Amour et sexe
25 avr. 2011

Couple: les contraires s'attirent-ils vraiment?

Par Fabienne Vinet

istockphoto.com Auteur : Elle Québec Crédits : istockphoto.com

Amour et sexe
25 avr. 2011

Couple: les contraires s'attirent-ils vraiment?

Par Fabienne Vinet

Avancer que les contraires s'attirent, c'est inévitablement y opposer l'autre adage qui dit plutôt «qui se ressemble s'assemble». Alors, lequel croire?

«C'est une question d'équilibre, affirme Audrey Brassard, professeure au département de psychologie de l'Université de Sherbrooke et psychologue spécialisée en relations de couple et sexualité. Les partenaires peuvent par exemple se ressembler sur le plan de leurs intérêts, mais avoir des personnalités opposées», précise-t-elle.

C'est le cas de Louis et Marie-Hélène, en couple depuis 27 ans. «On se fait souvent dire à quel point on a l'air différents», confirme cette infirmière à la retraite volubile et extravertie. Son tempérament est en effet à mille lieues de celui de son conjoint, calme et introverti.

Ce qui ne les empêche cependant pas d'avoir des affinités. Passionnés de plein air et d'opéra, ils profitent de leur retraite pour approfondir ces plaisirs à deux. «Ce n'est pas nécessaire d'aimer toutes les mêmes choses, mais en partager quelques-unes permet de développer une intimité émotionnelle», indique la psychologue.

Les différences entre les conjoints peuvent aussi s'observer sur le plan des valeurs ou des caractéristiques socioéconomiques, ou encore dans la façon de gérer la relation. Si certaines dissemblances risquent d'être plus difficilement conciliables, d'autres s'avèrent presque nécessaires puisqu'elles permettent aux partenaires d'évoluer ensemble.

L'attrait des contraires

«On peut être naturellement attiré par quelqu'un de différent de soi parce qu'on a l'impression qu'il vient nous compléter», remarque Audrey Brassard. Cependant, une relation empreinte de contrastes marqués est souvent peu viable à long terme, surtout si ceux-ci concernent les valeurs.

«Ces différences peuvent être plus complexes à concilier et donc plus susceptibles d'être la source de frictions», confirme-t-elle. Qui n'a jamais entendu des histoires de couples confrontés à une douloureuse séparation en raison du désir non partagé d'avoir des enfants?

Une nette différence de milieux socioéconomiques peut aussi faire mal. «Plus l'écart en matière de scolarité est marqué, plus il y a de risques de conflits», constate la psychologue.

Quand l'opposition est grande entre son milieu professionnel et celui de son conjoint, une distance s'installe presque inévitablement. Une religion et une culture différentes demandent aussi une très grande ouverture d'esprit et une excellente capacité de communication. «Dans tous les cas, si on est dissemblables, mais qu'on sait se parler, on maintient l'amour», dit Audrey Brassard.

Différents mais complémentaires

Si on choisit de rester ensemble, il faut apprendre à accepter les différences. Le danger dans un couple formé de contraires, c'est d'espérer parvenir à changer l'autre. Christine et André, tous deux extravertis, ont célébré l'an dernier leur 30e anniversaire de mariage.

S'ils ont des personnalités similaires, leurs intérêts sont par contre diamétralement opposés. Plus manuelle, Christine aime bricoler mais déteste les chiffres; plus intello, André déteste travailler de ses mains et adore tout ce qui touche l'économie et la politique.

«Au début de la relation, je voulais à tout prix qu'on se ressemble! C'était frustrant de voir qu'on ne partageait pas tous les mêmes intérêts», se rappelle Christine. Grâce à leur forte capacité d'introspection, elle et André ont cependant appris à laisser sa place à l'autre.

«La connaissance de soi est fondamentale à l'acceptation de la différence», souligne Audrey Brassard. Ce qui paraissait problématique au début s'est finalement avéré positif pour Christine: «Être dissemblables, ça pimente la vie, et ça ouvre à autre chose!»

Marie-Hélène et Louis ont aussi dû accomplir un travail personnel pour parvenir à mieux vivre ensemble. «Une fois la période d'amour passionné terminée, on a goûté à ce que voulait dire la dissemblance», se rappelle Marie-Hélène. Ils ont connu des hauts et des bas pendant quelques années, au cours desquelles ils ont appris à mieux comprendre leurs différences et à miser sur leurs ressemblances.

Trouver l'équilibre

En amour comme dans la vie, il n'y a pas de recette unique pour atteindre le succès, et s'embarquer avec un partenaire identique n'est pas forcément la solution. Personnalités semblables ne signifie pas absence de frictions.

Christine et André en savent quelque chose! «On comprend le besoin de l'autre de s'exprimer, mais si la compétition pour l'attention entre en jeu, ça peut parfois devenir conflictuel», souligne Christine. Être pareils en tous points risque aussi devenir lassant, voire exaspérant!

«La différence est saine, et il faut garder en tête que le partenaire ne peut pas combler toutes nos attentes», rappelle Audrey Brassard. C'est bien beau l'amour, mais on a aussi besoin de ses amis pour partager ses expériences et de la reconnaissance de ses pairs pour s'épanouir.

Alors, pareils ou pas pareils? Difficile de trancher quand vient le temps de déterminer les ingrédients essentiels à une recette conjugale réussie. Chaque couple est unique, tout comme les conjoints qui le composent. Et malgré les différences visibles, on est peut-être plus semblables qu'il n'y paraît!

Mots-clés
Partage X
Amour et sexe

Couple: les contraires s'attirent-ils vraiment?