Célébrités

Attention, sexy: les hommes de l'été

Auteur : Elle Québec

Célébrités

Attention, sexy: les hommes de l'été

LOUIS-JOSÉ HOUDE
LE JEUNE PREMIER

Louis-José, un jeune premier? Au cinéma, oui! Après une apparition drôlissime en médecin légiste dans Bon Cop, Bad Cop, l’homme qui nous fait rire plus vite que son ombre tiendra enfin son premier grand rôle au cinéma. Dans De père en flic, la nouvelle comédie d’Émile Gaudreault (Mambo Italiano), il se métamorphose en policier forcé de collaborer avec son père (Michel Côté), même si, entre eux, le torchon brûle depuis longtemps. Leur mission: sauver un de leurs collègues prisonnier d’un gang de motards. Dans ce rôle écrit sur mesure pour lui, aux répliques qui, on le devine, deviendront cultes, l’humoriste préféré des Québécois fera des étincelles, c’est garanti. Le charme, la drôlerie et l’énergie de Louis-José au grand écran? On accourt.
(De père en flic, sortie le 8 juillet)
HELEN FARADJI



flirt-claude.jpgCLAUDE LEGAULT
LE MÂLE

Dans Les doigts croches, le premier long métrage réalisé par Ken Scott (scénariste de La grande séduction), Claude Legault joue un bandit qui doit se reconvertir en pèlerin sur les routes de Saint-Jacques-de-Compostelle. Avouez que ce beau comédien, on le suivrait jusqu’au bout du monde.

La preuve par trois.
1. En compagnie d’un gars comme lui, au physique d’aventurier solide comme le roc, on n’aurait peur de rien.

2. Il sait nous faire rire aux éclats (Dans une galaxie près de chez vous) aussi bien que nous émouvoir (Minuit, le soir). C’est sûr, avec lui, on ne s’ennuierait pas...

3. Sur la route, on ne contemplerait pas que les paysages: dans le beau regard sombre de l’acteur brille une étincelle qui nous inspire des sentiments fort peu catholiques!
(Les doigts croches, sortie le 31 juillet*)
 H. F.

 

 

PHOTS: Alliance Viva Film

flirt-brad.jpgBRAD PITT
LE DIEU

Il trône au sommet de l’Olympe parce qu’il...

... est divinement beau
 Il a joué un tueur en série (Kalifornia) et un vampire (Interview with the Vampire), mais n’empêche que Brad Pitt a bien plus la gueule d’un ange que celle d’un démon. On brûlerait en enfer pour qu’il nous couve de son regard, mais on bénit surtout le ciel que sa beauté soit aussi grande que son talent.

... sait se faire pardonner ses péchés
D’accord, on lui en a voulu d’avoir largué la gentille Jennifer pour la ténébreuse Angelina... mais avouez qu’il est parvenu à traverser le purgatoire des tabloïdes en y laissant peu de plumes. Et puis, comment refuser l’absolution à celui qui est devenu le père exemplaire de six chérubins?

... a gagné son ciel
En août prochain, il interprète Aldo Raine, le lieutenant à la tête d’un escadron de soldats juifs, dont la mission est d’exterminer des nazis. Inglourious Basterds, le dernier Quentin Tarantino, promet d’être aussi violent que subversif. Mais n’ayez crainte pour l’âme de Brad... grâce à son engagement humanitaire, son salut devrait être assuré pour l’éternité!
(Inglourious Basterds, sortie le 21 août*)
VIOLAINE CHAREST-SIGOUIN





flirt-gerard.jpgGERARD BUTLER
LA BRUTE

L’acteur d’origine écossaise nous avait fait frémir il y a deux ans en dévoilant ses gambettes musclées, ses pectoraux saillants et ses sublimes yeux bleu-gris, dans le péplum 300. On le retrouve, toujours aussi sexy et gonflé à la testostérone – quoique plus habillé –, dans la comédie romantique The Ugly Truth, de Robert Luketic (Legally Blonde). Il y croise le fer avec Katherine Heigl (Grey’s Anatomy ), une femme de tête malheureuse en amour, qu’il met au défi de rencontrer l’âme soeur mais en lui prodiguant des conseils hyper machos. La guerre des sexes aura-t-elle lieu? Si elle implique un corps à corps avec le beau Butler, on est prêtes à prendre les armes!
 (The Ugly Truth,sortie le 24 juillet*)
HELEN FARADJI

 

 



flirt-johnny.jpg

JOHNNY DEPP
LE RÊVEUR

Il n’a pas changé d’un iota depuis l’époque où il incarnait la pureté même dans Edward Scissorhands. Il a toujours l’allure un peu déglinguée d’un bohémien, qui contraste avec la délicatesse de son visage. Il reste surtout un idéaliste invétéré qui ne fait aucune concession dans le choix de ses rôles, préférant de loin les personnages fantasques de productions indépendantes à ceux convenus de Hollywood. On l’imagine très bien sur son île privée des Caraïbes jouer aux pirates avec ses deux gamins et Vanessa Paradis, la femme-enfant qui partage sa vie depuis 10 ans. À l’écran, il s’amuse cet été à interpréter le célèbre braqueur de banques John Dillinger dans Public Enemies, de Michael Mann (Collateral, The Insider). Et devinez quel sera un de ses prochains rôles? Rien de moins que le chapelier fou dans Alice in Wonderland!
 (Public Enemies à l'affiche*)
VIOLAINE CHAREST-SIGOUIN

 

PHOTOS: Atlantis Viva Film (Brad Pitt); GettyImage.com/ Dave Hogan (Gerrard Butler) ; GettyImage.com/ Charles Eshelman (Johnny Depp)

flirt-cohen.jpgSACHA BARON COHEN
LE CAMÉLÉON

Vous ne l’avez peut-être pas remarqué, mais sous les accoutrements loufoques du personnage-culte de Borat se cache un méchant pétard: Sacha Baron Cohen. Avant de devenir le roi de la métamorphose délirante et de la satire grinçante, ce pas si sage garçon d’une famille juive orthodoxe britannique a même été mannequin. Est-ce durant cette période qu’il a développé un goût immodéré pour les déguisements? Peut-être. Le fait est que rares sont les acteurs hétéros capables de se glisser de façon convaincante dans la peau d’un personnage outrageusement gai comme Brüno (sur la photo). Ce reporter de mode irrévérencieux ne manquera pas de nous dérider cet été, en dévoilant au passage l’homophobie pas si rampante de ses contemporains et la vacuité de certains fashion people. Brüno, on adooooooore...
(Brüno, sortie le 10 juillet*)
 YVES SCHAËFFNER


 

 

flirt-bale.jpgCHRISTIAN BALE
L’INTENSE

Intense, Christian Bale? Le mot est faible. Engagé corps et âme dans chacun de ses projets, il peut un jour perdre 28 kg pour jouer un sac d’os torturé (The Machinist) et le lendemain empiler 50 kg de muscles pour interpréter le plus sombre des Batman. Toujours sur la brèche, Bale inspire le même genre de sentiment que son personnage dangereusement séduisant dans American Psycho. Si on est éblouies devant ses allures de golden boy aux traits fins et aux pectoraux fermes, c’est sa mystérieuse aura de danger qui nous fait flancher. Comment lui résister? Cet été, il joue les sauveurs de l’humanité dans Terminator Salvation et il traque l’ennemi public numéro un (incarné par Johnny Depp) dans Public Enemies. Gageons que l’humanité n’aura jamais été aussi intensément sauvée.
 (Terminator Salvation et Public Enemiesprésentement sont  à l’affiche*)
V. C.-S.

 

 

 flirt-arnaud.jpg

FRANÇOIS ARNAUD
LE TOMBEUR


Dans Les grandes chaleurs, le premier film réalisé par la comédienne Sophie Lorain, il interprète un jeunot de 19 ans qui fait perdre la tête à une femme de 52 ans (Marie-Thérèse Fortin). Nous aussi, on succombe à...

...son physique
 Il suffit d’admirer sa silhouette  élancée et musclée, ses cheveux en bataille et ses yeux d’un vert à se noyer dedans pour que notre température corporelle grimpe illico de quelques degrés.

...son sex-appeal
Dans la bande-annonce du film, il apparaît ruisselant et vêtu d’un simple caleçon dans la cuisine de son amante – attablée avec ses enfants aussi jeunes que lui – pour lui réclamer une serviette... Torride!

...son potentiel
Il n’a que 24 ans, il est fraîchement diplômé du Conservatoire d’art dramatique et c’est son premier grand rôle au cinéma. Mais on lui décerne déjà le titre de prochain sexe-symbole du Québec!
(Les grandes chaleurs, sortie le 7 août*)
H.F.
 

 

PHOTO: Frank Ockenfels/ Univesal studios (Sacha Baron Cohen); Les films Séville ( François Arnaud)

Commentaires
Partage X
Célébrités

Attention, sexy: les hommes de l'été