Travail

Nous sommes les filles: Jasmine Catudal‏

Julie Artacho Auteur : Elle Québec Crédits : Julie Artacho

Travail

Nous sommes les filles: Jasmine Catudal‏

Chaque semaine, Sarianne Cormier et Julie Artacho font découvrir deux artistes féminines de la relève sur leur blogue Nous sommes les filles. Pour appuyer leur démarche nous avons décidé de s'associer à leur projet en publiant le portrait d'une artiste. Cette semaine, on découvre Jasmine Catudal.

Diplômée de l'École nationale de théâtre du Canada en scénographie en 2003, Jasmine a collaboré à la conception de la scénographie, des costumes et des accessoires d'une trentaine de spectacles pour le théâtre, la danse, le cirque et la télévision.

En 2006, elle a fondé le OFFTA avec Johanne Haberlin, Stephanie Capistran-Lalonde, Emmanuelle Kirouac-Sanche et Jacques Laroche. Le OFFTA est une « manifestation artistique annuelle rassembleuse créée aux abords du Festival TransAmériques (FTA) qui propose une programmation pluridisciplinaire axée sur la création contemporaine et le croisement des arts vivants. »

Jasmine assurera aussi la scénographie du spectacle The Tempest, mis en scène par Robert Lepage, une coproduction de Ex Machina et du Metropolitain Opera qui sera présentée en 2012.

SA DÉMARCHE ARTISTIQUE : « Je tente de comprendre comment l'être humain évolue dans un monde où les rapports sociaux et intimes sont à redéfinir. C'est ce que je cherche, avec le OFFTA, en sélectionnant des projets d'art vivant qui questionnent ces thèmes. »

SA VISION D'ELLE DANS LE MILIEU : « Je travaille aux frontières des milieux de la danse, du théâtre et des arts visuels, je crois être un satellite en orbite autour de plusieurs communautés artistiques, je les observe et tente de mieux en saisir les subtilités... Je me perçois comme un agent unificateur, un trait d'union qui fait des liens, qui génère des rencontres. »

LA PLACE DES FEMMES : « Les femmes prennent de plus en plus de place, de bonnes places, des places de leader... Et c'est fort bien. Mais pour moi, l'homme et la femme doivent, tout en étant égaux, retrouver une façon d'être complémentaires. Il y a clairement un modèle à réinventer. Je crois qu'on est tellement fiers d'apprendre à être bien seuls qu'on ne sait plus trop comment être deux, pas deux en parallèle, deux ensemble. »

ELLE ADMIRE : « J'aime les artistes qui portent un regard sensible sur notre monde, qui me surprennent, me touchent et me déstabilisent. J'aime les artistes qui prennent des risques, qui sortent de leur zone de confort et qui acceptent de se tromper. J'admire l'humilité. »

« J'ai une profonde admiration pour ceux qui se trouvent une cause ou un projet plus grand qu'eux-mêmes et qui y consacrent leur vie.

Wangari Maathai, qui a gagné le prix Nobel de la paix en 2004, a fondé le mouvement de la Ceinture Verte. Elle a rassemblé 6 femmes en 1977, puis des milliers de Kényanes à travers le pays. Elles ont planté plus de trente millions d'arbres en 16 ans, pour lutter contre l'érosion du sol. Ce mouvement citoyen a su redonner confiance à un peuple en lui faisant prendre conscience du pouvoir qu'il possédait sur son environnement. Le Québec a vivement besoin d'une telle confiance en soi collective. »

LIEN WEB : offta.com

* Maquillage et coiffure par Marie-Michèle Ménard

Pour lire d'autres portraits d'artistes de la relève, rendez-vous sur le blogue de noussommeslesfilles.com

 
Commentaires
Partage X
Travail

Nous sommes les filles: Jasmine Catudal‏