Psycho

Revenge Body: non, merci!

Revenge Body: non, merci!

Revenge Body: non, merci!  Photographe : Getty Images

Psycho

Revenge Body: non, merci!

Pourquoi je ne changerais pas mon corps pour qui que ce soit — et surtout pas pour un ex!
 

Je ne sais pas pour vous, mais quand j’ai regardé la vidéo promo de la nouvelle émission de fitness de Khloe Kardashian, Revenge Body, mes yeux ont roulé tellement fort qu’ils sont presque restés accrochés au plafond. Je m’explique.

 

Vouloir retrouver son poids santé, être plus musclée, améliorer sa condition physique et sa santé globale sont tous des objectifs louables, on s’entend. Le problème survient quand on entreprend ces démarches pour plaire à quelqu’un d’extérieur à sa propre personne — dans ce cas-ci: un ex. Pourquoi est-ce problématique? Parce que all bodies are good bodies et que notre valeur en tant qu’humain (et en tant qu’amoureuse) n’est certainement pas basée sur notre pourcentage de gras corporel ou sur la circonférence de nos cuisses.

Parce qu’un partenaire qui nous demande de changer notre apparence corporelle pour lui plaire (ou un ex-partenaire qui nous «regretterait» juste à cause de notre corps nouvellement musclé à grands coups de gym, de privations et d’entraineurs privés) ne mérite simplement pas notre attention (et mérite plutôt une grosse claque en arrière de la tête, merci). 

Une émission comme Revenge Body lance un message dangereux: pour plaire, pour impressionner (voire pour retrouver l’amour), notre corps doit entrer dans des standards très, très précis. Mince, musclé, bronzé, épilé... Dans le vidéo promo de la série, on peut entendre Kardashian dire: «Bien paraître est la meilleure vengeance». Vraiment? J’ai pour mon dire que si on a vraiment envie de se venger de notre ex (pour une raison qui m’échappe, mais tout de même), être plus heureuse, avoir plus de succès au travail ou devenir d’une façon ou d’une autre une meilleure personne est pas mal plus impressionnant que d’obtenir des mollets un peu plus musclés à force de courir sur un tapis roulant (ou que d'aller suer devant des caméras dans une télé-réalité un peu trash). 

L’idée d’un revenge body est aussi profondément sexiste, puisqu’elle donne à entendre qu’avec notre «nouveau» corps sculpté, on aura plus d’attention de la gent masculine, et que par le fait même, ça attisera la jalousie de notre ex-partenaire. Ça me dérange profondément comme concept, parce que ça sous-entend que notre valeur ou notre désirabilité est déterminée par le nombre d’yeux qui regardent nos fesses dans nos pantalons de yoga. Et ce n’est vraiment, vraiment pas le cas. 

D’ailleurs, j’ai l’impression que plusieurs femmes (dont moi-même) ont l’impression, lorsqu’elles se retrouvent célibataires, qu’elles doivent «se remettre en forme» avant de rencontrer quelqu’un d’autre. Qu’elles doivent entrer dans les maudits standards pour plaire à nouveau — ou ultimement pour se remettre nue devant un prétendant. À ça, je dis: bullshit. Nos corps sont parfaits. Et ça, les gens qui méritent notre attention, notre temps, notre amour (et notre corps sans vêtements) le voient bien.

 

 

Commentaires

Partage X
Psycho

Revenge Body: non, merci!