC.

 

 

À LIRE: Joël Legendre passe aux aveux

 

 

 

 

 

Commentaires
Partage X
Célébrités

David Suzuki passe aux aveux