Amour et sexe

Le sexe n'a pas d'âge

istockphoto.com Auteur : Elle Québec Crédits : istockphoto.com

Amour et sexe

Le sexe n'a pas d'âge

Il est vrai qu'avec les années les signes d'excitation tardent parfois à se manifester. Toutefois, au-delà de ces inconvénients, on redécouvre des petits plaisirs. Enfin, on peut se laisser aller à nos ébats amoureux sans craindre d'être interrompu à tous moments par les enfants ou, encore, de devenir enceinte. Sans compter que la plupart des femmes de plus de 50 ans, surtout celles qui demeurent actives sexuellement, jouissent (!) de la même qualité d'orgasme. Beau programme! Pour en profiter au maximum, des solutions sont mises à notre disposition.

Ménopause et lubrification

À la suite de la ménopause, le corps de la femme produit moins d'œstrogènes (hormones féminines). Le faible niveau d'œstrogènes crée des changements physiques et peut affecter l'activité sexuelle. Ainsi, le vagin peut prendre plus de temps à se réchauffer et à se lubrifier. Dans certains cas, il devient moins élastique, rendant ainsi la relation sexuelle moins aisée ou même douloureuse.

Certaines femmes évitent les relations sexuelles parce qu'elles les trouvent moins agréables qu'auparavant. Dommage, elles ne devraient pas subir des relations sexuelles douloureuses parce que leur lubrification naturelle est insuffisante. Il existe des moyens pour recréer cette fluidité perdue. Bon nombre de pratiques et de produits permettent de stimuler la lubrification naturelle.

  • Utiliser du lubrifiant. Des lubrifiants sexuels à base d'eau, conçus pour des femmes plus âgées, sont offerts sur le marché. Ils se présentent sous forme de gel et de suppositoire et doivent être appliqués sur le vagin juste avant la relation sexuelle. En plus d'accroître la lubrification, ils augmentent aussi l'élasticité vaginale.
  • Prolonger les caresses et les jeux amoureux. L'application d'un lubrifiant peut être un formidable ajout aux préliminaires. N'hésitez pas à vous y attarder. Vous devriez constater une augmentation du désir et... de l'excitation.
  • Faire l'amour 7 fois par jour? Sans aller jusque-là, l'activité sexuelle régulière avec pénétration favorise la lubrification et l'élasticité du vagin. Raison de plus pour ne pas s'en priver.

 

Et l'hormonothérapie?

L'hormonothérapie, prise à court terme pour maîtriser les symptômes ménopausiques, comme les bouffées de chaleur, soulage souvent la sécheresse vaginale. Si vous cessez vos traitements d''hormonothérapie orale ou transdermique (timbre), vous pourriez vouloir envisager des traitements intravaginaux à administration locale pour éviter la sécheresse vaginale et l'inconfort.

Ce type de traitements améliore habituellement la circulation sanguine vers la zone vaginale, rehaussant ainsi la sensation et la lubrification. Les risques sont minimes pendant un traitement de longue durée. Trois moyens de prendre les œstrogènes intravaginaux topiques sont à votre disposition.

1. L'anneau vaginal: un petit anneau de plastique libère la quantité appropriée d'œstrogènes. L'anneau s'insère dans le vagin et demeure en place pendant trois mois.

2. Le comprimé: un petit comprimé d'œstrogènes est inséré dans le haut du vagin deux fois par semaine.

3. La crème: la crème d'œstrogènes conjuguée est déposée dans le vagin au moyen d'un petit applicateur deux fois par semaine.

La libido sous zéro?

Après la ménopause, notre corps produit moins de testostérones (hormones masculines). La testostérone joue un rôle important dans les fantasmes et l'excitation sexuelle, et ce, tant chez les femmes que chez les hommes. La baisse de testostérones entraîne souvent une diminution de l'appétit sexuel. C'est normal, mais cela ne veut pas dire que votre désir disparaîtra complètement. Bien que des options d'hormonothérapie substitutive de testostérones ainsi que d'œstrogènes existent, des risques y sont associés. Consultez votre médecin avant d'envisager toute forme d'hormonothérapie.

 

La dépression, le stress, la fatigue ou l'utilisation de certains médicaments (médicaments contre l'hypertension artérielle et antidépresseur, entre autres) peuvent aussi être des facteurs à l'origine de ce déclin du désir. Si vous croyez que votre perte de désir sexuel ou celle de votre partenaire est un effet indésirable d'un médicament prescrit, ne prenez pas la décision d'en interrompre l'utilisation par vous-même, parlez-en à votre médecin.

Une baisse de désir peut tout simplement signifier que vous devez trouver de nouveaux moyens de garder votre vie sexuelle amusante et excitante. En faire une priorité vous permettra d'entretenir une relation étroite avec votre conjoint et de rester connectés. Réglez tous les problèmes au fur et à mesure qu'ils se présentent et n'ayez pas peur d'essayer d'ajouter un peu de fantaisie dans votre vie sexuelle. À cet âge, la sexualité peut demander un peu plus d'effort et d'engagement de la part de chacun des partenaires, mais après tout, cela en vaut bien la peine.

Image corporelle

Toutes les femmes ne sont pas à l'aise avec les changements que leur corps subit au cours des années. Elles peuvent penser que leurs nouvelles rides, leurs cheveux gris ou leur gain de poids les rendent moins attrayantes. Cette baisse d'estime les incite même parfois à éviter toute intimité.

Si vous luttez contre votre image corporelle, rappelez-vous que votre vitalité, votre sensualité et votre désir d'aimer ne s'envolent pas au fil des ans. L'attirance et la sensualité ne disparaissent pas avec l'âge, elles se modifient. Alors...

  • Misez sur vos forces.
  • Soyez créative en tentant de trouver des moyens pour vous sentir attrayante. Prenez plus de temps pour vous-même lorsque vous vous préparez le matin pour votre journée. Portez du parfum (si c'est ce que vous aimez); procurez-vous de la lingerie fine.
  • Dorlotez-vous.
  • Concentrez-vous sur le fait de faire plaisir: aux autres et surtout, à vous-même.

Pour plus d'information sur la sexualité après la ménopause, n'hésitez pas à visiter le site masexualite.ca de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada.

 

Commentaires
Partage X
Amour et sexe

Le sexe n'a pas d'âge