Amour et sexe

Couple: vie à deux

Auteur : Elle Québec

Amour et sexe

Couple: vie à deux

Opération déco

Vous adorez le moderne, alors que l'élu de votre cœur n'est pas tout à fait sorti de sa phase médiévale? Pour éviter le duel à n'en plus finir, prévoyez le coup avant le déménagement. Kim Vallée, consultante en lifestyle et auteure d'un blogue sur l'art de vivre, suggère de faire un plan à l'échelle de l'appartement dans lequel vous vous apprêtez à emménager et d'y placer des bouts de papier représentant vos meubles respectifs. À vos marques, prêts? Discutez! «L'exercice permet de confronter nos attentes de manière très concrète, explique la jeune femme. On constate ce qu'on a de trop et on convient d'avance des morceaux à abandonner.»

Vos styles sont vraiment trop différents pour être conciliés? Faites appel à un designer professionnel ou résignez-vous à faire des concessions, pièce par pièce, selon ce qui est essentiel pour chacun de vous. La popote est votre domaine? C'est vous qui déciderez alors de l'aménagement de la cuisine. Il travaille à la maison? C'est lui qui décorera le coin bureau. L'idée étant que, de part et d'autre, vous lâchiez prise au sujet des choses peu importantes à vos yeux et que vous choisissiez de vous amuser de vos différences, comme en témoigne Laurie: «Un coin de la maison est réservé aux figurines de mon chum, une collection que je trouve moche, et un autre à mes nombreux livres, qu'il trouve inutiles et encombrants. Eh bien, on s'en accommode, et ce n'est vraiment pas grave.»

Comment faire votre place si vous emménagez chez votre amoureux et que vous n'avez pas les moyens d'investir dans de nouveaux meubles? Kim Vallée conseille de repeindre quelques pièces, la couleur étant une excellente façon de créer beaucoup d'impact à petit prix. Et si c'est votre amoureux qui s'installe chez vous? De grâce, faites-lui de la place! Sophie Legault, organisatrice professionnelle et auteure du livreVaincre le désordre – Le comprendre pour l'éliminer, constate que ce sont encore souvent les femmes qui gèrent la maison et que certaines d'entre elles poussent le zèle un peu loin. «Une de mes clientes avait tellement envahi la salle de bain avec ses produits que son conjoint devait s'y rendre avec sa trousse de voyage et la rapporter avec lui en sortant!», raconte-t-elle.

Scènes de ménage

Règle de base: le ménage est plus facile à faire quand on élimine le superflu. Stéphanie a eu toute une surprise quand les boîtes de son copain ont été livrées à leur nouvel appart: «Il avait tout déménagé, sans se poser de questions. J'ai trouvé du thé et du popcorn vieux de 10 ans!» Faites un bon tri dans vos possessions avant le départ. Vous économiserez sur les frais de déménagement et vous gagnerez de l'espace.

Au quotidien, la règle d'or est de ne surtout pas compter sur la pensée magique pour arranger les choses: «Au début, il y a eu des frictions entre mon chum et moi, raconte Louise, parce que je croyais naïvement que lorsqu'on emménagerait ensemble, le partage des tâches (sortir les vidanges, remplir et vider le lave-vaisselle, ramasser nos affaires, etc.) se ferait naturellement. Mais il ne faisait pas grand-chose de ce que j'attendais de lui, et je n'en parlais pas.» Leur solution? Une discussion franche et une distribution des tâches permettant à chacun de s'occuper des choses qui lui paraissent essentielles. Là réside le secret de la réussite, selon Louise: «Par exemple, c'est important pour moi que mes chats aient toujours une litière propre, alors c'est moi qui la change, même si je n'aime pas particulièrement le faire.»

Ce qui ne marche toutefois pas pour tout le monde, souligne Marie. «Les tâches avaient beau être divisées, on ne s'entendait pas sur la fréquence et le moment auxquels les accomplir. Je passais finalement la fin de semaine avec une toilette sale parce que mon chum attendait au dimanche soir pour la nettoyer!» Le couple a réglé le différend en retenant les services d'un homme de ménage.

Il faut parfois être inventif pour trouver des solutions aux manies de l'autre qui nous pèsent, ajoute Sophie Legault: «Il laisse traîner ses vêtements – particulièrement ses bas – dans le salon? On y installe un panier pour les récolter. Il déverse le contenu de ses poches sur le comptoir en rentrant dans l'appart? On place un vide-poche à l'entrée.» L'organisatrice professionnelle insiste aussi sur la nécessité de permettre aux traîneux d'avoir des espaces où le désordre pourra régner.

Vous êtes du genre à refaire le lit derrière votre copain et à fignoler son ménage? Mauvaise idée. Si vous avez déterminé ensemble qu'une certaine corvée lui appartient, ne l'exécutez pas à sa place. Il risque d'abandonner, et le ressentiment s'accumulera plus rapidement que la poussière!

Les bons comptes font les bons amants
Vous connaissez la marque de son café préféré, et lui se souvient des noms de tous vos anciens compagnons. Mais que savez-vous vraiment de vos habitudes respectives en matière d'argent? Les experts financiers s'entendent: même si ça n'a rien de très romantique, il faut jouer cartes sur table dès le départ. Êtes-vous à l'aise avec ses dettes? Vous attendez-vous au même rythme de vie l'un et l'autre? Qui s'occupera de payer les comptes? Et comment allez-vous gérer le budget pour les dépenses communes?

Plusieurs couples gardent des comptes en banque personnels, mais transfèrent mensuellement une somme prédéterminée vers un compte conjoint pour couvrir les dépenses communes. D'autres ne supportent pas l'idée de ce type de compte parce que leur amoureux est trop dépensier... ou parce qu'elles veulent camoufler leurs achats! Ces couples-là conservent les reçus et divisent une fois par mois toutes les factures communes. À l'autre extrême, ceux qui ne voient pas l'utilité de séparer leurs finances mettent tout dans un compte unique.

Denise Archambault, notaire et co-auteure du livre Les bons comptes font les bons couples, tient à prévenir les amoureux contre cette pratique: qu'arrivera-t-il en cas de dispute, ou si votre douce moitié fait faillite ou si elle meurt subitement? L'argent déposé dans le compte du couple pourrait disparaître ou être gelé pendant une longue période. «Le compte conjoint ne devrait servir qu'aux dépenses communes prélevées par paiements automatiques, comme le loyer et l'électricité», soutient la notaire.

Plusieurs femmes croient que les dépenses devraient être divisées moitié-moitié, même quand elles gagnent moins que leur partenaire. Denise Archambault suggère plutôt d'y aller au prorata des salaires. «Les femmes pensent garder plus d'indépendance en payant la moitié de tout, mais elles se trompent et vont s'appauvrir. C'est de la fierté mal placée. On a encore l'impression que celui qui paiera le plus aura davantage de pouvoir décisionnel.» Selon elle, même les biens partagés, par exemple la télé ou le frigo, ne devraient pas être achetés à deux. Elle encourage d'ailleurs les nouveaux conjoints à dresser une liste de tous les objets qui leur appartiennent et d'en conserver les reçus. S'il y a séparation – et soyons honnêtes, c'est fort possible –, des discussions pénibles pourront ainsi être évitées.

Les joies de la cuisine

Comme tout acte qui est répétitif, la préparation des repas peut devenir pénible. Ici encore, on prévient les disputes en instaurant un système auquel on adhère sans le remettre constamment en question.

Certains couples font leurs courses ensemble chaque samedi et passent une partie de la journée du dimanche à cuisiner des repas qu'ils congèlent pour le reste de la semaine. D'autres préfèrent alterner: il fait l'épicerie et la cuisine pendant une semaine; elle s'en occupe la semaine suivante. Et dans bien des cas, un congé de vaisselle est accordé au cuistot. Les plus actifs socialement peuvent inscrire sur un calendrier les soirées où ils prévoient être à l'extérieur afin de faciliter la planification des repas pris à la maison. Celui des deux qui insiste pour manger fréquemment au restaurant paie l'addition.

Vous êtes végétarienne et votre conjoint aime la viande? Plutôt que de tenter de vous convertir l'un l'autre, créez ensemble un nouveau répertoire de plats ou adaptez les recettes de manière à ce que la viande puisse y être ajoutée une fois que les portions seront séparées.

Autre source potentielle de conflit: les fêtes. Avant de recevoir, partagez-vous les tâches selon vos forces. Il est meilleur aux fourneaux? Assurez le service. Recevoir le stresse, alors que vous adorez ça? Faites un compromis entre votre style et le sien en achetant de temps en temps des mets préparés ou en y allant plus simplement avec une dégustation de vins et fromages.

Préserver son intimité
Fini, les cinq à sept après le travail sans prévenir sa douce moitié! Vie commune et besoin d'indépendance ne sont pas toujours faciles à conjuguer. Exprimer clairement ses attentes de ce côté dès qu'on emménage ensemble facilite l'adaptation des partenaires. Si vous vous attendez à ce que votre chum vous appelle pour vous dire qu'il rentrera plus tard à la maison, vous serez déçue car ça ne viendra pas naturellement. Vous devrez le lui demander.

Même chose pour la différence entre votre rythme de vie et le sien. Marie a dû faire un arrangement quand son copain s'est installé chez elle: «Il aime parler et interagir constamment alors que moi, qui suis enfant unique et qui viens d'une famille tranquille, j'ai besoin de quelques heures pour moi chaque semaine. J'ai dû le lui dire. Je lui ai aussi offert des écouteurs sans fil pour qu'il puisse jouer à ses jeux vidéo sans me déranger.»

Dormir avec quelqu'un toutes les nuits demande également une bonne dose d'adaptation. Une couche-tôt, un lève-tard, la lecture au lit, la température de la pièce, parfois aussi les ronflements... Certains trouvent des compromis malgré tout, mais l'idée de faire chambre à part séduit de plus en plus de couples dont les habitudes de sommeil sont trop différentes.

Et quand on a envie d'être un peu seule? Pour plusieurs, la solution est de se réserver une pièce ou un petit coin rien qu'à soi. Pas assez de place? Annie, travailleuse autonome qui partage appart et bureau avec son copain profite de la maison d'une amie, libre pendant le jour, pour aller y lire tranquillement dans un silence dont elle ne peut pas souvent profiter chez elle. D'autres apprécient à l'occasion l'anonymat du cinéma ou du musée.

Ève, dont le conjoint a la garde de ses deux jeunes enfants, se réfugie régulièrement dans un spa pour une fin de semaine entière, quand elle sent la fatigue et l'impatience monter. «Juste m'occuper de moi pendant deux jours. C'est mon refuge, et ça m'empêche de craquer.» Après tout, comme le dit Jacques Salomé, psychosociologue et auteur du livre Jamais seuls ensemble – Comment vivre à deux en restant différents: «L'harmonie n'est pas de tout faire ensemble, mais de pouvoir partager ensemble un maximum en osant vivre parfois pour soi... en dehors de la proximité immédiate de l'autre.»

LES CLÉS DE L'HARMONIE

Cinq conseils de Nicole Hébert, psychologue au centre Objectif Couple, à Montréal, pour faciliter la vie à deux:

  • Exprimez clairement vos limites. N'attendez pas qu'on devine ce que vous ressentez et que la colère monte en vous.
  • Un seul partenaire ne peut pas faire toutes les concessions alors que l'autre continue à mener sa vie comme avant.
  • Patience! Avez-vous vraiment négocié avant de baisser les bras?
  • Ça ne suffit pas de se retrouver physiquement dans le même lieu que l'autre. Prenez le temps d'être ensemble, de faire des choses à deux.
  • Dédramatisez! Aimer, c'est accepter ses différences... et savoir en rire, aussi!
  • Pas toujours facile de vivre à deux... Faites-nous part de votre expérience et de vos trucs qui facilitent votre vie à deux.

    Emménager avec son chum

    Cliquez ici pour nous faire part de vos commentaires!

    VOS COMMENTAIRES
    Pas facile pour moi, de vivre à deux il y a plus de 12 ans que je vis seule alors,je me demande si je serai capable un jour !Bref! Jai 67 ans, je me pose une question dois-je consulter un psygologue ou bien demeurer seule toujours car je suis bien avec moi-même quant à vivre à deux cela sera peut-être mieux avez vous une réponse ?
    FRANCE

    La vie à deux quand les deux ont des enfants, je crois que c'est presque impossible. Pour moi ça ne fonctionne pas et pour bien des gens autour de moi non plus. Les familles reconstituées c'est pas facile.
    ANNE

    Pour vivre à deux heureux, voici 3 principes à respecter:
    1- Engager une femme (ou homme) de ménage sur le champs. C'est essentiel.
    2- Elle lui dira - en toute circonstance: tu as raison.
    3- Il lui dira - en toute circonstance: je te comprends.
    Grâce à ces trois conditions, on peut vivre à deux heureux et en amour pour la vie.
    STÉPHANIE

    Une famille reconstituée ça fonctionne mais il faut y mettre beaucoup de temps et de travail car les 2 parents n'ont pas les mêmes valeurs dans certains cas mais c'est tout à fait possible. Ça fait 3 ans que nous sommes en famille reconstituée!
    ARIANNE

    Article publié originalement dans le magazine ELLE QUÉBEC

    Commentaires
    Partage X
    Amour et sexe

    Couple: vie à deux