Amour et sexe

Sites de rencontres : quel chum voulez-vous?

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Elle Québec

Amour et sexe

Sites de rencontres : quel chum voulez-vous?

Rencontrer des beautiful people
www.beautifulpeople.net


C’est quoi?
Selon ses fondateurs danois, Beautifulpeople serait «une véritable réserve exotique séparant les guépards des hippopotames». Dans les faits: un site qui s’adresse essentiellement aux pythons et aux pitounes.

Comment ça marche?

Pour devenir un beautifulpeople, vous devez soumettre quelques renseignements et, surtout, votre photo. Les membres ont ensuite 72 heures pour décider si vous méritez de faire partie de leur «réserve exotique».

Le résultat
Un nombre démesuré de gars jeunes et musclés, torse nu, photographiés devant le miroir de leur salle de bain. Côté filles, «sexyblonde» et «Barbiexxdoll» se livrent une compétition féroce pour attirer l’attention.

Y a-t-il des Québécois?
Oui, environ 1500 l’an dernier (sur les quelque 5000 qui avaient soumis leur photo).

Profil type
«Yokuzunaz», 21 ans, stripteaseur québécois non-fumeur qui «travaille fort sur son corps».

 

 

 

Rencontrer un toy boy www.toyboywarehouse.com
Le nom dit tout: Toy Boy Warehouse, ou «entrepôt de garçons jouets», vise à favoriser les rencontres (et davantage, si affinités) entre de jeunes hommes et des femmes moins jeunes. Le site, lancé en 2006 en Angleterre, se targue de posséder plus de 10 000 membres. Son succès est tel que sa fondatrice, Julia Macmillan, veut étendre son «entrepôt»  à New York, à Los Angeles, à Stockholm et à Saint-Tropez.

Cette élégante femme de 47 ans a eu l’idée de créer ce site après avoir connu une série de mauvaises expériences avec des agences traditionnelles, qui la mettaient toujours en contact avec des «comptables retraités passionnés de golf». Pas vraiment sa tasse de thé... La Britannique a plutôt un faible pour le dynamisme de la jeunesse et les pectoraux fermes.

Profil type
«Fitzer», joueur de rugby de 26 ans, prêt «à essayer quelque chose de nouveau».

Dans le même genre www.dateacougar.com.




Rencontrer un juif, un chrétien, un bouddhiste... www.jdate.com
Les sites de rencontres «pieux» sont parmi les plus populaires. Dans le lot, le site juif Jdate – où on peut trouver «l’amour sous une bonne étoile» – est sans doute le plus connu. Il a été fondé en 1997 aux États-Unis et permet notamment de savoir avec quelle assiduité un candidat potentiel fréquente la synagogue. Parmi les 600 000 membres de ce site, on note la présence de Québécois, comme «Maggodin1», un juif montréalais de 29 ans, moderne et orthodoxe à la fois. Il se rend à la synagogue les jours de fête et souhaite «une relation à long terme ou le mariage ». Mazel tov!

Dans le même genre
www.theotokos.fr, pour les chrétiens qui désirent «fonder un foyer chrétien», et www.muslima.com, sur lequel les musulmans découvriront des célibataires. Toutefois, les monothéistes ne sont pas les seuls à croire aux vertus d’Internet. Il existe également des sites pour hindouistes, bouddhistes, scientologues...

Rencontrer un intello www.intellectconnect.com
Certains sites se spécialisent dans la matière grise et les rencontres entre célibataires diplômés. Le hic? La plupart d’entre eux sont poussiéreux et ennuyeux comme une thèse de doctorat sur les acides aminés. Intellectconnect semble être l’exception qui confirme la règle, mais il ne compte que très peu d’adhérents au Québec.

Dans le même genre www.anobii.com. Ce site, doté d’une interface graphique soignée, regroupe des mordus de littérature. On y compare sa bibliothèque et on y partage ses coups de coeur littéraires. Une version contemporaine de Roméo et Juliette en somme.

 

 

Rencontrer un sportif www.rencontresportive.com
C’est quoi? Le premier site consacré aux amateurs de sports et de plein air au Québec.

C’est pour qui? Ceux et celles qui aiment suer. Toutes les sportives, des fans de Crazy Carpet aux férues d’athlétisme, devraient trouver espadrille à leur pied. Qui plus est, on peut effectuer des recherches par région.

Comment ça marche?

On crée gratuitement son profil personnel avec photo. Ensuite, on part à la recherche du prince charmant en procédant par affinités sportives.

Profil type
«Bayou», 29 ans, de Québec, non-fumeur, écolo, de niveau avancé en vélo de montagne et intermédiaire en kayak.

Dans le même genre
www.dateagolfer.com.




Rencontrer un végétarien www.vegweb.com

Vous aimez les végétariens à tendance écolo? Alors, vous aurez l’embarras du choix, car les sites spécialisés dans ce domaine sont légion. Vegweb permet même de sélectionner le modèle de végétarien qui vous allume: végétalien, ovo-végétarien, fruitarien... Le hic? Très peu de Québécois y sont inscrits – mais le site offre des recettes pour vous consoler.

Profil type
«Spenthon», un Ontarien végétalien de 23 ans, n’a pas mangé de viande ou de produits laitiers depuis quatre ans.

Dans le même genre www.greensingles.com et www.greenfriends.com.




Rencontrer un ami des bêtes www.datemypet.com

Sur la Toile comme dans les parcs, Médor peut servir d’entremetteur pour aborder un beau propriétaire de labrador. Sur datemypet, deux photos sont requises: une de vous et une de votre animal de compagnie (chat, chien, poisson, reptile, alouette). Ensuite, vous n’avez qu’à indiquer lequel de vous deux cherche de la compagnie: vous ou votre animal...

Profil type

«Dustin», un Albertain de 37 ans, porte une barbichette qui lui donne un air de famille avec Bronx, son bouledogue de 4 ans.

Rencontrer à l’aide de tests de personnalité www.eharmony.ca
Vous êtes fatiguée de passer des heures à scruter des profils dans l’espoir de tomber sur la perle rare? Quelques sites proposent de faire le travail à votre place. Il suffit de répondre à une très longue série de questions; il y en a plus de 200 sur Eharmony, qui vous transmet automatiquement une liste de personnes compatibles avec vous, d’après vos réponses. Les questions portent notamment sur vos préférences religieuses, vos qualités et vos hobbys préférés. Une fois ce labeur accompli, vous devrez toutefois débourser un certain montant si vous voulez entrer en contact avec les personnes censées vous convenir. À moins que vous ne fassiez partie des 20 %... d’«incompatibles ». Ouch, dur pour l’égo!


 Rencontrer vite fait www.woome.com

On est trop occupée pour participer à des séances de speed dating en chair et en os? Il est maintenant possible de speed dater» dans le confort de son foyer. Ce qu’il faut? Une webcam et quelques minutes de liberté. Sur Woome, on s’inscrit à une séance avec une ou plusieurs personnes, et on parle avec chacune d’elles pendant une ou deux minutes. La conversation a été agréable avec un des protagonistes? Vous pouvez poursuivre la discussion entre quatre yeux et deux webcams. Le hic: vu le nombre important d’adolescents boutonneux sur le site, les chances de tisser des liens avec des personnes intéressantes sont minces.

Profil type

«Jeffrey», 21 ans, fan de science-fiction et de photographie, aime faire la fête.


Rencontrer un avatar www.comeinmyworld.com

Sorte de jeu vidéo ayant pour thème principal la séduction, Comeinmyworld (c’est un site francophone, malgré son nom) permet de rencontrer des Don juans virtuels. Il suffit de donner quelques renseignements sur soi, de télécharger une photo et de se constituer un avatar, puis on est prête à rencontrer l’âme soeur en pixels. On peut consulter le profil des membres et se donner rendez-vous dans un café virtuel. Bref, Comeinmyworld est parfaitement de son temps, et c’est ce qui se fait de mieux pour se rencontrer sans se rencontrer...

Profil type

«Raph, un garçon simple et respectueux qui cherche seulement à faire de nouvelles rencontres.»



Rencontrer un gars recommandé www.greatboyfriends.com

La bonne vieille méthode de la blind date a été dépoussiérée et remise au goût du jour grâce à Internet. Première amélioration? La blind date ne se fait plus à l’aveugle. On peut maintenant voir la photo de M. Parfait avant de le rencontrer. Deuxième amélioration: pas besoin d’être amie avec ses amis pour pouvoir se rapprocher de lui. Il suffit de scruter son profil, qui a été élaboré par un de ses proches. L’avantage? Des gens qui le connaissent bien le décrivent sous toutes ses coutures. Qui plus est, les responsables du site vérifient la source de l’information.


La cerise sur le gâteau: il y a pas mal de Québécois sur ce site, qu’Elizabeth Jean Carroll, une chroniqueuse américaine du Elle US, a créé.

Profil type

«Pilote of the hearts» est un courtier qui se passionne pour l’aviation. Son ex, «Furie», assure qu’il n’a pas peur de s’engager.

Rencontrer un riche
 www.seekingmillionaire.com


Les sites pour croqueuses de diamants semblent aussi nombreux que prospères sur le Net. Parmi eux,www.wealthymen.com, www.millionairemate.com et www.seekingmillionaire.com, où on trouve des profils comme celui de «Neil, 37 ans,PDG d’un fonds new-yorkais, possède de 5 à 10 millions de dollars d’actif». Il recherche une femme de «moins de 35 ans, de plus de 5 pi 3 po, ayant des courbes et une tête à la bonne place».

L’Américain Brendon Wade explique pourquoi la beauté de ces dames et le portefeuille de ces messieurs font bon ménage sur son site, Seekingmillionaire.

Pour quelle raison avez-vous lancé un site pour millionnaires? Parce que, sur un site classique, c’est très difficile de communiquer avec les jolies filles. Elles reçoivent constamment beaucoup de messages; et il y a généralement bien plus de gars que de filles qui sont membres. Sur Seekingmillionaire, la proportion est très différente.

Quelle est-elle? Elle est actuellement de 10 femmes pour 1 homme. Alors, les gars qui utilisent le site obtiennent beaucoup plus de réponses. Quant aux femmes, elles peuvent dire sur ce site qu’elles veulent faire connaissance avec des gars riches qui ont réussi, qui sont généreux et qui les traiteront très bien.

N’est-ce pas un peu «délicat» de vouloir rencontrer quelqu’un pour son portefeuille? Beaucoup de femmes indiquent qu’elles ne sont pas là pour l’argent, mais parce qu’elles sont fatiguées de s’investir dans des relations avec des ratés.

Et les hommes, quel type de femmes cherchent-ils?
De très belles femmes, pour une bonne part d’entre eux. Mais il y a aussi des gars qui cherchent des femmes avec lesquelles ils peuvent s’entendre. C’est une combinaison des deux, en fait.

Vérifiez-vous que les types qui s’inscrivent sur votre site sont vraiment millionnaires? Les hommes peuvent décider d’être «vérifiés», mais la grande majorité d’entre eux préfère ne pas l’être. Alors, on peut fournir aux femmes des pistes pour découvrir la «valeur» véritable de ces gars.

rencontre-1.jpgAMOUR VIRTUEL: MODE D’EMPLOI


Il fut un temps où on épousait le meilleur ami de son frère. Aujourd’hui, on rencontre son chum devant son écran d’ordi. La preuve: environ un Québécois sur deux pense qu’une rencontre en ligne est une façon comme une autre de trouver l’âme soeur; et 22 % d’entre eux disent utiliser Internet pour faire des rencontres amoureuses (selon une étude Léger Marketing 2008). N’empêche, les préjugés sont encore tenaces concernant ce moyen de communication, et de nombreuses personnes pensent que ce n’est pas un outil sécuritaire ou qu’il faut être désespéré pour l’utiliser.

«Est-ce qu’on trouve des gars sérieux sur les sites de rencontres?» «Est-ce que les gens mentent sur eux-mêmes?» «Y a-t-il des trucs pour maximiser mes chances de trouver quelqu’un qui me convient?» C’est pour répondre à ce type de questions que Shirley Byrns et Martin Aubut ont écrit Comment rencontrer l’âme soeur sur Internet (Les éditions Goélette). Cette consultante en management et cet ex-directeur de RéseauContact (le plus grand site de rencontres au Québec) et créateur du réseau social Espace Canoë, ont d’ailleurs fait connaissance par Internet! De façon claire et conviviale, ils nous expliquent les méthodes à suivre pour tirer notre épingle du jeu. Les conseils à retenir:

Êtes-vous prête? Autant le savoir, préparer son profil, répondre aux courriels, lire les fiches, faire des recherches pour trouver un homme qui nous intéresse nécessite du temps et de l’énergie. Si vous n’allumez votre ordinateur qu’une fois par semaine ou si vous trouvez que tous les gars sont sans intérêt – parce que vous sortez d’une relation douloureuse –, ce n’est peut-être pas le moment de vous inscrire sur ce type de sites.

 Sachez ce que vous voulez Un chum? Une aventure sexuelle? Clavarder avec de nouveaux amis? Dans le même ordre d’idées, quelles sont vos valeurs, votre mode de vie, les qualités essentielles que vous recherchez chez l’être cher et les défauts qui vous font fuir? Posez-vous ces questions et répondez-y honnêtement. C’est la base de votre démarche et ce qui vous permettra de ne pas vous disperser.

 Sachez -vous vendre Il ne s’agit pas de mentir mais de se présenter de façon attrayante. Les trucs gagnants: afficher une bonne photo (ça double les chances de succès!), être succincte et créative (pas la peine de mentionner que vous aimez le bon vin et les soirées entre amis, tout le monde le dit!), avoir de l’humour, éviter d’être négative (qui a envie de rencontrer quelqu’un qui déclare: «Je ne sais pas quoi écrire. J’ai des doutes sur cette façon de rencontrer des gens»?) et éviter les fautes d’orthographe. Une bonne idée: faire valider sa fiche par des amis, histoire de vérifier si elle correspond à ce qu’on est et si elle donne envie de faire notre connaissance.

Ne brûlez pas les étapes Vous avez peut-être «flashé» sur la photo d’un gars, mais vous ne savez rien de lui. Prenez un peu de temps (mais pas trop) pour correspondre, sur le Net ou par téléphone, avec les personnes qui vous intéressent pour mieux les connaître avant de les voir. Vous éviterez ainsi bien des déceptions.

 Sortez du virtuel
Après quelques courriels, vous avez l’impression d’avoir déniché l’âme soeur? Ne vous emballez pas trop vite et prenez rendez-vous avec l’élu. Seule une vraie rencontre, en chair et en os, déterminera si «ça passe ou ça casse».

Demeurez vigilante Ne confiez pas immédiatement des renseignements personnels (nom de famille, numéro de téléphone, adresse) à un inconnu. Fixez votre premier rendez-vous dans un lieu public – préférablement pour un café et non un repas – et avisez une amie de l’endroit où vous êtes.

Laissez vos préjugés de côté
Soyez ouverte et vivez l’expérience à fond. À défaut du grand amour, vous vivrez peut-être une nouvelle amitié ou une sympathique aventure.

Commentaires
Partage X
Amour et sexe

Sites de rencontres : quel chum voulez-vous?