Tendances

Loue1robe: on a testé le service de location de robes

Loue1robe: on a testé le service de location de robes

Au bal du musée des Beaux-Arts de Montréal. Auteur : Elisabeth Massicolli Crédits : Musée des Beaux-Arts de Montréal

Tendances

Loue1robe: on a testé le service de location de robes

Samedi dernier, mes collègues Audrey, Théo et moi-même étions invitées au très chic bal du musée des beaux-arts de Montréal. Nous ne pouvions être plus excitées à l’idée de se la jouer jet set le temps d’une soirée mondaine... jusqu’à ce que l’angoisse nous prenne: qu’allions-nous porter?
 

À la soirée black-tie de l’année, où tout le monde est sur son 36, on oublie notre petite robe cocktail! Comment donc se préparer au chic événement sans dépenser une fortune?

Nous avons eu l’excellente idée de contacter Sarra Ghribi, de l’entreprise montréalaise Loue1robe que nous avions découverte lors d’une précédente conférence ELLE Inspire. L’entrepreneure a accepté de nous recevoir dans son atelier-boutique du centre-ville quelques jours plus tard — et nous sommes toutes tombées sous le charme!

Sarra est sympathique, honnête et elle sait tout de suite comment nous mettre à l’aise. Elle a pris le temps de nous connaitre, de bien cerner nos besoins (qui étaient bien différents d’une fille à l’autre), de nous rassurer sur nos complexes un peu niaiseux («Toutes les femmes sont magnifiques, suffit de les mettre en valeur!», nous a-t-elle répété.), puis elle est partie dans l’arrière-boutique — où se trouvent plus de 800 magnifiques robes, de taille 0 à 20. Elle en est revenue les mains pleines de housses, dans lesquelles se trouvaient les trois robes avec lesquelles nous allions — presque littéralement — tomber en amour. Voici nos commentaires.

Elisabeth

«La robe que j’ai choisie est littéralement la première que j’ai essayée. J’avais précisé à Sarra que je cherchais une robe dans laquelle je me sentirais sexy, mais qui n’en montrerait pas trop. Pas question de passer la soirée à tirer sur ma jupe ou à replacer mon décolleté plongeant! Elle a bien compris, bien qu’elle m’ait quand même sortie de ma zone de confort avec une robe Marciano plutôt justaucorps et fendue sur le devant. Dès que je suis sortie de la cabine d’essayage, Audrey, Théo et Sarra se sont écriés: c’est la bonne! J’ai aussitôt été convaincue et je n’ai pas regretté mon choix: je me suis sentie comme une star d’Hollywood toute la soirée!»

 

 

null  

 

Audrey

«Premièrement, il faut souligner à quel point Sarra est une humaine extraordinaire! Vraiment très «cash», comme je dis souvent. En plus d’être à l’écoute de mes besoins, j’ai senti qu’elle était honnête quant à ce qui me faisait bien ou pas. Elle ne passe pas par quatre chemins: c’est oui ou c’est non! Les trois premières robes que j’ai essayées étaient très jolies, mais ne convenaient pas à ma personnalité. De loin, elle a observé mes réactions face à chacune d’entre elles, puis elle est repartie dans l’arrière-boutique... pour trouver LA robe parfaite! Une création signée Jill Stuart qui ne pouvait coller mieux à mon style. En l’enfilant, je me suis tout de suite sentie belle et à l’aise. Et, lors du bal, j’ai reçu une tonne de compliments!»

Théo

« Impossible de ne pas se sentir à l’aise avec Sarra, qui a comme but premier qu’on se sente belle et bien dans notre robe. Elle connaît les codes vestimentaires des différents événements glam de la ville sur le bout de ses doigts et a donc pu nous enligner adéquatement vers le type de robes qui convenaient pour le bal du Musée des beaux-arts. Pas question d’arriver là-bas et se sentir under dressed! Je me suis sentie écoutée et respectée dans ce que je voulais et ce que je ne voulais pas porter cette soirée-là. Dans mon cas, c’était la troisième robe, une Jill Stuart, qui a su me charmer. Elle me ressemblait (j’adooooore être vêtue de noir), tout en me sortant de ma zone de confort (allô le décolleté plongeant, mais sophistiqué).

Comme la consultation se fait dans la plus grande intimité, Sarra est en mesure de nous conseiller de A à Z, en nous guidant sur le type de souliers, de bijoux et de sous-vêtements à porter. Résultat? Au bal, je me sentais confiante et j’ai reçu une tonne de compliments. Win! »

 

 

null

La location d'une robe chez Loue1robe coûte entre 50$ et 250$ - stylisme et nettoyage compris. En magasin, les robes (qui sont signés BCBG, Hervé Leger, Dior, Gucci, etc.) se détaillent entre 180$ et 5000$. Pour plus d'informations sur l'entreprise ou pour prendre rendez-vous avec Sarra pour trouver LA robe qu'il vous faut, visitez le loue1robe.com!

 

À DÉCOUVRIR

J'ai testé: l'entraînement 3-3-3

J'ai testé: l'hôtel Beatnik

J'ai testé: partir en vacances... toute seule! 

 

Commentaires
Partage X
Tendances

Loue1robe: on a testé le service de location de robes