Société

Les (vraies) raisons du stress

Elle Québec
Société

Les (vraies) raisons du stress

astress

C’était lors d’un souper entre amis. On jasait de surmenage, de burnout, de dépression… bref, de notre belle époque et des maux qui l’accompagnent. Quand le sujet du stress est arrivé sur le tapis, tout le monde était d’accord. La source de ce fléau est le temps: on en manque constamment pour tout. Pour accomplir toutes nos tâches au bureau, pour concilier boulot et marmots, pour faire du sport et s’occuper de notre maman à l’hôpital, etc. C’est là que j’ai sorti mon arme secrète. Celle qui fait un effet bœuf à chaque discussion du genre. Son nom: Sonia Lupien, la directrice du Centre d’études sur le stress humain. Il y a quelques années, elle a écrit un bouquin absolument passionnant sur le sujet: Par amour du stress (Éditions au Carré). Honnêtement, j’ai rarement lu un essai scientifique comme celui-là: j’avais l’impression de lire un roman policier tellement j’avais hâte de tourner les pages et d’en apprendre plus sur ce mal qui nous affecte tous, à des degrés divers, et dont on ne sait visiblement pas grand-chose (alors qu’on en parle abondamment dans les médias depuis des décennies!). Bref. C’est là que j’ai appris que ce n’est pas le manque de temps qui nous stresse. La preuve: plusieurs d’entre nous sont angoissés quand vient le temps d’aller chez le dentiste… alors que ce n’est absolument pas un problème d’horaire. Qu’est-ce qui peut bien nous stresser, alors? Il y a quatre facteurs de stress, et quatre facteurs seulement, explique Sonia Lupiens. On les appelle CINÉ. C pour perte de Contrôle. Vous êtes dans le métro à 17h35 et ce dernier tombe en panne. Or la garderie de votre petite fille ferme à 17h45. Coincée dans le métro, vous n’avez aucun contrôle sur la situation. C’est normal que vous commenciez à transpirer et à avoir les mains moites. I pour Imprévisible. Chaque lundi matin, votre boss organise une réunion de suivi des tâches. Le hic, c’est qu’il ne s’en tient pas aux tâches. À la fin de la réunion, il évoque une problématique d’entreprise et demande à un membre de l’équipe ce qu’il en pense. Votre patron est complètement imprévisible, car vous ne savez jamais quel sujet il va aborder ni sur quel employé il va jeter son dévolu. Ça explique sans doute vos maux de ventre du dimanche soir… N pour Nouveauté. Vous avez trouvé un nouvel emploi, c’est formidable! Mais tout est nouveau pour vous: les bureaux, les gens, les tâches… Pas étonnant que vous fassiez de l’insomnie la veille de votre première journée de travail. É pour Égo. Ça fait deux fois que vous ratez votre permis de conduire, et votre beau-frère rit ouvertement de vous. Depuis, vous appréhendez les soupers de famille. Vous êtes d’ailleurs anxieuse et irritable plusieurs jours avant d’y assister. La raison: votre égo est menacé. Morale de l’histoire: à chaque fois qu’on se sent stressé, il y a certainement un ou plusieurs éléments de CINÉ qui sont en jeu. Or, quand on cherche et qu’on identifie ces facteurs, on peut commencer à trouver des solutions et par là même diminuer ou éliminer notre stress. Une excellente nouvelle, non?   Kenza Bennis
Commentaires
Partage X
Société

Les (vraies) raisons du stress