Tendances

Ève Salvail: l'icône rebelle

Auteur : Elle Québec

Tendances

Ève Salvail: l'icône rebelle

Ève affichait un tatouage de dragon bien avant The Girl with the Dragon Tattoo. Encore aujourd'hui, elle est la mannequin québécoise la plus connue du monde. De Matane (où elle est née) à Tokyo (où elle s'est fait tatouer le crâne), tout le monde se souvient d'elle, même ceux que la mode indiffère.

La muse de Jean Paul Gaultier a fait partie en 1994 de la distribution de Prêt-à-Porter, du célèbre réalisateur américain Robert Altman, en compagnie de Carla Bruni, de Naomi Campbell et de Linda Evangelista. À cette époque, la vie d'Ève Salvail était un tourbillon permanent. «Je travaillais tellement à ce moment-là que, lorsque j'y repense, les contrats et les expériences se confondent dans ma tête», lance Ève, qui est maintenant une D.J. de renommée internationale.

N'empêche que sa première couverture (pour le ELLE QUÉBEC!) lui a laissé des souvenirs indélébiles. «Ma mère a laminé cette photo et l'a accrochée dans ma chambre chez elle. Pendant des années, à chacune de mes visites, c'était la première chose que je voyais à mon réveil!» Vingt ans plus tard, sa beauté androgyne irradie toujours autant sur le cliché de notre numéro anniversaire. Une autre photo à laminer, peut-être...  

Ève dans nos pages du magazine de juin 1993

Eve-Salvail-juin-1993.jpg

DÉCOUVREZ D'AUTRES TOPS MADE IN QUÉBEC:
Jessiann Gravel: la mannequin à la sensualité épanouie
Pamela Bernier: la mannequin caméléon
La mannequin Sophie Touchet: la révélation
Chantale Nadeau: la beauté généreuse
Rencontre avec la top québécoise Anaïs Pouliot 

Commentaires
Partage X
Tendances

Ève Salvail: l'icône rebelle