Travail
24 sept. 2015

Pascale Pageau: changer le milieu, pas l'emploi

Par Violaine Charest-Sigouin, Manon Chevalier, Marie Lambert-Chan

Judy Inc. Auteur : Elle Québec Crédits : Judy Inc.

Travail
24 sept. 2015

Pascale Pageau: changer le milieu, pas l'emploi

Par Violaine Charest-Sigouin, Manon Chevalier, Marie Lambert-Chan

«J'effectuais 2000 heures facturables par année. Je travaillais fort, mais j'adorais ça! Puis, j'ai eu un enfant.» Six mois de congé de maternité plus tard, Pascale a réalisé que sa nouvelle vie était difficilement compatible avec sa carrière. «Lorsque je quittais le bureau à 17 h, on me reprochait de "partir en plein milieu de l'après-midi". Dans les faits, je courais chercher ma fille à la garderie et je ne la voyais que le temps du souper, avant de me remettre au travail.» Rongée par la culpabilité, l'avocate s'est soudainement mise à douter de sa vocation...

Heureusement, son désir d'exercer le droit a été le plus fort. Aujourd'hui, Pascale Pageau possède son propre cabinet et elle est la mère de quatre enfants! Malgré cela, elle parvient très bien à concilier sa carrière et sa vie familiale. «J'ai réalisé que le problème n'était pas ma profession, mais plutôt mon milieu de travail, qui n'était pas adapté à ma réalité», explique-t-elle.

PLUS: Travail: 8 conseils de pro pour être au top!

En fondant son cabinet, Delegatus, il y a 10 ans, Pascale a décidé d'adopter un tout autre mode de fonctionnement. Contrairement à ce qui se passe dans les autres grands cabinets, la vingtaine d'avocats chevronnés qui travaillent pour Delegatus ne reçoivent pas leurs clients dans de prestigieux locaux qui coûtent une fortune à entretenir. Ils se déplacent plutôt afin d'offrir leurs services juridiques directement dans les entreprises et peuvent ainsi offrir aux clients des tarifs beaucoup plus accessibles. Mais surtout, les avocats sont maîtres de leur horaire et peuvent faire le nombre d'heures de travail qu'ils désirent.

Ce qui semblait en apparence une épreuve insurmontable a permis à Pascale Pageau d'obtenir, en fait, le meilleur des deux mondes. «Je travaille aussi fort qu'avant mais, aujourd'hui, mon horaire est assez flexible pour que je puisse être à la maison lorsque c'est le temps d'y être. J'ai voulu changer les règles du jeu pour moi-même et, du coup, je les ai aussi changées pour tout mon milieu de travail!»  

À DÉCOUVRIR:
5 trucs pour se faire remarquer d'un employeur
Les conseils d'Arianna Huffington pour s'accomplir sans compromettre sa santé
#ELLEinspire:  des citations marquantes

Mots-clés
Partage X
Travail

Pascale Pageau: changer le milieu, pas l'emploi