Société
30 janv. 2015

So, so, so, sobriété!

Par Chantal Tellier
Elle Québec
Société
30 janv. 2015

So, so, so, sobriété!

Par Chantal Tellier

Sobriété-ElleQuebec Février se pointe le bout du nez et ramène avec lui le défi Les 28 jours les plus longs de ta vie. (Oui, un mois sans alcool.) Vous embarquez? Depuis janvier dernier, j’ai une collègue qui déborde d’enthousiasme quand elle me voit et une autre qui ne me parle (presque) plus. Pour exactement la même raison. Je les ai toutes les deux «entraînées» dans la sobriété volontaire*. Je ne les ai pas forcées, hein. Elles ont décidé seules, comme deux grandes filles, de se joindre à moi dans cette aventure. Nous avons donc arrêté de boire en début d’année et nous nous sommes inscrites, pour le mois de février, au défi Les 28 jours les plus longs de ta vie de La Fondation Jean Lapointe, qui vise à amasser des sous pour sensibiliser les ados aux risques reliés à la consommation d’alcool. Certains se demandent à quoi servent les défis de ce genre. C’est simple: à conscientiser les gens sur la place qu’occupe l’alcool dans leur vie. Si vous buvez de façon occasionnelle, il n’y a aucune raison de relever ce défi. Mais si, comme moi, vous avez tendance à oublier que les directives de consommation à faible risque (10 verres par semaine, pas plus de deux par jour) représentent un maximum (et non pas un objectif à atteindre ou même à dépasser…), ce genre de défi peut être intéressant. Surtout quand on sait qu’un verre standard de vin est de 140 ml. Jetez un œil à votre tasse à mesurer. (Je sais, j’ai crié moi aussi.) On est loin des immenses ballons que se verse Olivia Pope dans Scandal! Sobre jusqu’à la dernière goutte Je ne suis pas en train de dire qu’on devrait interdire l’alcool, là. Il ne s’agit pas de jouer les moralisatrices zélotes et de militer pour le retour de la prohibition. Vous pouvez savourer votre cabernet sauvignon en toute tranquillité. Mais force est d’admettre que si les initiatives de ce genre se multiplient, c’est qu’il y a une demande. En fait, entre le Dry January, Les 28 jours les plus longs de ta vie, Dry July, Sober September, Go Sober for October, etc., il y a pratiquement de quoi être sobre toute l’année! C’est d’ailleurs le but que je me suis fixé. Un an sans alcool. Douze mois. Trois cent soixante-cinq jours. Et je vous raconterai chaque semaine mes tribulations d’introvertie fibromyalgique (mais sympathique!) sur le chemin de la sobriété. Rassurez-vous, je ne vous accablerai pas de photos de jus verts. (De toute façon, avec mes talents limités de photographe ET de cuisinière, vous auriez droit à des photos floues et à des jus, de couleur, euh, douteuse.) Mais au moins, j’aurai maintenant le temps d’en faire, des jus. Parce qu’entre vous et moi, réaliser des projets (oui, faire des jus verts – et les boire! – est un projet, du moins dans mon cas) et se livrer à des passe-temps agréables (collectionner les blackouts n’en fait pas partie…), c’est plus facile quand on ne passe pas l’essentiel de ses soirées dans sa causeuse à boire du vin et à bouffer des chips. Enfin, c’est ce que je pense. On verra bien. Quant à mes deux collègues, elles retrouveront leur vie «normale» le 1 er mars. Je vous livrerai quelques-uns de leurs commentaires concernant leur expérience (si celle qui me boude se décide à m’adresser de nouveau la parole, bien sûr). Quelques conseils pour survivre à 28 jours sans alcool (pfff! petites natures!). * L’expression «sobriété volontaire» n’est pas de moi – j’aurais bien aimé! – mais de Danièle Archambault, auteure du webcomic de fiction Une année sans alcool Ajout de dernière minute: Je suis devenue la nouvelle BFF de la collègue qui ne me parlait plus depuis qu’elle a rencontré une amie jeudi dernier. Cette dernière s’est exclamée en la voyant qu’elle avait l’air en pleine forme, qu’elle avait la peau radieuse et le teint lumineux (et ce, sans savoir que ma collègue pratiquait la sobriété volontaire)... Pour le défi Les 28 jours les plus longs de ta vie, on s’inscrit ici. À DÉCOUVRIR: 7 conseils pour survivre à un mois sans alcool Adieu les régimes, place à l'intuition!
Partage X
Société

So, so, so, sobriété!