Tendances

Hong Kong ou l'expérience shopping

Auteur : Elle Québec

Tendances

Hong Kong ou l'expérience shopping

Avec son allure de mégalopole, Hong-Kong n'a rien à envier aux capitales de la mode occidentales. Comme Paris, Londres, New York, la ville a sa semaine de la mode, deux fois par an. Ce qui la démarque? L'exemption de taxes... Eh oui! Ne payer aucune taxe lui vaut bien son titre de destination shopping de choix. À Hong-Kong, il y a même un festival du magasinage!* Vuitton, Chanel, Burberry, Cartier, Dior, Prada, Gucci, tous les grands noms s'y trouvent, et les Hongkongaises en raffolent.

D'ailleurs, les habitants de l'ancienne colonie britannique sont considérés comme les deuxièmes plus grands consommateurs de marques de luxe en Asie, après les Japonais. Belle position pour une population de 7 millions d'habitants confinés sur un territoire ayant deux fois la superficie de l'île de Montréal!

Juste pour le plaisir des yeux, il faut pousser la porte de l'Hôtel Peninsula, le plus bel établissement de Hong Kong, qui accueille dans ses murs plusieurs boutiques aux prix inabordables pour le commun des mortels, même sans taxes. Pourtant, aux intersections des rues achalandées, tout quidam déambule sac Vuitton sous le bras... mais attention, ça ne veut pas dire qu'il est authentique!

La contrefaçon, bien que condamnée par les autorités, a aussi pignon sur rue et fait rager l'industrie du luxe. Selon l'Organisation mondiale des douanes, la contrefaçon représenterait 10 % du marché mondial, qu'elle provienne de Chine ou d'ailleurs! Dans certains marchés de Hong Kong, comme le nocturne de Temple Street, on peut acheter une fausse Rolex pour l'équivalent de 10$ canadiens! Les sacs contrefaits de marques célèbres sont en forte demande. Les touristes se laissent trop souvent séduire, même si les coutures du sac siglé auront vite fait de craquer et que bien des montres s'arrêteront de fonctionner au bout de quelques jours... Qui plus est, succomber à la contrefaçon, c'est encourager un système où les droits de la personne ne sont pas respectés et les conditions de travail souvent déplorables. Pensez-y...

FAIRE NOS EMPLETTES DANS LA CAPITALE DU SHOPPING

Mieux vaut chercher de vraies bonnes affaires, à commencer par les vêtements de style traditionnel, mais pas nécessairement folklorique, en soie ou en lin, que l'on déniche dans tous les marchés de la ville. Un premier arrêt s'impose au Stanley Market. Malgré son côté très touristique, il est fort agréable et situé au bord de la mer. On y trouve des gadgets, des vêtements à bas prix, peu de contrefaçons, quelques stands de vêtements plus chics et des petits restaurants.

Pour les bijoux, le jade est la pierre de choix à rapporter. Si l'on a des moyens modestes, il faut visiter le Jade Market, de préférence le matin afin d'éviter les foules. On peut marchander et ramener en souvenir des breloques, bagues, pendentifs, colliers et bibelots en jade ou pierres semi-précieuses – mais sans certificats de garantie comme dans les bijouteries.

Notre coup de coeur pour magasiner: Nathan Road, une immense avenue de Kowloon qui rappelle les Champs-Élysées parisiens. En période de soldes, on y fait de très, très bonnes affaires. Par exemple, pour l'équivalent de 30$ canadiens, on s'offre une paire de Hush Puppies, vendues 100$ hors taxes chez nous! Par ailleurs, Hong-Kong est parsemée de grands centres commerciaux réunissant les marques locales et internationales.**

Il y a mille et une façons de magasiner à Hong-Kong, qu'on ait un gros compte bancaire ou non. L'expérience se poursuit jusqu'à l'aéroport international où l'on retrouve toutes les grandes marques. Au cas où on aurait oublié d'acheter une montre Swatch, un sac Prada ou une petite robe Dior!

* Le Hong-Kong Shopping Festival se tient du 24 juin au 31 août.

**Site Web de centres commerciaux de Hong Kong:
Pacific Place
Time Square
Harbour City

Commentaires
Partage X
Tendances

Hong Kong ou l'expérience shopping