Travail
1 juin 2012

Cinq erreurs à éviter quand on est en affaire

Par Diva Virginie

Auteur : Elle Québec

Travail
1 juin 2012

Cinq erreurs à éviter quand on est en affaire

Par Diva Virginie
1. Ne pas connaître sa clientèle cible
Il est important de savoir à qui on s'adresse! Pourquoi? Tout simplement parce que cela facilite la démarche de marketing. On sait alors où se trouvent les gens qu'on veut atteindre et on peut plus facilement répondre à leurs questions. Apprenez à reconnaître où ces personnes se retrouvent, qui elles fréquentent, ce qu'elles lisent, ce qu'elles achètent, où elles vont en vacances. Bref, faites votre enquête. Devenez une spécialiste, ayez une clientèle cible.

2. Ne pas déléguer
On le sait bien: c'est toujours mieux de faire les choses soi-même. De plus, quand on est travailleuse autonome ou entrepreneure, ne porte-t-on pas toutes les casquettes? Mais on a beau dire, on n'est pas experte dans tous les domaines. Ce qui nous prend deux ou trois heures à réaliser pourrait être accompli en 15 minutes par une personne dont c'est le métier. Pourquoi ne tenteriez-vous pas d'embaucher une adjointe virtuelle? Vous n'avez pas les moyens? Essayez d'échanger vos services. Ou encore, allez dans les écoles ou les collèges et renseignez-vous auprès des finissants.

3. Ne pas se faire assez connaître
Vos clients actuels et potentiels savent-ils où vous trouver? Possédez-vous un site Web? Une page Facebook? Êtes-vous visible sur le Net? Si on effectue une recherche sur votre compagnie, quelles sont les chances qu'on tombe sur vous? Les temps ont changé, et avoir un site Web est devenu une nécessité. Aidez les gens à vous trouver. Indiquez vos coordonnées dans votre signature de courriel, dans votre message téléphonique. Sachez résumer en 30 secondes ce que vous proposez comme services, et dites-le à vos clients, à vos amis, à votre famille et, pourquoi pas, aux personnes que vous rencontrez à l'épicerie! Propagez la «bonne nouvelle».

 4. Ne pas être organisée
Qui n'a pas déjà utilisé son compte de banque personnel pour payer des frais liés à son entreprise et n'a finalement pas effectué les transactions inverses? On ne pense pas toujours à garder toutes les factures, au grand dam de notre comptable. Que dire de personnes qui nous contactent et à qui on ne répond qu'une semaine plus tard... S'organiser prend du temps, mais au final, cela aide à en gagner. Pourquoi ne pas déléguer la trésorerie à votre comptable, par exemple? En général, les gens nous posent toujours les mêmes questions au sujet de notre entreprise. Ayez une liste de réponses toutes prêtes (FAQ) que vous pourrez leur envoyer ou que vous publierez sur votre site Web. Cela vous permettra d'épargner du temps.

5. Ne pas accepter les bons clients
On dit que le client est roi. Je ne le pense pas. Le client est important, sans aucun doute, mais vous n'êtes pas obligée d'accepter n'importe qui. Avez-vous déjà fait affaire avec une personne avec qui vous ne vouliez pas travailler simplement parce que vous aviez un besoin financier? Que s'est-il passé? Souvent, ce genre de clientèle draine notre énergie et on finit par y perdre plus qu'on y gagne. Posez vos limites: c'est vous qui décidez de ce que vous fournissez ou non. Si vous n'êtes pas à l'aise, établissez une politique écrite. Vous avez le choix de travailler pour qui vous voulez. Si la personne insiste, augmentez vos prix ou dirigez-la vers un autre professionnel.

Il importe de savoir dans quelle direction on veut aller. Prenez le temps de considérer votre entreprise dans son ensemble. Votre marque vous satisfait-elle? Si oui, tant mieux. Sinon, fournissez les efforts nécessaires pour y arriver. Une méthode toute simple pour prendre le pouls de votre clientèle? Sondez-la en effectuant une enquête maison.

Partage X
Travail

Cinq erreurs à éviter quand on est en affaire