Psycho

Boostez votre créativité!

Istock.com Photographe : Istock.com Auteur : Elle Québec

Psycho

Boostez votre créativité!

 On les reconnaît illico, ces êtres qui carburent à cent idées à l’heure, qui ont le don d’entrevoir mille et une possibilités là où la plupart ne voient rien de particulièrement inspirant et qui transforment le banal en merveilleux. Qu’ont-ils en commun? Le vif désir de flirter avec de nouvelles idées et de faire les choses autrement, qu’ils travaillent à de petits ou à de grands projets, d’une recette de cocktail à l’écriture d’un scénario.

Des exemples? Prenons Sylvie, une épicurienne qui adore recevoir et qui vient de créer un club de dégustation de vins avec ses copines pour donner une dimension «découverte» à leurs cinq à sept. Il y a aussi Myriana qui, lorsqu’elle s’est soudainement retrouvée sans emploi, a eu l’idée de lancer un réseau de troc et d’achats en vrac dans son quartier, histoire de survivre à la crise. Prenons enfin Danièle, qui photographie des enfants souffrant d’un cancer et dont la passion est nourrie par une vie intérieure foisonnante.

Ces trois femmes sont la preuve qu’on peut tous être inventifs – qu’on ait un talent artistique ou non. Et comme le fait justement remarquer Louis-Thomas Pelletier, codirecteur de création chez Sid Lee, une agence de «créativité commerciale»: «À l’instar de l’intelligence, qui peut être rationnelle, émotive ou intuitive, la créativité existe sous plusieurs formes. » Ainsi, si certaines personnes mettent leur imagination au service de l’invention ou de la résolution de problèmes, d’autres l’utilisent pour se consacrer à des disciplines artistiques ou pour trouver de nouvelles façons de vivre.

 

LA SUITE: "Nous avons tous un potentiel créatif"

UNE QUESTION DE CURIOSITÉ

 

Nous avons tous un potentiel créatif qui ne demande qu'à être développé. Comment parvenir à le faire? Comme l'explique le pionnier de la psychologie positive Mihaly Csikszentmihalyi (prononcer «She sent me high») dans son ouvrage passionnant La créativité - psychologie de la découverte et de l'invention, il suffit d'être curieux et d'avoir envie de se laisser surprendre par la vie. Plus important encore, il faut prendre le temps de s'intéresser aux choses en elles-mêmes, pour le plaisir, peu importe le résultat de notre démarche et ce que les autres en pensent.

En fait, plus qu'un don, la créativité est une attitude et une liberté d'expression qu'on s'accorde. Pour la stimuler, «il faut tout d'abord combattre la routine et oser sortir de sa zone de confort, fait valoir Sophie Massé, conceptrice publicitaire et chargé de cours à l'école des arts visuels de l'Université Laval, à Québec. Il est impossible de créer du neuf en restant dans le connu! Pourquoi ne pas acheter le CD d'un artiste qu'on ne connaît pas? dire bonjour à un étranger dans l'ascenseur? ou encore explorer un nouveau quartier?»

 «Une autre façon de libérer sa créativité consiste à se donner du temps de façon régulière, chaque dimanche matin par exemple, pour rêver et laisser aller ses pensées, même les plus saugrenues », ajoute-t-elle. De fait, explique le psychanalyste Guy Corneau dans son excellent essai Le meilleur de soi, le moyen le plus efficace de cultiver son jardin intérieur est... de ne rien faire. Se détendre, flâner, respirer, écouter le vent dans les arbres et le chant des oiseaux, humer les fleurs, faire une sieste sont autant de façons de se mettre en contact avec soi-même et de libérer son imaginaire. «Rencontrer le meilleur de soi signifie également que l'on ressent la pulsion de vie qui nous anime, que l'on éprouve la force de notre élan créateur, que l'on sent de l'intérieur notre union naturelle avec tout ce qui est. Cela se fait d'abord sur le mode de la rêverie, du lâcher prise et de l'abandon», écrit-il.

À propos de ces moments de rêverie et d'abandon, il poursuit: «Notre rythme de vie s'est tellement accéléré que ces moments de tranquillité sont devenus très rares. Il nous revient de les recréer. Chacun peut aménager, au coeur de la journée, ses temps de paix. Il peut s'agir de méditation, de contemplation, d'une promenade dans un sentier, de se bercer ou de s'étendre quelques minutes pour se reposer, peu importe. Ces périodes deviendront la fondation du meilleur de soi.»

 

LA SUITE: les bonheurs de la créativité

LES BONHEURS DE LA CRÉATIVITÉ

 

Les experts sont unanimes pour dire combien l'expression de la créativité peut dynamiser notre quotidien et notre plaisir de vivre, tout en améliorant notre estime de soi et notre vitalité. Marie-Laure, une pétillante adjointe de direction de 36 ans qui s'est «trouvée» en créant des bijoux, en témoigne. «Dès que je me mets à jouer avec des perles de couleur, je me sens vibrer. J'ai plus d'énergie, une plus grande concentration et j'ai besoin de moins d'heures de sommeil. J'avoue que je me sens drôlement plus intéressante! J'ai enfin une passion bien à moi, qui ne dépend de personne et qui me donne un plaisir fou!»

 

Plaisir: voilà bien une des clés de la créativité, mais qui, attention!, ne rime aucunement avec farniente. Car contrairement à la croyance générale, ce n'est pas en nous faisant dorer sur une plage que nous sommes le plus heureux, mais bien lorsque nous nous consacrons à une activité qui sollicite pleinement nos aptitudes et nos talents. Cet état créatif, que le psychologue et chercheur hongrois Mihaly Csikszentmihalyi a surnommé le flux, nous permet de donner le meilleur de nous-mêmes. Il s'agit d'une expérience optimale au cours de laquelle nous relevons des défis - lesquels ne doivent surtout pas être insurmontables, sinon nous risquons d'être démotivés. Et c'est cette expérience optimale qui nous fait oublier les tracasseries et le temps qui passe, et dont nous tirons un élan vital très puissant.

 

LA SUITE: Libérer son inventivité

LIBÉRER SON INVENTIVITÉ

 

Alors, êtes-vous prête à faire le saut créatif? Voici cinq règles d'or pour libérer le trésor. La première: être ouvert. «Lorsqu'on cherche consciemment ou non une inspiration, explique Sophie Massé, le fait d'être réceptif aux stimulations ambiantes permet de quitter le raisonnement logique pour pénétrer dans un univers intuitif.» C'est à ce moment-là que notre cerveau mijote et crée des idées à partir de liens entre des éléments disparates. On peut même, comme le fait Didier Lucien, comédien, animateur et créateur des capsules humoristiques Didier

ZeMime diffusées sur le Web, se servir de ses rêves pour stimuler son imaginaire. «Je m'en inspire souvent pour travailler des concepts, pour enrichir mon jeu ou pour faire des conneries! D'ailleurs, quand je pense avoir une bonne idée, je dors dessus. Au réveil, ça donne parfois des résultats étonnants!»

Deuxième règle: oser exprimer ses nouvelles idées même si on a peur de se tromper. «L'audace, c'est l'oxygène de la créativité! clame Normand Miron, directeur de la création chez Inpix, une agence de marketing relationnel et de contenus numériques. Il faut se donner le droit de déraper ou d'avoir l'air ridicule. Et dépasser ses peurs.»

Troisième règle: ne pas trancher trop vite. «Lorsque des idées nous viennent à l'esprit, pas question de nous censurer. Il faut les laisser s'exprimer librement sans les juger», fait remarquer Louis-Thomas Pelletier. «Dans le domaine de la création, renchérit Normand Miron, l'évaluation arrive toujours après l'idéation. On ne peut pas être inventif et juge en même temps, sinon on détruit tout au fur et à mesure.»

Quatrième règle: faire appel aux autres. «Avec l'avènement du Web 2.0 et l'effet multiplicateur de ce qu'on appelle la creativity of crowds (la créativité des foules), affirme Normand Miron, le mythe du grand créateur solitaire en prend pour son rhume. Sur Internet, chacun se nourrit de ce que pense l'autre, et c'est prouvé qu'on a toujours plus d'idées à plusieurs qu'en solo.»

Enfin, cinquième et dernière règle: ne pas se décourager, car l'exécution d'un projet peut prendre du temps. «Cette dernière phase est sans cesse interrompue par des périodes d'incubation et même d'inspiration. Il n'est pas rare, en effet, que des idées nouvelles surgissent pendant qu'on met la dernière touche à son travail», indique Mihaly Csikszentmihalyi dans son ouvrage La créativité. Il faut donc s'armer de patience... «La nouveauté ne naît pas toujours d'un grand éclair de génie! note à ce propos Louis-Thomas Pelletier. Ça demande des efforts soutenus et continus. Cultiver sa créativité, c'est comme faire du jogging: on ne fait pas le marathon en restant assis!» Heureusement, car comme le rappelle Normand Miron, «on est toujours plus créatif quand on aime ce qu'on fait. Mieux, quand la satisfaction de simplement faire ce qui nous plaît nous suffit, c'est signe qu'on est dans son élément... créatif!»

 

LA SUITE: S.O.S créativité 

 

S.O.S. CRÉATIVITÉ

En panne d’idées? Pour vous inspirer, voici d’étonnantes techniques que Sophie Massé enseigne dans son cours d’écriture créative à l’Université Laval, à Québec.

CAPTER SES IDÉES AU VOL

Tous les créatifs ont un carnet dans lequel ils notent leurs idées dès qu’elles se présentent – car l’instant d’après, pff! elles s’envolent!

QUE FERAIT-ELLE À MA PLACE?

Se glisser dans la peau d’une personne inspirante (par son dynamisme, son courage, son humour...) permet de sortir de ses schémas habituels.

NOURRIR SON IMAGINAIRE

Observer les gens autour de soi et se laisser aller à inventer une histoire en se demandant: «De quoi parlent mes voisins de table?»; «Hum, à quoi pense cet homme dans le bus?»; «Que se passerait-il si ces deux inconnus s’embrassaient?»

SE POSER DES QUESTIONS OUVERTES
«Et si j’étais sûre de réussir, qu’est-ce que je tenterais?»; «Et si le contraire de ce que je pense était vrai?». Commencer ses questions par «Et si...» permet de se débarrasser de ses peurs, ennemies de la créativité.

S’AUTORISER L’INTERDIT

Faire le contraire de ce que les autres attendent de soi permet de se libérer de ses inhibitions. Des idées? Écrire une lettre à sa mère pour lui dire tout ce qu’elle ne voudrait pas entendre; s’imaginer contredire son patron; faire la liste de 50 façons d’être anti-politically correct ou scandaleusement égoïste.

 

 

PROFITER-VIE.jpgÀ LIRE : 21 trucs pour profiter de la vie

Commentaires
Partage X
Psycho

Boostez votre créativité!