Amour et sexe

Couple: ces clichés qui ont la vie dure

Auteur : Elle Québec

Amour et sexe

Couple: ces clichés qui ont la vie dure

Question de démêler le vrai du faux, Yvon Dallaire, psychologue, sexologue et auteur du livre Qui sont ces couples heureux?, fait la lumière sur quelques clichés qui risquent d'assombrir notre vie à deux.

1. Le couple rend heureux.
Faux. Le couple, comme l'argent, ne rend pas heureux. Il peut contribuer au bonheur, mais ne le fait pas. «Le couple est conçu pour générer des crises. Ce sont, idéalement, des crises de développement personnel, mais seulement 20% des gens en relation réussissent à les transformer en occasions d'épanouissement», précise le psychologue.

2. L'âme sœur existe.
Faux. Cette idée suppose qu'il n'existe qu'une seule personne, un seul grand amour fait pour nous. Sans notre moitié, nous serions incomplètes. «La passion des débuts donne temporairement l'impression d'avoir rencontré l'âme sœur, mais la première crise du couple vient vite briser cette illusion. Si on ne réussit pas à transformer cette phase difficile en occasion de croître, on se quitte et on recommence à chercher désespérément le grand amour», croit Yvon Dallaire.

3. Qui se ressemble s'assemble.
Vrai. Plusieurs études démontrent que les couples heureux sont ceux qui ont une compatibilité de caractère. Ils possèdent une vision commune de l'argent et de l'éducation des enfants. Leur niveau intellectuel, leur ouverture d'esprit et leur capacité d'adaptation sont souvent similaires. «Notre partenaire est notre miroir. On attire une personne qui a le même niveau de développement émotif que soi», ajoute le psychologue.

4. Il n'y a pas de femmes frigides; juste des hommes maladroits.
Vrai et faux.
Il existe des hommes maladroits et des femmes sexophobes. «Et, très souvent, ils se retrouvent ensemble, constate Yvon Dallaire. Cela n'est dû à aucune mauvaise foi de leur part. L'homme ignore tout simplement comment fonctionne la femme et ne connaît pas ses attentes. Il ne sait pas, par exemple, qu'elle a besoin d'être détendue pour être réceptive sexuellement .»

5. La femme porte le pantalon.
Vrai et faux.
«Je dirais plutôt que c'est l'homme qui porte le pantalon, mais que c'est la femme qui le choisit», ironise Yvon Dallaire. Ce cliché a la vie dure parce que le Québec a longtemps été une société matriarcale. Le rôle de «maître» de maison revenait aux femmes en l'absence prolongée des hommes, qui partaient travailler en forêt, aux champs ou à l'usine.

6. Quand le sexe va, tout va.
Faux.
Il existe des couples très heureux à la sexualité anodine et des malheureux où le sexe est la seule chose qui va. Yvon Dallaire explique que son expérience clinique lui confirme toutefois qu'une vie sexuelle satisfaisante est souvent le reflet d'une relation épanouie. Par contre, précise-t-il, certains conjoints ne s'entendent bien qu'au lit; ils ne peuvent absolument pas vivre ensemble.

7. Les hommes ne pensent qu'au sexe, et les femmes, qu'à l'amour.
Faux.
Au-delà du sexe, l'homme recherche toujours l'amour et la valorisation. «Sa première attente est sexuelle, tandis que la femme est d'abord en quête d'affection. Mais tous deux ont les mêmes besoins: survivre, aimer et être aimé, s'épanouir, etc.», croit Yvon Dallaire, qui rappelle que le secret d'un couple harmonieux consiste justement à reconnaître l'autre dans ses différences et à les accepter.

8. Les femmes préfèrent les hommes grands et plus âgés.
Vrai.
«Les anthropologues le disent: les femmes recherchent la sécurité chez un partenaire plus âgé, plus grand et, jusqu'à tout récemment, plus riche. De la même manière, les hommes souhaitent trouver la fertilité et le plaisir chez une conjointe plus jeune. C'est dans leur nature. Le reste n'est qu'une question d'éducation, d'éthique et de valeurs», estime le psychologue.

9. C'est toujours la femme qui est à l'origine du divorce ou qui demande à consulter.
Vrai.
L'homme ne veut pas porter le blâme de la rupture. «Il est conditionné à être responsable et à apporter la sécurité à sa femme et à sa famille. Il est capable de tout faire pour que sa conjointe le quitte, mais il est moins souvent qu'elle à l'origine du divorce», soutient Yvon Dallaire, qui précise que la principale raison de séparation invoquée par les femmes est le désenchantement.

10. Les hommes ne veulent pas d'enfant.
Faux.
«L'homme est linéaire, tandis que la femme est un être de changement. Elle aimerait vivre ce qu'elle espère, mais de son côté, il voudrait que sa princesse demeure toujours la même», croit Yvon Dallaire. Devenir parent implique des modifications majeures dans le style de vie du couple, ce qui peut en effrayer certains. Mais on voit un nombre grandissant d'hommes vouloir des enfants, alors que leur conjointe désire plutôt bien établir sa carrière.

Commentaires
Partage X
Amour et sexe

Couple: ces clichés qui ont la vie dure