Société
9 sept. 2014

Ma rentrée zéro zénitude

Par sandraabirashed
Elle Québec
Société
9 sept. 2014

Ma rentrée zéro zénitude

Par sandraabirashed

La_Rentree_scolaire

Comment (re)commencer l'année scolaire en toute sérénité? Il y a une multitude de sites Web et de livres convaincus d'avoir trouvé LA solution pour aider les parents comme moi, vite dépassés pendant cette période Ô combien désagréable! Tout le monde à son mot à dire sur le sujet, mais si j’entends encore une fois:  « il faut s’y prendre tôt, être organisé en commandant les fournitures à l’avance mais surtout être à l'écoute de vos enfants », j' arrache le prochain sac à dos Jansport qui me tombe sous les yeux… et ce sera peut-être celui de ma fille! C'est déjà la deuxième semaine de la rentrée pour moi, mais j'ai toujours des séquelles de la première. Cette semaine-là, j'ai bu quatre fois plus de cafés que d’habitude, collé plus de 500 petites étiquettes sur les fournitures scolaires (oui, chaque crayon doit être identifié et oui, j'aurais dû le faire avant la rentrée), et j'ai passé des heures à déchiffrer puis à remplir les différents formulaires et feuillets d'autorisation. À LIRE: Le retour à l'école en mode streetstyle Les listes de fournitures, la bourse aux livres usagés, le sac à dos, le shopping de la rentrée, ne sont pas les choses qui me stressent le plus. Non, le pire c'est la planification et la réservation des activités parascolaires pour l'année. On se prépare des semaines à l'avance. Fin juin, on reçoit la liste d'activités offertes à l'école. J'en imprime plusieurs copies pour pouvoir rouler différents scénarios (c'est assez fou, je sais). Je sors le calendrier et des surligneurs: orange pour ma fille, bleu pour mon fils. On commence: judo, karaté, hockey, soccer en bleu - danse, art dramatique, chorale en orange . Non, ça ne fonctionne pas… Le soccer et le karaté tombent le même jour, il faut choisir, on recommence. Non, pas possible mardi pour la danse, elle a déjà son cours de patinage. Quant au cours de magie, il chevauche le cours de danse. Il me faut un plan D. Après plusieurs échanges avec les enfants, on a enfin la liste finale! Maintenant, on attend le JOUR-J, soit l’ouverture des inscriptions des activités sur le site Web de l'école… D’habitude, mon jules et moi adoptons la stratégie gagnante pour les fameuses inscriptions parascolaires.  Il s'occupe d'un des enfants, moi de l'autre, et on se précipite sur les activités à 10h  pile (heure d’ouverture des inscriptions) pour pouvoir confirmer nos choix. Mais cette année, il ne peut se libérer le jour J... À LIRE: Des mères dévouées ET indignes Il fallait me voir au bureau ce jour-là. Mon calendrier Outlook était bloqué de 9h à 12h, j'ai collé une affiche sur ma porte "NE PAS DÉRANGER SVP, C'EST LA RENTRÉE!", et j'avais deux écrans ouverts sur mon MAC (un pour chaque enfant), avec un laptop PC en backup et une stagiaire en double backup. J'ai stratégiquement placé sur mon bureau mes feuilles surlignées de bleu et de orange, et j'ai pré-saisi les codes d'accès des enfants dans les formulaires électroniques. J'avais bien évidemment testé les codes d'accès cinq fois le matin-même. Il manquait juste un mini clic sur le bouton SOUMETTRE pour pouvoir avoir accès aux choix. Et comme chaque année, en deux, trois clics, je méritais le titre de #SuperMom (pour quelques jours du moins). Jamais je n'avais été aussi prête! Encore quelques minutes avant l'ouverture officielle… Tic toc, une petite gorgée de café… 9h50… Encore 10 minutes… À 9h51, je reçois un texto d'une copine: « C'est fou hein, cette liste d'attente virtuelle…» "QUOI? QUELLE LISTE D'ATTENTE?" C'est ainsi que je me suis retrouvée 274e sur la liste d'attente des activités parascolaires de mes enfants. Je m'entendais déjà leur dire: "Désolée mon chou, je sais que tu voulais refaire du Judo et du Karaté cette année, mais je t'ai inscrit à la chorale à la place, tu verras c’est super chouette! Ma pitchounette, il n'y avait plus de place dans le cours de danse, mais tu vas A-DO-RER les échecs." Oublié le titre de #SuperMom. Après plus de 45 minutes, j'ai fini par accéder aux processus d’inscription. Judo et karaté, check! Liste d'attente pour le hockey, zut. Cours de danse, check! Liste d'attente pour le cours de magie (pas grave, j’achèterai un kit de Luc Langevin, ça devrait faire l’affaire!) On est d’accord, tout finit toujours par s’arranger… mais souvent avec de grosses sueurs froides! C’est ça la rentrée. Je regarde ma montre, il est presque 11h00… les inscriptions aux cours de natation au CEPSUM commencent à 12h00. Prise deux! Ahhhhhh que j'aime la rentrée! À LIRE Le retour à l'école en mode streetstyle Des mères dévouées ET indignes Lettre à ma mère par Katherine Raymond
Partage X
Société

Ma rentrée zéro zénitude