Tendances

Mode: pour la diversité

Auteur : Elle Québec

Tendances

Mode: pour la diversité

Les précurseurs
  • Dès 1984, les publicités de BENETTON, signées à l'époque par Oliviero Toscani et ayant pour slogan «Toutes couleurs unies», célébraient la différence. Près de 30 ans plus tard, la marque italienne réitère ses voeux de diversité par sa nouvelle campagne publicitaire mettant en scène neuf citoyens du monde. On y retrouve entre autres la Tunisienne Hanaa Ben Abdesslem; Mario Galla, un mannequin allemand à mobilité réduite; le transgenre brésilien Lea T; ainsi que la Soudanaise Alec Wek. (photo ci-contre)
  • En 1995, M-A-C faisait appel à RuPaul pour la promotion de ses rouges à lèvres Viva Glam et devenait ainsi la première maison de cosmétiques à nommer une drag queen comme égérie! Encore aujourd'hui, cette société canadienne sait voir la beauté autrement: l'an dernier, elle prenait pour muse la nonagénaire Iris Apfel et, cette année, c'est la culturiste Jelena Abbou qui est ambassadrice de sa nouvelle collection, Strength.
  • Vous souvenez-vous de la pub et de la vidéo virale DOVE EVOLUTION, qui montrait à quel point les images publicitaires sont modifiées? En 2006, ce coup d'éclat a permis à Dove de lancer le Fonds d'estime de soi Dove, visant à revoir notre définition de la beauté, et à poursuivre sa campagne pour la diversité corporelle. Dans sa plus récente vidéo, Thought before action, cette marque de savons s'adresse cette fois aux directeurs artistiques, aux graphistes et aux retoucheurs, en leur demandant de ne pas manipuler notre perception de la beauté.(photo ci-bas)

dove-diversite.jpg

 

À DÉCOUVRIR: Notre dossier sur La beauté autrement 

Des designers qui osent

Les mannequins des premiers défilés de JEAN PAUL GAULTIER ne correspondaient pas aux canons classiques de la beauté: on voyait des corps obèses, âgés, percés, tatoués, des hommes habillés en femmes, des femmes à l'allure virile, au nez aquilin ou au crâne rasé... Le couturier n'est pas le seul à avoir causé un choc dans l'univers de la mode en employant des modèles au physique atypique. En 1999, l'inclassable ALEXANDER McQUEEN faisait défiler Aimee Mullins sur de magnifiques prothèses en bois sculpté... Plus récemment, ALBER ELBAZ a décidé de recourir au casting sauvage pour la campagne d'automne 2012 de Lanvin et de faire d'une octogénaire au port altier, d'un homme noir d'âge mûr et d'une drag queen royale quelques-unes des égéries de sa collection baroque. Plus près de nous, DENIS GAGNON a fait porter sa collection printemps-été par ses amis, dont quelques travestis (Mado Lamotte, par exemple). La preuve que la mode n'est plus aussi monolithique qu'on le croyait!

La confusion des genres

Avec ses lèvres pulpeuses et son regard d'azur, la top modèle d'origine bosniaque ANDREJ PEJIC fait l'envie de plus d'une femme... sauf qu'il s'agit d'un homme! Ça n'a pas empêché l'androgyne de 21 ans de défiler en robe de mariée pour Jean Paul Gaultier ni de faire la couverture de l'édition serbe du magazine Elle. Il y a aussi eu LEA T, qui, avant de changer de sexe l'an dernier, a fait la couverture du Elle Brésil et a été la muse de Givenchy.

Et c'est sans compter les filles qui posent pour les collections masculines! La top néerlandaise SASKIA DE BRAUW apparaît dans la campagne de prêt-à-porter pour hommes de Saint Laurent Paris; tandis que l'ex-athlète olympique CASEY LEGLER est devenue, à 35 ans, la première femme à signer un contrat de mannequinat masculin avec la prestigieuse agence Ford.

 

À DÉCOUVRIR: Notre dossier sur La beauté autrement 

Véritablement belles

Des seins, des cuisses, des fesses: la couverture de juin 2011 du VOGUE ITALIEN, signée par Steven Meisel, de même que l'édito mode qui l'accompagnait ne sont pas passés inaperçus. Et pour cause: le célèbre photographe américain a choisi pour modèles trois mannequins tout en courbes, revêtues de microtenues. La motivation derrière ces clichés, qui flirtaient avec l'érotisme? Une pétition qu'avait lancée le magazine pour s'opposer aux sites Internet faisant la promotion de l'anorexie. Ne voulant pas jouer les hypocrites en dénonçant les troubles alimentaires tout en mettant des brindilles en couverture, la rédactrice en chef Franca Sozzani a décidé de joindre le geste à la parole.

À DÉCOUVRIR: Notre dossier sur La beauté autrement 

Le nouvel idéal de beauté

Si on en croit un sondage mené l'an dernier par le magazine new-yorkais ALLURE, les stéréotypes de beauté d'il y a 20 ans (la grande blonde mince aux yeux bleus) ne sont plus de mise aujourd'hui. De nos jours, les Américains craquent plutôt pour les teints et les cheveux foncés, les traits racés ou métissés, et les silhouettes féminines et plus en courbes; pensez à Halle Berry, à Beyoncé, à Jennifer Lopez ou encore à Jessica Alba. Il semblerait aussi que les femmes d'âge mûr ont plus que jamais la cote (86 % des répondants les trouvent plus séduisantes qu'auparavant). Enthousiasmant!

La semaine de mode XL

Portée à bout de bras par l'ex-mannequin Gwen DeVoe et quelques passionnées de chiffons, LA PREMIÈRE SEMAINE DE LA MODE TAILLE FORTE a vu le jour à New York en 2009. Boudée par bien des médias à ses débuts (à l'exception de l'hebdomadaire Newsweek et de ELLE QUÉBEC, qui a couvert l'évènement) et snobée par bien des designers, cette Semaine ne cesse depuis de prendre de l'ampleur. En 2012, le grand magasin Bloomingdale's s'y est même associé, et des pièces de designers - Michael Kors, Calvin Klein, Ralph Lauren - y ont été présentées devant un public de «fatshionistas» plus excitées que jamais. (fffweek.com)

Toutes les femmes sont belles...

... qu'elles soient minces ou voluptueuses, que leur ventre soit plat ou rebondi, leurs seins petits ou volumineux. En photographiant plus de 150 femmes dans leur plus simple appareil, l'Américain Matt Blum a voulu prouver qu'elles étaient toutes magnifiques, peu importe leurs complexes. Le livre THE NU PROJECT, qui sera publié à l'automne, est l'aboutissement de cette aventure qui en a sans doute décomplexé quelques-unes! (thenuproject.com)

Née pour inspirer

C'est pour encourager les jeunes à faire preuve de solidarité que LADY GAGA et sa mère, Cynthia Germanotta, ont créé la fondation Born This Way. Parmi les préoccupations de la prodigieuse diva: stopper l'homophobie, éradiquer l'intimidation et lutter contre les troubles alimentaires - notamment via Body Revolution, une page Web qui est une véritable communauté de soutien pour les jeunes, qui sont invités à y confier leurs insécurités.

À DÉCOUVRIR: Notre dossier sur La beauté autrement 

Le prix de la diversité

La politique de Jacob de ne pas retoucher ses photos, les défilés de la diversité corporelle du Festival mode et design de Montréal, la démarche conscientisée de la marque de maillots Lili-les-Bains, la Journée sans maquillage de ELLE QUÉBEC, Canal Vie et Rouge fm... Voilà quelques-unes des initiatives saluées par le PRIX IMAGE/IN qui, depuis sa création en 2011, encourage la promotion d'images du corps saines et diversifiées. Cette reconnaissance québécoise, décernée par un jury de jeunes et de représentants de l'industrie de l'image, mais aussi par un public de 14 à 17 ans qui est appelé à voter sur Internet, est une magnifique façon de changer notre perception de la beauté! (derrierelemiroir.ca)

Photo: Gracieuseté de The Nu project

Les courbes, c'est sexy!

La Torontoise KARYN JOHNSON, la New-Yorkaise NADIA ABOULHOSN et la Montréalaise SARAH ST-FLEUR sont fashionistas jusqu'au bout des doigts et partagent une passion pour la mode taille forte. ADDITION ELLE a choisi ces trois blogueuses branchées pour promouvoir sur les médias sociaux sa nouvelle collection de lingerie, Fabuleusement divine. Une campagne publicitaire qui nous branche! (fabuleusementdivine.com)

Une top qui mord dans la vie!

Pourquoi devrait-on se priver quand on veut mener une carrière de mannequin? C'est ce que s'est dit l'Australienne ROBYN LAWLEY, 23 ans, qui, n'en pouvant plus d'être au régime pour avoir une taille de guêpe, a préféré signer un contrat avec une agence taille forte. Même si cette top de 23 ans porte du 14, ça ne l'a pas empêchée de faire la couverture de Elle, de Marie Claire et de Vogue... Et ce n'est pas tout: l'an dernier, elle est même devenue la toute première mannequin taille forte à figurer dans une campagne du géant américain Ralph Lauren. Et son appétit pourrait la mener encore plus loin: Robyn, qui dévoile ses plaisirs coupables sur son blogue Robyn Lawley eats, a été approchée par l'éditeur Random House pour écrire son propre livre de recettes!

 

À DÉCOUVRIR: 

Et si les modèles de beauté changeaient?

Mannequin taille plus: en coulisses avec Justine Legault

Commentaires
Partage X
Tendances

Mode: pour la diversité