Tendances

Le minishort: pour ou contre?

Imaxtree Photographe : Imaxtree Auteur : Elle Québec

Tendances

Le minishort: pour ou contre?

Ce printemps, les créateurs se sont passé le mot: pour être dans le coup, il faut faire court. Signe de la crise ou signe du printemps, ils ont économisé sur le tissu et proposé des minishorts aux motifs de fleurs ou de fruits, déclinés dans des couleurs fluo ou des tons neutres, et taillés dans des matières inattendues comme le cuir, la soie ou la dentelle. Moins Lolita que BCBG, moins provocant que polyvalent, le minishort version 2012 est avant tout chic et élégant. Est-ce à dire qu'on osera enfin le porter? Alors là, deux camps s'affrontent...

 

Le camp du non

Du côté de la rédaction, elles sont quasi unanimes: pour Annie (qui est pourtant une grande sportive élancée) et Mélanie (une intégriste du jogging toute menue), avoir des jambes de jeune girafe est la condition sine qua non pour porter du court. «Puisque j'ai des cuisses, disons, "athlétiques", pour parler joliment, porter des minishorts serait pour moi l'équivalent d'habiller un 36D d'un décolleté plongeant!» s'exclame également Violaine. Mais la condamnation la plus dure vient d'Emmanuelle: «Il y a des tendances qu'on peut adapter à sa sauce (les imprimés, les couleurs vives, les tons pastel) et qui ne dépendent pas du tout de notre morphologie. Mais un minishort, c'est un minishort. C'est court, et ce n'est joli que sur de longues jambes fuselées.» Et vlan!

 

À DÉCOUVRIR: L'incontournable de l'été 2012: le minishort

 

 

 

Le camp du oui

Si les filles de la rédac sont officiellement des poules mouillées, il y a heureusement des dissidentes dans notre entourage. «Personnellement, j'en porte et je ne suis pas hyper menue, explique Lolitta, une blogueuse mode qui n'a pas froid aux yeux (ni au reste, d'ailleurs). Avec les bonnes sandales, à talons hauts carrés ou compensés, toutes les jambes sont belles, ou presque.» «Comme la minijupe des années 1960, le short me semble aller de pair avec une envie de liberté, de révolte, que je trouve encourageante et réjouissante», s'extasie Sandy, qui bosse chez Hermès, à New York. «J'aime beaucoup l'aisance de mouvement que le short procure, ajoute-t-elle. C'est un vêtement dénudé, mais plus protecteur qu'une jupe; pratique, mais très féminin.» Avouezle: les apôtres du minishort le défendent bien...

 

 

 

 

 

 

À DÉCOUVRIR: L'incontournable de l'été 2012: le minishort

 

 

 

Commentaires
Partage X
Tendances

Le minishort: pour ou contre?