Tendances

Les pires fashion faux pas de l’été

Agathe Bray-Bourret Auteur : Elle Québec Crédits : Agathe Bray-Bourret

Tendances

Les pires fashion faux pas de l’été

La pédicure française

Des pieds, c'est des pieds. Des mains, c'est des mains. Alors à moins de prendre votre verre de Mojito avec le pied, réservez la manucure française pour les mains. Si vous voulez vous amuser un peu avec les orteils, optez plutôt pour l'un des vernis à ongles couleur jujube de l'été: orange mandarine, rouge écarlate, rose fuchsia... Toutes les nuances de rouge (plus le noir, le blanc et l'argenté) sont permises. Le détail top tendance de la saison? On se lime les ongles en arrondi au lieu d'y aller carré, pour plus de douceur.

La combinaison en jean

Vous êtes figurante dans un spot publicitaire sur les rénovations? Si la réponse est non, rangez cette combi en jean qui a survécu à tous vos ménages de printemps depuis 1992. À moins que vous répondiez au nom de Kate Moss, qui est possiblement la seule personne au monde qui saurait bien porter une combinaison en jean, optez pour un modèle en lin ou coton. C'est beaucoup moins risqué.

Les bretelles de soutien-gorge apparentes

Il y a des soutiens-gorge bustiers sur le marché. Il y a aussi les modèles avec les bretelles qui se croisent dans le dos, invisibles avec un haut à dos sport. Mais il n'y a aucune raison valable de montrer ses bretelles de soutien-gorge, pas même si elles sont estampillées La Perla.

Les motifs (trop) fleuris

Dans le cas des motifs fleuris, deux ce n'est pas mieux. Comme le vin et les hommes, les motifs fleuris devraient toujours être consommés un à la fois. Alors on fait un choix: soit la chemise Liberty, soit la jupe néo-hippie, soit le sac à motif fleurs des champs. Mais jamais les trois à la fois, sinon on ressemble à une platebande.

Des minishorts trop mini

Les minishorts étaient partout cette saison, du modèle vintage à taille haute chez Chloé aux Daisy Dukes en denim coupé de Miss Sixty. Quelques créateurs - Stella McCartney, Max Azria, Dolce & Gabbana - ont même osé faire défiler le modèle «culotte», encore plus micro qu'un micro-minishort. Mais les créateurs ne sont pas des dieux, et nous ne sommes pas leurs esclaves (enfin... la plupart du temps). Il n'y a qu'une seule tranche de la population qui devrait être autorisée à porter des micro-minishorts: les bébés.

Les spartiates au genou

La première fois qu'on a vu ce modèle montant, tout décoré de clous et de lanières, on s'est bien bidonnées. «Une Harley Davidson version sandales, mais qui va porter ça?», se disait-on, hilares. Apparemment, beaucoup de filles. Revenons donc sur quelques acquis: une chaussure plate qui monte haut raccourcit et grossit la jambe, surtout quand elle est très chargée. Alors à moins de mesurer plus de six pieds, de peser moins de 100 livres et de s'appeler Gisele, on oublie. Dans le cas des spartiates, less is more: plus courtes elles sont, mieux c'est. Pour l'élément fantaisie, on les choisit dorées ou argentées, question qu'elles fassent briller les pieds.

uggs.jpgLes bottes Ugg sur jambes nues

En plein hiver, on peut les excuser. Les bottes Ugg sont chaudes, molles, confortables et bien rembourrées. Et nous, on habite au Canada. Normal qu'on craque! Mais en plein été, alors qu'on devrait profiter de nos deux petits mois de chaleur relative pour aérer nos orteils, on les glisse parfois à nu dans ces bottes-pantoufles. Si vous êtes du genre à proclamer «jamais sans mes Ugg!» avant de sortir, essayez de remplacer l'objet de vos affections par une paire de spartiates ou de mocassins aux chevilles. Vous verrez, on s'habitue.

Les tongs en plastique

Vous êtes sur la plage? Au bord d'une piscine? Dans un hôtel miteux où vous n'osez pas mettre les pieds sur la surface de la douche? Vous avez parfaitement raison de ressortir vos sandales en plastique. Dans tous les autres cas, rangez-les! La seule chose moins élégante sur le pied qu'une paire de tongs en plastique, c'est une paire de Crocs. À remplacer illico par une paire de ballerines plates (archi-classique), des chaussures bateau (un nouveau classique) ou des sandales en cuir (un vieux classique).

Illustration: Agathe Bray-Bourret

 

Les tresses africaines

Allez, on avoue: on est toutes passées par là. Dès qu'on met les pieds dans un tout-inclus à Cuba, il se passe des trucs étranges dans notre cerveau. On se met à avoir envie de danser sur le tabouret de bar de la piscine, à penser que le Cuba Libre accompagne très bien le petit déjeuner et à avoir envie de... tresses africaines. Le rhum aidant, on oublie souvent une règle essentielle en coiffure: les tresses africaines ne devraient jamais être portées par des non-Africains. Jamais. Pour combler notre envie d'une coiffure de plage, on se jette plutôt sur le gel à effet mouillé (très rafraîchissant sur des cheveux ramassés en chignon) ou on essaie le look vagué décoiffé, parfait pour les cheveux au sel de mer.

Le mauvais bronzage

Vous avez une semaine top chrono pour bronzer et rendre folles de jalousie toutes les copines restées en ville? Alors n'oubliez surtout pas de vous exposer au soleil de midi à 15h tous les jours, à peine enduite d'un peu d'huile bronzante à FPS 2... C'est la recette parfaite pour ne plus avoir aucun top à se mettre, traces de bronzage disgracieuses obligent. Billet de loterie pour le cancer de la peau en prime. Il est comment, le bronzage le plus chic de l'été 2009? Moyen sur le corps et plus pâle sur le visage. La meilleure façon de se garder des rides!

Commentaires
Partage X
Tendances

Les pires fashion faux pas de l’été