Travail
27 mai 2015

Ambitieuse avec un grand A: Isabelle Hudon

Par Marie Lambert-Chan

Fr�d�rique M�nard-Aubin Auteur : Elle Québec Crédits : Fr�d�rique M�nard-Aubin

Travail
27 mai 2015

Ambitieuse avec un grand A: Isabelle Hudon

Par Marie Lambert-Chan

Afficher son ambition? Non merci, répondent trop souvent les femmes, par crainte d'être mal jugées. Il n'est donc pas surprenant qu'elles obtiennent un salaire moyen inférieur à celui des hommes et qu'elles soient peu représentées dans les hautes sphères du pouvoir. Découragées par les statistiques qui font état de cette réalité, cinq brillantes femmes d'affaires se sont engagées à stimuler l'ambition des Québécoises. C'est ainsi qu'est né, en janvier dernier, L'effet A: un défi que chacune de ces femmes a relevé en 100 jours! Si cette initiative s'est conclue le 15 mai, l'engouement suscité, lui, perdure. On songe même déjà à renouveler l'opération. D'ici là, nous avons rencontré les cinq ambitieuses à l'origine de la première mouture de L'effet A pour discuter de cette expérience et leur demander des conseils pour apprendre à foncer au boulot.

 

Chef de la direction de la Financière Sun Life

Quel était votre défi?

«Trouver 10 dirigeants qui accepteraient d'agir à titre de sponsors auprès de deux femmes considérées comme des étoiles montantes dans leur entreprise. Finalement, mon défi a soulevé un tel enthousiasme que 12 patrons ont proposé leur nom! Quelle est la différence entre un mentor et un sponsor? Un mentor parle à son protégé, tandis qu'un sponsor parle de lui, il en fait la promotion. Il l'inclut également dans des réunions et des conversations auxquelles il n'aurait pas eu accès en temps normal, et l'initie aux règles non écrites de la boîte. La personne parrainée doit prendre la balle au bond et profiter de cette occasion pour faire avancer sa carrière.»

PLUS: Isabelle Hudon, femme d'affaires exemplaire

Avez-vous déjà eu ou été vous-même un sponsor?

«Partout où je suis passée, j'ai pu bénéficier du soutien d'un sponsor. Aujourd'hui, je redonne ce que j'ai reçu à des femmes qui travaillent à la Financière Sun Life. Par exemple, je les invite à des événements où je suis conférencière, à des réunions de conseils d'administration ou à des lunchs avec des clients. Je cherche à les sortir de leur zone de confort et à les pousser à saisir les occasions qui se présentent à elles.»

Comment parvient-on à nouer des liens avec des gens qui peuvent nous aider à grimper les échelons?

«L'hésitation fait perdre de belles occasions. Qu'on vous propose d'assister à un cocktail ou de remplir un mandat de trois mois à l'étranger, foncez! Vous ne savez jamais ce qui peut en résulter. N'hésitez pas à demander à quelqu'un de vous sponsoriser. Pour y arriver, affichez correctement votre ambition, sans agressivité. Parlez de votre soif d'apprendre et de votre désir de grandir dans l'organisation. C'est très rare qu'un leader refuse de soutenir un tel souhait.»

À DÉCOUVRIR:
Hillary Clinton: les femmes créent de la richesse!
Ambitieuse avec un grand A: Isabelle Marcoux
Carrière: c'est le temps de s'affirmer 

Mots-clés
Partage X
Travail

Ambitieuse avec un grand A: Isabelle Hudon