Reportages
27 mars 2014

Marie-Ève et William, boulangers à Matane

Par Violaine Charest-Sigouin

Alexi Hobbs Auteur : Elle Québec Crédits : Alexi Hobbs

Reportages
27 mars 2014

Marie-Ève et William, boulangers à Matane

Par Violaine Charest-Sigouin

Un jour, Marie-Ève Campbell a reçu un coup de fil d'une copine de Matane: «La boulangerie ferme ses portes; serais-tu intéressée à reprendre l'affaire?» À l'époque, cette Gaspésienne de 29 ans vivait à Montréal avec son amoureux, William Duclos, originaire de Charlevoix. Elle venait de terminer un D.E.S.S. en gestion d'organismes culturels et il enseignait l'électricité. Aucun des deux n'avait habité Matane ni travaillé dans une boulangerie, mais le couple songeait depuis un moment déjà à ouvrir son propre commerce. C'était il y a cinq ans. Depuis, William a appris l'art de préparer une vraie bonne baguette et Marie-Ève a aménagé la chaleureuse BOULANGERIE TOUJOURS DIMANCHE, avec un coin boutique regorgeant de beaux objets et quelques tables où on peut boire un café tout en grignotant un croissant aux amandes. «Ici, c'est dimanche tous les jours, sauf pour les proprios!» résume-t-elle.

À Matane, où les commerces du genre se comptent sur les doigts de la main, la boulangerie est rapidement devenue un lieu de rendez-vous animé. Il y a les nouveaux résidents qui ont déjà vécu en ville et qui ont repris l'habitude d'acheter des croissants la fin de semaine, et les plus âgés qui trouvent que les pains artisanaux goûtent «comme ceux de leur mère». «Notre boulangerie est vraiment appréciée des Matanais, constate Marie-Ève. On ne fait pas juste leur vendre du pain, on participe à leur qualité de vie. On a presque une mission sociale.» Pour cette fille passionnée par la photographie, la petite ville de Matane est loin d'être ennuyante. «Je n'ai jamais été entourée d'autant de personnes créatives et inspirantes», confie la boulangère, qui s'implique beaucoup dans sa communauté. Et William d'ajouter un argument de taille: «Il y a aussi la mer...»

(443, av. Saint-Jérôme; boulangerietoujoursdimanche.com)  

 

À DÉCOUVRIR: Carrière: reponsable des vitrines de Noël chez Ogilvy

Mots-clés
Partage X
Reportages

Marie-Ève et William, boulangers à Matane