Société

L’amitié spéciale

Elle Québec
Société

L’amitié spéciale

sarah-maude-beauchesne-amitie-gars-fille J’ai plusieurs amies: celles qui me connaissent par cœur et celles dont le sac à main regorge de blagues et de souvenirs de collège. Mais j’ai un ami. Un seul ami sans e. Un gars qui porte bien la barbe, le poil sur la poitrine, la casquette à l’envers, la cigarette au bout du bec. Un unique ami au dessous des ongles sale, au rire gras, aux souliers troués, aux yeux tannants. Cette amitié-là est particulière et elle engendre de grands débats. Mon ami cuisine pour moi quand j’ai le cœur brisé, écrit des chansons pour m’apaiser, m’accompagne au spectacle de Taylor Swift, chante avec moi, paie la facture lorsque je suis cassée, me trouve belle sans me trouver belle. On ne se désire pas. On ne s’imagine jamais sans vêtements. Ce n’est pas compliqué. Ce qui est compliqué, c’est le regard des autres. Personne ne veut croire que jamais on ne fera l’amour ou n’éprouvera des sentiments plus puissants que notre simple et grande amitié. Il faut se justifier. Raconter toutes les fois qu’on a dormi ensemble dos à dos tout habillés, le jour où je lui ai présenté une fille, ou encore cet instant où on s’est regardé dans le blanc des yeux en se jurant qu’au fond, on est frère et sœur. Cette amitié spéciale déborde d’ambiguïté pour les autres, qui la croient impossible et pensent qu’on doit se désirer d’une certaine manière ou que ça arrivera un jour ou l’autre. Même si lui et moi, on sait très bien que l’amour ne viendra jamais nous surprendre.   Et vous, entretenez-vous une belle amitié avec un gars?   Photos: Getty Images
Commentaires
Partage X
Société

L’amitié spéciale