Société
3 nov. 2014

Cinq questions à Dominique Michel

Par mfrappa
Elle Québec
Société
3 nov. 2014

Cinq questions à Dominique Michel

Par mfrappa
[caption id="attachment_16662" align="aligncenter" width="450"] Annie Pelletier et Dominique Michel pour la campagne Appuyez Dodo. Annie Pelletier et Dominique Michel pour la campagne Appuyez Dodo.[/caption] Jeudi soir dernier se tenait la soirée À Votre Santé!, organisée pour la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Nous avons profité de l’occasion pour poser cinq questions à Dominique Michel. 1-Vous avez reçu le diagnostic d’un cancer du côlon en 2011, où avez-vous puisé la force pour vous battre? On ne se bat pas contre le cancer; on écoute son médecin. Je suis de nature optimiste, j’ai avancé semaine après semaine. Et puis, je savais que je n’étais pas faite en chocolat. 2-Pourquoi avez-vous choisi Pénélope McQuade et Annie Pelletier pour la campagne J’appuie Dodo? Que représentent ces deux femmes pour vous? Nous avons demandé à plusieurs artistes de participer [Guy A. Lepage, Boukar Diouf, etc.], ils ont tous dit oui. Pénélope et Annie sont des survivantes à leur manière. Pénélope s’est remise d’un grave accident et Annie a relevé des épreuves, participé à des compétitions. Ce sont des femmes qui ont vécu beaucoup de choses et qui sont toutes deux très positives. Je suis heureuse qu’elles fassent partie de la campagne. 3-Jusqu'à quel point l'humour vous a aidée lors de votre combat contre la maladie? L’humour, c’est naturel pour moi. Les gens qui râlent et se plaignent, ça me tape sur les nerfs! (rires) 4-Pourriez-vous nommer un film ou un ouvrage qui vous ont aidée à traverser cette épreuve? Le livre qui m’a aidée est On peut se dire au revoir plusieurs fois de David Serban-Schreiber. Il y explique sa maladie, parle de ses voyages à travers le monde. Malheureusement, la fatigue a pris le dessus et il est mort. Au fil des pages, il répète  que s’il avait su, il se serait ménagé. Ça m’a rappelé l’importance de prendre du temps pour moi. Dans son ouvrage, il s’adresse aussi à ses enfants et les prépare à son départ. Je conseille ce livre aux gens qui ont le cancer ou une maladie grave. 5- Vous avez participé «vocalement» à SNL Québec. À quand une émission dont vous seriez l'hôte? Et que pensez-vous de l'équipe de filles sur ce show? J’ai prêté ma voix à l’émission. Le sound man est venu me voir en Floride pour faire l’enregistrement. Maintenant, je ne travaille plus. Mes seules apparitions sont pour aider la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Je veux continuer à sensibiliser les gens au cancer, mais je ne veux plus travailler. Quant à SNL, c’est très bon! Les filles du show sont très très bonnes. Elles prennent de l’assurance à chaque épisode. À DÉCOUVRIR: Cancer du sein: «J'ai fait comme Angelina Jolie!» C'est mon histoire: «J'emmerde le cancer!» Lettre à mes filles, par Patrice Godin
Partage X
Société

Cinq questions à Dominique Michel