Amour et sexe

Tour du monde de la blogosphère érotique

istockphoto.com/GeorgePeters Photographe : istockphoto.com/GeorgePeters Auteur : Elle Québec

Amour et sexe

Tour du monde de la blogosphère érotique

Les 400 culs

www.sexes.blogs.liberation.fr

Que ce soit des artistes dont la muse est l’érotisme ou des chercheurs qui se penchent sur la sexualité, la journaliste et auteure Agnès Giard s’intéresse à tous ceux… qui s’intéressent au sexe! Un blogue érotique, engagé et intelligent à consulter sur le site du quotidien français Libération.

L’extrait: «Il est rare qu’un dessinateur donne forme aux sensations du désir. Comment représenter l’envie? Stéphane Blanquet le fait, avec une fièvre contagieuse, dans un livre de photos qui mettent en scène l’obsession, le trouble, la peur sur le plus vivant des supports: l’épiderme.»

Sexactu

www.sexactu.com

La journaliste et auteure Maïa Mazaurette nous fait part avec une bonne dose d’humour de ses réflexions sur des sujets allant de l’épineux dilemme «d’avaler ou de ne pas avaler» au mystère des rasoirs pour femmes invariablement roses.

L’extrait: «Cela dit, je ne voyais pas l’utilité de regarder du porno (même si je me serais jetée dessus par curiosité) : c’était plus une nécessité sociale qu’un vecteur de connaissance. Croyais-je. Parce qu’il se produit un truc terrible, quand on fait son éducation uniquement avec des bouquins, des magazines et des expos de photo. On a tout sauf le mouvement.»

Les cahiers d’Anne Archet

www.archet.net

Depuis maintenant neuf ans, la prolifique blogueuse québécoise Anne Archet nous offre anecdotes coquines, comptines grivoises et autres propos libidineux dans ses truculents cahiers empreints d’une très libre poésie.

L’extrait: « Roger installa La revanche des naines partouzardes dans son lecteur DVD, étala ses numéros préférés d’Amputées asiatiques sodomisées sur le parquet, se glissa dans la robe du dimanche de sa femme, ajusta avec précaution sa perruque blonde, tartina ses lèvres d’une généreuse couche de rouge puis enfila son masque à gaz. Ensuite, il lubrifia consciencieusement Tonnerre noir puis, à force de grimaces et de soupirs, réussit tant bien que mal à l’enfoncer dans son derrière jusqu’à la garde. Devant lui, langoureusement étendue sur le fauteuil de cuir noir, Dolly la brebis gonflable le regardait d’un œil concupiscent.»
 

Letters from Johns et Letters from Working Girls

Journaliste révélant les dessous de la porno — entre autres à travers son blogue The Reverse Cowgirl —, l’Américaine Susannah Breslin s’est intéressée à ce qui pouvait pousser certains hommes à avoir recours aux services de prostituées. À travers le blogue Letters from Johns, elle leur a donc offert une tribune où ils ont envoyé, le temps d’un an, des lettres anonymes pour s’expliquer. Poussant ce projet un peu plus loin, Breslin a aussi permis aux travailleuses du sexe de donner leur réplique sur Letters from Working Girls. Bien qu’offerte en anglais uniquement, cette intrigante correspondance nous permet de poser un second regard sur le commerce du sexe.

L’extrait: «By age 29, I became extremely frustrated about my virginity, and decided to finally visit an SP. I was in Amsterdam. At first, in the oversized Jacuzzi, she caressed my body with hers. This was the first time I touched a woman in a sexual manner. I felt like a human being, and almost cried.»

Letters from Working Girls

L’extrait:  «I am nineteen years old, good-looking, with a great figure, enough to do modelling now and again when I feel like it. Guys buy my drinks, drive me home and light my cigarettes. So why oh why, you might wonder, did a girl like me turn to being an escort? The reason is simple: money.»

Victoria W

www.victoriawelby.ca/victoria_w

En plus de mener plusieurs projets littéraires de front, la montréalaise Victoria Welby expose au regard de tous son journal érotique «parfois réaliste, parfois fictif, parfois fantasmatique». Nous voilà donc formellement invités à surprendre par le trou de la serrure quelques scènes de son intimité plutôt torride.

L’extrait:  «— Vic, enlève ton pantalon.
C’est à peine si je lève un sourcil. Je remets en question son interprétation d’un philosophe américain. Je détache ma ceinture. Lui explique qu’il utilise mal ce concept en particulier. Je défais le bouton de mon pantalon. Disserte sur la nécessité de tenir compte des catégories phénoménologiques qui sous-tendent l’application dudit concept. Je descends la fermeture à glissière. Lui rappelle la fonction et les usages desdites catégories. Enlève mon pantalon. Je cite des exemples. »

Les délassements dans le boudoir

www.radioerotic.typepad.com/monamour

Osez pénétrer le boudoir de Mademoiselle K et vous prendrez plaisir à fureter à travers les suggestions de littérature érotique qu’elle met à votre disposition. Essais sur le sexe, romans torrides ou art grivois : vous trouverez dans ce petit salon dédié à la sensualité toute l’inspiration nécessaire…

L’extrait: «Sous la plume efficace et sans retenue de l’auteur, «Le bandeau» est un beau roman d'initiation, maintenu par un suspens haletant sur l'identité de l'Amant, qui sera dévoilé avec brio dans les dernières pages. C’est aussi un très beau portrait de femme, qui décide d’infléchir son destin en s’offrant à l’Amour sans conditions, prête à toutes les folies et tous les extrêmes, pour se connaître mieux et prendre les chemins d’une liberté profonde et personnelle. Un livre envoûtant.»

Mélodie Nelson

www.melodienelson.wordpress.com

Mélodie Nelson est une Montréalaise dans la vingtaine qui ne se prend ni pour Carrie Bradshaw ni pour Nelly Arcan (bien qu’elle lui envie ses lèvres au collagène). Pourtant, depuis à peine quelques mois, la blonde déjantée nous cause de manière très colorée de ses états d’âmes lubriques, et ce, avec un appétit quasi boulimique.

L’extrait: «Je me fouette pas de ce que les gens pensent de moi. S’ils croient que je suis plus pute que pute quand je me rends à un lancement de revue en bottes en latex noir et en mini mini robe à paillettes argent, c’est tant mieux. Je veux pas qu’on me prenne pour une littéraire altermondialiste, ça craint trop. Et si les mecs voient que je regarde une revue avec des filles toutes nues (c’est pour connaître les tendances niveau bronzage et épilation) et que ça leur donne envie de se branler quand ils remarquent que je lis les conseils d’Ovidie sur l’anal sex, je passe ma langue très lentement sur mes lèvres pas encore gonflées au collagène.»

Mes mots random

www.memorandhomme.canalblog.com

On imagine très bien ce Parisien dans la quarantaine: le genre d’homme qui a peur de l’engagement et qui collectionne les aventures sans lendemain. Nous voilà d’autant plus curieuses de parcourir ses fragments de mémoire où désirs et rêveries sont joliment esquissés. 

L’extrait:
«Comment j'arrivai à destination reste un petit mystère... J'ai stoppé devant son immeuble en laissant les phares et le contact allumés, j’ai tourné la tête vers elle au moment où elle en faisait autant et nos lèvres se sont embrassées dans un mouvement sans hésitation, sans hâte ni voracité non plus. Elle m’a dit qu’elle avait passé une bonne soirée, j’ai dit la même chose. Elle est sortie de la voiture pour aller rejoindre l’homme dans son lit qui lui ferait l’amour, j’ai engagé la boîte sur «drive» pour rejoindre la femme qui dort dans mon lit et qui ne me le fait pas.»

Désirs et délices. Plaisirs et supplices.

www.sexysoda.blogspot.com

Sur le blogue de Sexy Soda, on peut butiner entre photographies sexy, extraits érotiques et pensées du jour à faire rougir. Et si vous voulez vous attarder davantage, vous pourrez toujours consulter les récits et les suggestions de lectures coquines de cette blogueuse québécoise.

L’extrait: «Il est couché sur le dos. Complètement habillé. Elle est à ses côtés. Nue comme au jour de sa naissance. Il est silencieux et immobile. Ses paupières sont closes. Elle sait ce qu'Il attend d'elle. Elle n'a la permission de ne toucher que sa bouche et sa langue.»

Commentaires
Partage X
Amour et sexe

Tour du monde de la blogosphère érotique