Tendances

Le sac en plastique: nouvel it-bag ou fashion victim?

Le sac en plastique: nouvel it-bag ou fashion victim?

À g.: le sac d'épicerie signé Céline. À dr.: le sac en plastique aperçu au défilé Burberry. Photographe : Instagram @celine / Imaxtree

Tendances

Le sac en plastique: nouvel it-bag ou fashion victim?

Qu’est-ce qui différencie un sac d’épicerie d’un sac en plastique  griffé? Rien, si ce n’est la valeur qu’on donne à telle ou telle marque, que ce soit un supermarché ou une maison de luxe. Et le nouvel it-bag en vogue compte bien nous le démontrer!

Sur la passerelle du défilé Burberry, lors de la Fashion Week automne-hiver 2018-2019, des mannequins défilent, un sac en plastique transparent ou coloré à la main, flanqué du logo de la marque anglaise. Pour son dernier défilé avec la griffe britannique, le designer Christopher Bailey a choisi la simplicité d’un accessoire prosaïque et utilitaire, qui se soustrait à sa destinée purement matérielle grâce à la magie d’un nom associé au luxe. Le message sous-jacent: il suffit d’estampiller huit lettres sur un sac de course pour que le plastique devienne fantastique! Le nouvel it-bag de Burberry se veut cool et fantaisiste, reconnaissable au premier coup d’œil,… d’un regard averti du moins. Les autres penseront à la contrefaçon. La maison british n’est pas la seule à détourner le sac d’épicerie pour en faire un objet de convoitise: cette saison, Céline en offre un à ses clients lorsqu’ils achètent un article de maroquinerie. On ne le paie (heureusement) pas, mais il faut tout de même débourser des centaines de dollars pour mettre la main sur l’un des portefeuilles de la marque française, et quelques milliers de plus pour l’une de ses sacoches. Et pourtant, sur Instagram, le sac en plastique griffé Céline occulte déjà ses autres accessoires…
 

 

Le détournement des objets du quotidien est devenu monnaie courante, notamment grâce au créateur Demna Gvasalia, chez Balenciaga et Vêtements, ou encore à Jeremy Scott chez Moschino. Les designers se moquent des codes et des tendances, en y mettant le prix fort. Le meilleur exemple? Le cabas Carry Shopper de Balenciaga, lancé au printemps 2017 et qui ressemble comme deux gouttes d’eau au sac en plastique bleu d’Ikea. L’accessoire de la griffe parisienne, vendu à 3000 $ et des poussières, s’est attiré les moqueries des internautes et de la marque suédoise, qui vend le sien à 1 $ tout rond. Ça n’a pourtant pas empêché Burberry et Céline de réitérer l’expérience. Déjà culte dans le petit monde de la mode, le sac d’épicerie griffé ne finit pas à la poubelle mais dans notre garde-robe… et en ce qui nous concerne, on s’en serait passé!

Défilé Burberry automne-hiver 2018-2019

Défilé Burberry / Crédit: Imaxtree

 

Commentaires

Partage X
Tendances

Le sac en plastique: nouvel it-bag ou fashion victim?