Société

Adopter la zen attitude

Elle Québec
Société

Adopter la zen attitude

[caption id="attachment_17748" align="alignnone" width="650"] © Getty Images © Getty Images[/caption] Les périodes de changements génèrent du stress. Et pas seulement pour les angoissées chroniques comme moi. C’est en tout cas ce dont je m’aperçois au bureau en ce moment. Toute l’équipe est un peu à cran, et certaines collègues se tournent vers moi pour savoir comment être plus zen. On m’aurait dit ça il y a quelques années, j’aurais hurlé de rire, moi qui souffre d’un trouble anxieux généralisé! Mais il est vrai que, depuis quelque temps, j’ai pris en main ma santé physique et mentale et que je me sens (un peu) plus calme. Je partage avec vous quelques trucs fort simples, mais d’une efficacité certaine. Si, si, je vous jure. J’étais moi aussi dubitative au début, mais ça marche. Bon, ça ne vous transformera pas en dalaï-lama du jour au lendemain – faut pas charrier, hein. Ça peut toutefois vous aider à être un peu moins au bord de la crise de nerfs. C’est déjà ça, non? 1.  Respirer. Je sais, ça semble évident, mais j’ai parfois tendance à oublier que respirer est une activité non facultative… Ma respiration a la fâcheuse manie de se faire très superficielle en période de stress, mais aussi quand je fais du yoga, quand je flatte mes chats, quand je lis, bref, peu importe les circonstances. C’est là que RespiRelax entre en scène. Cette appli, à télécharger gratuitement, nous invite à res-pi-rer en suivant des yeux une bulle qui monte (à l’inspiration) et descend (à l’expiration). Simple et efficace. On pense même à faire des séances de groupe au bureau!  2.  Méditer. Comme Anne Ducrocq l’écrit dans La méditation des paresseuses: «[…] une activité à pratiquer assise, le rêve!» Je ne dis pas que j’ai atteint l’illumination et que je baigne dans l’extase dès que je pose les fesses sur mon coussin. Mes périodes de méditation ressemblent plutôt à ceci: Bon. OK. Inspire, Chantal. Expire. Inspire. Ai-je bien éteint mon fer plat? Expire. Inspire. Aïe! Mon nerf sciatique me fait mal. Expire. Je ne dois pas oublier d’appeler ma soeur. Inspire. Concentre-toi. Expire. Inspire. Expire. Inspire. Expire. Inspire. Expire. (Crise d’hyperventilation.) C’est pourquoi je fais depuis peu de la méditation guidée. J’écoute Méditer en toute simplicité, de Nicole Bordeleau, ou encore Gabrielle Bernstein. C’est pour l’instant la forme de méditation qui fonctionne le mieux pour moi. Me laisser guider par une voix me permet de ne pas rester accrochée à mes pensées.  3.  Faire comme si… Moi qui me suis longtemps sentie obligée d’expliquer en long, en large et en détail comment j’allais (mal) quand on me posait la question; moi, qui, par souci d’«authenticité», ne cherchait pas à cacher que j’étais de mauvaise humeur quand c’était le cas et expliquait en long, en large et en détail pourquoi, j’avoue que «faire comme si» tout allait bien a été un bel apprentissage. Il ne s’agit pas de faire du déni et de se cacher la tête dans le sable quand un réel problème existe, mais plutôt de se «forcer» à sourire quand on est de mauvaise humeur pour une vétille, par exemple. Ça ne semble pas du tout naturel au début, puis peu à peu on voit notre humeur changer. Ça devient presque un automatisme. Et nos collègues nous en sont reconnaissantes! Quelques suggestions de lecture Petit traité de zénitude pour développer durablement votre (bien) être. Un véritable condensé d’infos sur la façon d’insuffler un vent de sérénité dans notre vie. 52 façons de pratiquer la pleine conscience. La professeure de méditation Jan Chozen Bays nous offre des moyens simples d’intégrer la pleine conscience dans notre quotidien. 10 minutes pour être zen. La journaliste et auteure Sioux Berger nous invite à redécouvrir le stretching. Parce que s’étirer demeure une des meilleures façons de dénouer les tensions. À DÉCOUVRIR: 10 trucs pour avoir un corps en santé Le perfectionnisme, un vrai défaut! Peut-on soigner son anxiété? Suis-je au bord du burn out?
Commentaires
Partage X
Société

Adopter la zen attitude