Reportages
5 mars 2012

Les sites d'achats groupés: est-ce pour moi?

Par Danielle Verville

Auteur : Elle Québec

Reportages
5 mars 2012

Les sites d'achats groupés: est-ce pour moi?

Par Danielle Verville
Les sites d'achats groupés offrent aux consommateurs de se rassembler pour bénéficier de tarifs réduits, un peu comme cela se fait pour les sorties de ski, les voyages ou les visites au musée. Leurs propriétaires négocient des prix avec des entreprises locales et mettent en vente, pour un temps limité, des services ou articles dont les réductions oscillent entre 50 % et 90 %. Plus les acheteurs sont nombreux, plus les coûts sont bas.

Au cours de la dernière année, les sites de regroupement d'acheteurs se sont multipliés au Québec. Il n'y a pas que les célèbres Groupon et Tuango qui permettent de réaliser des économies sur le Web. La méga prise (Publisac), Promo Rabais, Promo du jour (LesPAC), LivingSocial Deals, Vie urbaine, I love Montreal, SwarmJam et Le Renard offrent aussi des bons de réduction dans des domaines aussi variés que les sorties, le sport et le plein air, la restauration, les soins du corps et la mode.

Comment cela fonctionne-t-il?

L'objectif des sites d'achats groupés est de rassembler un maximum d'acheteurs désireux de bénéficier de la réduction affichée. Dans certains cas, s'il n'y a pas assez d'intéressés, la promotion est annulée. Pour connaître les offres, il suffit de s'abonner; on reçoit alors une infolettre annonçant les aubaines en cours. On peut aussi se tenir informé des promotions de certains sites sur les médias sociaux. Dès que l'une d'elles nous intéresse, on achète le bon en ligne, puis on attend la confirmation, pour être sûr qu'elle a obtenu un nombre suffisant d'acheteurs. On peut également transmettre l'information aux copines pour qu'elles puissent faire grandir le groupe et nous permettre de profiter d'une meilleure réduction.

Par contre, un site d'achats groupés peut à lui seul générer entre 5 et 10 offres par jour. Les adeptes de ce type de promotions deviennent donc assez vite submergés. Ce phénomène a donné naissance à d'autres joueurs, qui nous proposent de faire le tri parmi les produits et services proposés à notre place. C'est par exemple le cas de OneSpout, qui balaie l'ensemble des sites de regroupement d'acheteurs en fonction de nos critères de recherche de manière à nous acheminer un seul message par jour.

La prudence est de mise

Est-ce parce qu'elles sont très actives sur les réseaux sociaux ou qu'elles consomment plus de services? Chose certaine, les femmes jouissent de soldes très ciblés: forfaits détente ou au spa, pédicures, séances de massage, d'acupuncture ou d'hypnose, cours de danse, de yoga ou de préparation de cocktails, repas gastronomiques, nettoyage de tapis, blanchiment des dents, nuitées pour deux personnes, soins esthétiques, unités de Botox, abonnements au gym, etc.

Mais attention, prévient Jean-Jacques Préaux, relationniste à l'Office de la protection du consommateur, ces promotions s'apparentent à des cartes-cadeaux. «Je conseille aux gens qui acquièrent des services en passant par les sites d'achats groupés d'utiliser leurs bons le plus rapidement possible. Par exemple, si l'on s'offre une nuitée avec repas gastronomique à 75 $, il est possible que la réduction de 80 % expire après quelques semaines seulement. La somme de 75 $ ne sera pas perdue, mais il faudra débourser 300 $ pour obtenir le même forfait.»

L'achat groupé de meubles

Bien que les sites de regroupement d'acheteurs se concentrent sur l'offre de services, d'autres, comme Wimport, se tournent plutôt vers l'achat groupé d'articles coûteux de grande taille, comme les meubles et les appareils électroménagers ou électroniques. «Nous voulons créer une communauté locale de consommateurs qui pourra se procurer des produits directement du manufacturier, que celui-ci soit en Chine ou à Lachine», lance Stéphane Jodouin, président et directeur général de Wimport, qui précise que l'économie réalisée par les clients est assez importante, puisque les étapes de distribution classique sont sautées.

Le principe est simple: plus le produit est volumineux, moins on a besoin d'acheteurs pour remplir le conteneur nécessaire à son transport. «Une cafetière, par exemple, exige le regroupement d'au moins 600 personnes, tandis qu'une causeuse n'en demande qu'une trentaine. On met donc l'offre en ligne pour 28 jours, et si au bout de ce délai, on n'a pas atteint le seuil voulu, l'offre est annulée», explique Stéphane Jodouin.

L'importation de mobilier ou de gros biens ne comporte aucun risque pour le consommateur, souligne le président de Wimport, puisque la commande ne se «déclenche» que lorsque le minimum d'acheteurs est atteint. «Quand les communautés locales d'achats groupés seront plus grandes, il sera possible pour des gens qui vivent dans un village de l'Abitibi d'avoir accès à des meubles de grande qualité à des prix abordables», ajoute-t-il, conscient que le choix de magasins est toujours plus limité en région.

Partage X
Reportages

Les sites d'achats groupés: est-ce pour moi?