Société

J'ai joué du marteau pour la bonne cause

Elle Québec
Société

J'ai joué du marteau pour la bonne cause

[caption id="attachment_16140" align="aligncenter" width="625"] Habitat for Humanity Notre équipe de travail.[/caption] J'aime beaucoup le blogue TPL Moms. (Si vous êtes maman et que vous ne le connaissez pas encore, allez vite y jeter un œil. On y trouve tout plein de blogueuses d'un peu partout au Québec qui jasent de maternité, de leur progéniture, et des défis de la parentalité at large. Elles ont été pour moi de précieuses alliées pendant mon congé de maternité qui vient de se terminer.) Quand j'y ai lu, en août, que la rédactrice en chef Josiane Stratis cherchait des jeunes mamans pour aider à construire une maison destinée à une famille dans le besoin, je me suis exclamée: "Ouiiiiiii!" Puis, avec l'aplomb d'une Katniss Everdeen devant le Capitol (j'exagère à peine), je me suis portée volontaire. Quelle belle initiative! Cette initiative, c'est celle d'Habitat pour l'humanité qui, depuis 1999, a fait construire des propriétés abordables (avec des hypothèques exemptes d'acompte et d'intérêt) pour 16 familles québécoises vivant sous le seuil de la pauvreté. Cette année, leur programme Les Bâtisseuses a fait appel à une centaine de femmes prêtes à mettre la main à la pâte, dont moi. Josiane a bien voulu me repêcher dans son équipe, malgré le fait que ma force musculaire n'est pas exactement celle d'Hugo Girard et que mon expérience avec un marteau était relativement limitée. On la remercie de son indulgence! [caption id="attachment_16134" align="aligncenter" width="488"] Habitat for Humanity Mes partenaires sur le chantier[/caption] La semaine dernière, on s'est donc rendues aux aurores à Saint-Henri pour participer à la construction d'un duplex destiné à héberger deux familles, dont l’une d'origine congolaise et burundienne. On a d'ailleurs rencontré le patriarche de celle-ci, un homme bien charmant qui passe chaque matin saluer et remercier les bénévoles avant de se rendre au travail. C'était bien touchant, et gratifiant, de faire sa connaissance. Forte de ma piètre expérience et chaussée de bottes de construction à caps d'acier (je me sentais très crédible!), j'ai aidé à solidifier les murs extérieurs de la future demeure - juchée sur un échafaud qu'on a nous-mêmes monté, je tiens à le préciser - et a égaliser des murets intérieurs tout en copinant avec d'autres jeunes mères. Qu'on se le dise: il n'y a pas grand-chose de plus cathartique que de jaser de places en CPE et du Régime québécois d'assurance parentale en se faisant aller la scie sauteuse! Habitat for Humanity 3 Mais je m'égare. Au final, on a passé une super chouette journée, dans la bonne humeur et la complicité. J'en suis revenue légèrement épuisée et courbaturée, mais franchement heureuse. Et un peu plus habile (lire: légèrement moins dangereuse) avec une scie. Pour faire un don, pour soumettre votre candidature en tant que future propriétaire, ou encore pour en apprendre davantage sur le programme Les Bâtisseuses, visitez le habitatmontreal.qc.ca
Commentaires
Partage X
Société

J'ai joué du marteau pour la bonne cause