Hockey féminin à Turin

Le hockey féminin ne cesse de croître en popularité ces dernières années... Engouement qui est là pour rester? Points de vue des joueuses de hockey de l'Équipe Canada.

Par
Vanessa Hansenne
Hockey féminin à Turin

CAROLINE OUELLETTE, 26 ANS, JOUEUSE AVANT ET DÉFENSE
Montréal

Depuis quand joues-tu au hockey?
Je joue depuis que j'ai 10 ans. Je jouais au baseball l'été et tous mes amis jouaient au hockey l'hiver. J'ai alors demandé à mon père si je pouvais moi aussi jouer au hockey. Ça m'a pris deux ans pour le convaincre! C'est finalement ma mère qui m'a acheté mes premiers patins. Aujourd'hui, mon père est vraiment fier!

Pourquoi les gens apprécient tant le hockey féminin?
Notre style de jeu est plus axé sur la vitesse et l'agilité, moins sur la robustesse. Il n'y a pas de mise en échec dans notre jeu. C'est d'ailleurs en train de changer dans la Ligue nationale. Moins d'accrochage donne un hockey plus intéressant!

Y a-t-il des comparaisons entre vous et les joueurs?
Certains comparent notre calibre à celui du hockey masculin: ils dégradent ainsi notre jeu... C'est navrant! Au tennis, jamais on ne compare les performances entre le meilleur joueur et la championne. Je souhaite un changement parce que les gens apprécient notre style de jeu autant qu'ils aiment celui de la Ligue nationale. Nous travaillons aussi fort qu'eux, nous avons simplement des limites physiques différentes, c'est tout! Le plus difficile est d'amener les amateurs de la Ligue à assister à l'une de nos parties, mais une fois qu'ils nous ont vues, ils adorent!

Une ligue professionnelle est-ce possible?
Il y en a une présentement, la NWHL (National Woman Hockey League). Cependant, nous n'avons pas de budget, donc pas de salaire! On aimerait évidemment que la NWHL devienne une vraie ligue professionnelle. Pour l'instant, elle se développe assez bien et prendra certainement de l'ampleur avec les Jeux de Turin. Il faudra, par contre, impliquer les amateurs et les commanditaires. Un soutien qui manque au hockey féminin en ce moment. On joue grâce à notre passion... Et en faire notre travail serait extraordinaire!

Quelle est la vie d'une joueuse de hockey?
Une fois l'an, l'équipe se rend au Championnat du monde qui dure trois semaines. Les filles s'entraînent environ une semaine par mois et à temps plein lors d'une année olympique. Elles doivent alors laisser emploi, études, familles et amis pour s'installer à Calgary.

Photo: Hockey Canada.ca

 

Plus de contenu, à lire dans nos sections Société et Société

Mots-clés :

Elle aime aussi

comments powered by Disqus

VIDEOS

Blogue

Concours