Société
1 févr. 2013

Être nue ou vêtue? Voilà la question.

Par ldugas
Elle Québec
Société
1 févr. 2013

Être nue ou vêtue? Voilà la question.

Par ldugas
«Ça alors!» m’écrivait hier une de nos journalistes à propos du dernier numéro de Relations, ce magazine québécois fondé par les Jésuites. «L’illustration sur la couverture fait diablement penser à la photo de Karine, non? Même corps nus, même pose, et regarde le titre: Féminismes: état des lieux…» Quel beau prétexte pour parler de notre couverture de février qui fait jaser. Un petit nombre de gens nous reprochent, entre autre, de montrer une star à moitié nue (ouille, on voit presque le galbe d’un sein…). C’est fou, mais Karine me semble moins «tout nue» sur notre photo, que Caroline Néron dans ses pubs de bijoux (où elle est pourtant vêtue). Et moins «à poil» que Megan Fox dans ses robes fourreau et ses décolletés plongeants! Question d’attitude, de regard. D’intention aussi. Karine, sur notre couverture, ne ressemble en rien à une pitoune, telle qu’on est habituées d’en voir. C’est comme si on l’avait croquée en sortant de la douche! Elle se cache, et affiche un air charmant et espiègle. J’adore se cheveux courts, ses cils à la Twiggy et son sourire éclatant de naturel. Il est vrai que nous réagissons toutes différemment devant une photo. Ma collègue Nancy me faisait quand même remarquer qu’il y a 15 ans une couverture comme celle-ci n’aurait pas fait jaser autant. En 1998, par exemple, nous avons mis quatre mannequins flambant nues en couverture. Regardez, on voyait même leurs fesses! Les gens trouvaient ça hot et artistique. Est-ce parce que c’étaient des mannequins? Est-ce parce que, ce mois-ci, c’était la sage Karine et qu’au Québec on a du mal à voir nos stars différemment? Ou, simplement, serions-nous devenus plus conservateurs?  
Partage X
Société

Être nue ou vêtue? Voilà la question.