Marc Béland passe aux aveux

10 choses que les hommes ne disent (généralement) pas, par Marc Béland

10 février 2012
Par
La rédaction
Photos
Marc Montplaisir
marc beland passe aux aveux

1. Nous assistons présentement à l'effondrement de notre monde, gouverné par une poignée d'hommes riches et sans scrupules qui n'en ont rien à foutre de l'état de notre planète et qui l'exploiteront jusqu'à la lie si nous ne faisons rien. Comme beaucoup de mes concitoyens et concitoyennes, j'ai peur.

2. Nous vivons les conséquences tragiques de l'application du patriarcat sauvage et débridé, la fin d'un monde régi par des hommes et fait pour les hommes. Mais il a frappé son mur, ce monde, et nous en subissons l'onde de choc.

3. J'ai déjà frappé mes murs intérieurs. J'ai eu besoin d'aide, et avec de l'aide, j'ai été en mesure de reconnaître mes colères, d'avoir davantage de maîtrise sur elles. Saviez-vous que dans chaque classe du primaire comptant 25 élèves, il y en a toujours de 2 à 6 qui sont exposés à la violence conjugale?

4. À méditer: «Le corps de la pute ou de la femme qu'on traite comme une pute, c'est le corps de la mère qu'on maîtrise enfin. On paie pour pouvoir la contrôler comme elle nous a contrôlés, enfants.» C'est de Nancy Huston.

5. Je suis fatigué de vivre dans un pays virtuel. Nous nous pensons comme un peuple, mais rien ne s'incarne dans une réalité concrète. J'ai l'intuition que faire un pays nous aiderait nous, les hommes, à nous enraciner, à dégeler, à dessouler. Que ça aiderait nos garçons. Que notre taux de suicide serait moins élevé.

6. Je sais aussi que le Pays ne nous sauverait pas de tout, mais j'éprouve le besoin vital de faire partie d'un groupe d'hommes et de femmes qui construisent quelque chose.

 

DATE DE PUBLICATION: 2012-02-10 , Tiré du magazine ELLE Québec, février 2012

Plus de contenu, à lire dans nos sections Société et Culture

Elle aime aussi

comments powered by Disqus

VIDEOS

Concours