Société
14 juil. 2014

Comment se mettre au sport, une fois pour toutes!

Par Martina Djogo
Elle Québec
Société
14 juil. 2014

Comment se mettre au sport, une fois pour toutes!

Par Martina Djogo

[caption id="attachment_15024" align="alignnone" width="650"] Sophie Goeffrion, nutritionniste (à gauche) et Chloé Rochette, entraîneure (à droite), de HappyFitness. Sophie Geoffrion, nutritionniste (à gauche) et Chloé Rochette, entraîneure (à droite), de HappyFitness.[/caption] Vous avez tout essayé: vous abonner au gym, télécharger toutes les applis de bootcamp, vous jurer que demain, c’est sûr, vous allez commencer le jogging… Pourtant, rien n’y fait, vous n’arrivez jamais à tenir votre résolution de vous mettre en forme. Et si vous tentiez une approche différente? On vous explique.   Prendre la résolution de pratiquer un autre sport que le couch surfing, je l’ai fait mille fois. Et quelquefois, j’ai réussi à m’y tenir… pendant un mois. Le pire, ç’a été la fois où j’ai payé pour un abonnement au gym pour toute l’année, et que j’ai fini par y aller… deux fois. Deux. Fois. En douze mois. Pour le prix que ça m’a coûté, ils auraient pu au moins m’offrir chaque fois du champagne et un massage à quatre mains! Bref, j’avais fini par m’y résoudre: patate j’étais, patate je resterais. Jusqu’à ce que, l’an dernier, je m’inscrive à un cours de sport offert aux filles dans le parc Jeanne-Mance, à Montréal. Les cours de Happy Fitness se passaient dehors, dans une ambiance super sympa, et c’était piloté par une jeune femme dynamique, à l’enthousiasme communicatif: Chloé Rochette. Je ne sais pas pourquoi cette fois-ci, ça a marché pour moi. Mais chose certaine, depuis l’an dernier, je bouge. Trois, quatre, parfois cinq fois par semaine. Mieux: j’ai appris à aimer le sport. J’ai découvert que j’adorais le fait de me sentir plus forte. Que j’étais fière de réussir à faire un 6 km en jogging sans risquer de m’évanouir. Et que pratiquer une activité physique entre amies, c’était aussi un excellent moment pour socialiser, prendre du soleil et de l’air frais, rire et bouger. Pour moi, c’est rien de moins qu’une révolution… Voilà pourquoi j’ai eu envie de poser quelques questions à fée Rochette, celle qui a planté la première graine du sport dans ma tête. Parce que si ça a marché pour moi, ça pourrait peut-être bien fonctionner pour vous! Chloé, comment as-tu eu l’idée de fonder le mouvement Happy Fitness? Chloé Rochette: Il y a deux ans, j’ai commencé à remarquer que plusieurs de mes amies devenaient de plus en plus sédentaires. Elles manifestaient toutes un certain désir de s’entraîner dans un gym mais trouvaient ça ennuyant ou manquaient de motivation. Je voulais trouver un moyen de leur montrer à quel point on se sentait mieux en adoptant un mode de vie sain et actif. Je voulais les amener à bouger, non pas pour se punir ou pour perdre du poids, mais pour qu’elles y trouvent du plaisir, se sentent en contrôle, et aient davantage confiance en elles. Dans un monde où tous les excès existent (je pense aux régimes et aux méthodes d’entraînement extrêmes, notamment), je trouvais aussi très important de leur transmettre une notion d’équilibre et surtout de plaisir dans le sport… parce que oui, c’est l’fun être en santé, de jouer dehors et de se sentir bien! Happy Fitness, c’est quoi exactement? C.R.: C’est la contraction des mots happy et fitness, donc un rapprochement entre le fait de respirer le bonheur et d’être en santé. C’est un rassemblement qui ne mise ni sur la compétition, ni sur la performance. Ici, les filles viennent se mesurer à elles-mêmes en joignant une équipe (pas n’importe laquelle; l’équipe la plus cool en ville). En fait, HappyFitness, c’est une communauté, un mode de vie… un mouvement. C’est une entraîneuse (moi) et une nutritionniste (Sophie Geoffrion) passionnées qui aspirent à motiver les filles à adopter un mode de vie sain, actif et équilibré, de façon réaliste et avec plaisir. C'est quoi ton truc pour faire aimer le sport aux filles? C.R.: J’aime tellement ça moi-même, j’imagine que ça se transmet dans mon enseignement… Du moins je l’espère! J’essaie de transformer les entraînements en un regroupement social, ce qui rend le tout beaucoup plus agréable. Je veux que les filles se sentent à l’aise de s’entraîner à leur rythme, mais je les pousse un peu en même temps à dépasser leurs limites. J’essaie aussi de donner un côté ludique aux entraînements, pour qu’on ne se rende pas trop compte qu’on travaille fort. J’explique les bienfaits du sport et les raisons de chaque exercice et de chaque méthode que j’utilise. Lorsqu’on sait pourquoi on travaille fort, on est plus motivée! Pour s'inscrire: happyfitness.ca À suivre: 3 trucs faciles de Chloé Rochette pour se mettre en forme cet été À DÉCOUVRIR: Adieu les régimes, place à l'intuition! Les activités en plein air pour garder la forme cet été Cinq entraînements express pour femmes occupées
Partage X
Société

Comment se mettre au sport, une fois pour toutes!