Amour et sexe
26 oct. 2010

Qu'est-ce que les hommes attendent des femmes?

Par Guillaume Jousset

Soledad Auteur : Elle Québec Crédits : Soledad

Amour et sexe
26 oct. 2010

Qu'est-ce que les hommes attendent des femmes?

Par Guillaume Jousset

Amoureux fidèle, ami compréhensif, partenaire joyeux, amant fougueux, confident attentif, père attentionné, mâle viril mais capable d'exposer sa fragilité... Ce n'est un mystère pour personne, les filles ont des exigences très élevées - sans doute même trop élevées! - par rapport à leur chum. Et elles s'expriment abondamment sur le sujet, que ce soit à la maison, au bureau, à la télé ou à la radio.

«Mais les gars, eux, qu'attendent-ils de leur amoureuse?» m'a demandé ma boss à ELLE QUÉBEC. Heu... bonne question, ai-je pensé, sans avoir l'ombre d'un début de réponse.

Après quelques semaines (et de nombreuses bières) à sonder les désirs de la gent masculine, je me suis rendu compte que la tâche était ardue. Les rocs silencieux ne se dévoilent pas facilement, encore moins quand il s'agit de leurs attentes vis-à-vis du sexe opposé.

En groupe, les gars font les malins: «Je veux qu'elle me fiche la paix et qu'elle arrête de chialer», clament-ils. En solo cependant, ils demeurent cois ou se contentent d'un laconique: «Ah ça, c'est une bonne question», suivi d'un long silence introspectif.

«Les hommes sont moins portés à parler de leur vie et de leur intimité. Ils ont pourtant tous une image de ce qu'ils attendent de leur compagne. Seulement, leurs idées sont moins organisées que celles de leur conjointe, souvent plus habile à exprimer verbalement ses besoins», commente à ce propos François Camus, président du Réseau Hommes Québec, une association qui organise des groupes d'écoute, de parole et d'entraide pour les hommes.

Eh non, l'homo masculinus n'est pas dénué d'exigences envers sa douce moitié. Les siennes sont simplement moins «himalayennes» que les vôtres à son égard.

 

 

Être simple et directe

Pas de doute, une des revendications majeures du gars moyen, c'est qu'on s'adresse à lui en termes compréhensibles. Compréhensibles pour lui, je veux dire. Traduction: oubliez les sous-entendus, les messages implicites, les explications interminables et les grandes envolées lyriques. Soyez directe, simple et concise. Pas la peine de faire allusion à votre dispute d'il y a six mois sur le partage des tâches pour souligner qu'il a oublié de sortir les ordures.

Dans le même ordre d'idées, «plaignez-vous, mais ne blâmez pas l'autre», conseillent John M. Gottman et Nan Silver dans leur livre Les couples heureux ont leurs secrets. Il vaut mieux décrire une situation précise («la maison est sens dessus dessous, et on aura des invités ce soir») et formuler clairement sa requête, avec courtoisie, en commençant par «je» («j'aimerais que tu passes l'aspirateur, s'il te plaît»). Le tout sans juger l'autre (évitez le très irritant: «Tu ne fais jamais rien!»).

Pas de chantage émotif non plus, du type «si tu m'aimais vraiment, tu ferais ceci ou cela», sans quoi il adoptera assurément une attitude défensive. C'est susceptible, un homme. Et ça perçoit souvent les remarques comme des critiques - infantilisantes - quand vous employez un ton sarcastique et que vous ne vous en tenez pas aux faits.

«En couple, je m'attends à ce qu'on puisse se dire les choses de manière directe, sans reproches et sans en débattre toute la soirée», affirme Mario Proulx, animateur-réalisateur de la série d'émissions La planète des hommes diffusée en 2004 sur la première chaîne de la radio de Radio-Canada.

«Et choisissez le bon moment pour nous parler du robinet à réparer!» réclament à cor et à cri tous les gars interrogés. Deux situations explosives à éviter: soumettre le problème à votre chéri à l'instant même où il rentre du travail ou encore lorsqu'il est au lit, sur le point de s'endormir.

Un chef à la fois

Autre clé du caractère mâle: les gars aiment avoir l'heure juste en ce qui concerne le train-train quotidien. Ils veulent savoir qui fait quoi. Comme l'explique Yvon Dallaire, psychologue-sexologue et spécialiste en masculinité: «Les hommes s'épanouissent dans les rapports hiérarchiques acceptés et clairement établis.»

Domaines d'application: les fameuses tâches ménagères, l'éducation des enfants, l'organisation des vacances, etc. Quand il lave la vaisselle ou qu'il change les couches du bébé, laissez-le faire à sa manière et ravalez vos commentaires. Après tout, ce n'est pas parce que vous vous y prenez autrement que votre manière de faire est forcément la meilleure. De plus, vous risquez surtout de le démotiver et de lui couper l'envie de jouer les fées du logis. Sans compter qu'à force de lui dicter la «bonne» manière de plier le linge ou d'aligner les verres, vous finiriez par blesser son amour-propre. «Laisser l'autre libre de faire les choses comme il l'entend, c'est protéger son égo. Et puis, ces différences dans le couple, c'est une richesse», poursuit François Camus.

C'est pareil en voiture. Combien de prises de bec dans cet espace restreint? Pour les éviter, une règle d'or, en auto comme ailleurs: chacun sa place. Si vous n'êtes pas derrière le volant, vous n'êtes pas aux commandes, et vous devez garder pour vous vos réflexions sur la manière de conduire de l'autre.

Nous trouvent-ils assez belles?

Vous les voyez s'attarder sur les pubs de lingerie dans votre ELLE QUÉBEC... D'accord, mais contrairement à ce que vous croyez, les hommes n'attendent pas de leur compagne qu'elle ait un physique de rêve. Vous n'êtes pas Megan Fox? Ça tombe bien! Parce que, eux, ils sont loin d'être des Brad Pitt et ils le savent. Certes, au premier regard, ils sont attirés par les beaux yeux et les décolletés plongeants, mais ils sont conscients que nul ne conserve éternellement la peau de pêche de ses 22 ans. Pour autant que leur blonde est bien dans sa peau, pleine de charme et d'humour, ils sont aux anges. Pas de doute, le fameux «sois belle et tais-toi» est un relent d'un autre temps. Personne n'a envie d'une poupée qui acquiesce béatement à ses moindres désirs. Tous les hommes que j'ai rencontrés apprécient que leur conjointe ait de la conversation et le sens de la répartie, mais n'ont pas envie pour autant de devoir faire face à une furie indomptable dans la vie quotidienne.

 

Ils ne pensent qu'à ça!

Pas la peine de se le cacher, pour les gars, la maxime «il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour» s'applique au sexe. Nombre d'hommes ont exprimé, chacun à leur façon, qu'«un gars, c'est fait pour baiser tous les jours, et que de se faire croire le contraire est hypocrite».

«Le premier besoin d'un homme est de trouver une partenaire sexuelle. Pour lui, avoir des rapports sexuels est aussi important que se nourrir ou respirer», confirme le sexologue Yvon Dallaire. Dans Qui sont ces femmes heureuses?, il parle carrément «d'arnaque sexuelle» pour qualifier le fossé entre la libido en feu des filles durant les premiers temps de la relation amoureuse et leur désintérêt une fois que cette dernière est bien établie. «Quand on a commencé à sortir ensemble, ma blonde avait souvent envie de faire l'amour. Aujourd'hui, en revanche, c'est toujours moi qui la sollicite, et elle ne montre plus le même enthousiasme. Je ne comprends pas pourquoi elle a tellement changé!» m'ont confié à peu près dans ces termes plusieurs hommes que j'ai rencontrés.

La plupart ont aussi mentionné vouloir des rapports sexuels plus fréquents et souhaiter que leur amoureuse fasse davantage preuve d'initiative et de spontanéité. «Lorsque votre homme a envie de vous, ce n'est pas le temps d'aller vous refaire une beauté », note François Camus en souriant. C'est là, tout de suite, que ça se passe, et non quand vous serez parfaitement épilée, dans deux jours...

Quant à vos préférences sous la couette, dites-les clairement. N'attendez pas que votre conjoint devine ce qui vous excite; vous pourriez vous languir longtemps. Les hommes veulent que leur partenaire les guide dans la manière de lui procurer du plaisir.

Du respect, S.V.P.

«Les hommes marient des femmes, alors que les femmes marient un potentiel », indique François Camus avec humour. Effectivement, connaissez-vous beaucoup de filles qui n'essaient pas «d'améliorer» l'alimentation, la garde-robe, le langage ou les loisirs de leur chum?

Il n'est donc pas vraiment étonnant que mon coiffeur Jean-Pierre, fin psychologue à qui on confie tout, soutienne que «ce que l'homme attend avant tout de sa compagne, c'est qu'elle n'essaie pas de le changer ou de le modeler selon ses goûts.»

Vous êtes tombée amoureuse d'un motard tatoué que vous suiviez avec bonheur dans ses virées vrombissantes toutes les fins de semaine. Pourquoi voulez-vous qu'il consacre dorénavant ses samedis au sempiternel trio ménage-jardinage-épicerie? Non seulement il sera déçu de perdre la complicité qui régnait entre vous au début de votre liaison - et «un couple qui ne joue plus ensemble est un couple qui ne durera pas», met en garde Yvon Dallaire -, mais il ne se sentira plus respecté ni aimé tel qu'il est. Sans compter qu'il sera malheureux d'être privé de ses activités préférées.

Pour Guy, un ingénieur dans la quarantaine, la réalité est toute simple: «La Québécoise moyenne passe la moitié de sa vie à chercher l'homme idéal et l'autre moitié à l'écoeurer.» Amers, les gars? Certains d'entre eux peut-être, mais la plupart ne font que confirmer leur ferme résolution de ne pas perdre ce qu'ils considèrent comme le fondement de leur personnalité. «Je ne veux pas que ma blonde essaie de me changer, d'ailleurs c'est trop tard, assure Mario Proulx. Par contre, je suis ouvert à l'amélioration.» Voilà une opinion que j'ai entendue fréquemment. Martin, Jonathan et Ilias profitent ainsi de cet article pour bénir leur compagne actuelle (et leurs ex) de leur avoir ouvert les yeux sur le caractère démodé de la coupe Longueuil et des pantalons en velours côtelé. Et bien d'autres se déclarent prêts à répondre aux espoirs de leur conjointe, notamment à s'investir davantage dans les tâches quotidiennes touchant la maison et les enfants.

Liberté & tranquillité

Si l'expression «le repos du guerrier » est masculine, ce n'est pas pour rien. L'homme part souvent pour le boulot comme il part pour la guerre... et en revient épuisé. Dans ses moments de loisir, il a besoin d'espace pour respirer, faire ce qu'il aime, rêver. Il aimerait que sa douce le laisse tranquille de temps à autre. Traduction: soyez compréhensive lorsqu'il veut passer la soirée à jouer à ses jeux vidéo ou sortir avec ses bons copains. Et évitez de l'accueillir à son retour en lui disant qu'il pue la bière; vous montrerez ainsi que vous avez confiance en lui. Après tout, il revient tous les soirs à la maison au lieu de courir les filles, non?

Petite précision: les havres de paix auxquels aspire l'élu de votre coeur sont tout autant physiques que mentaux. «Je ne veux pas que ma femme me donne l'impression d'être en laisse, au bout "de la corde" du cellulaire », insiste un de nos répondants. De grâce, résistez donc à la tentation d'être possessive, de demander sans cesse à votre homme où il était ou de vouloir à tout prix lui imposer votre rythme. «Lorsqu'il rentre du travail et s'assoit devant la télévision pour se relaxer, laissez-lui ces instants de répit et, surtout, ne considérez pas ce comportement comme un rejet. Il décompresse et sera très vite disponible pour vous», conseille François Camus. Rassurée?

 

 

FAITES LE TEST: En couple, êtes-vous aussi exigeante qu'on le dit?

 

 

 

 

 

Mots-clés
Partage X
Amour et sexe

Qu'est-ce que les hommes attendent des femmes?