Tendances
6 avr. 2016

Erin Heatherton, ex-ange de Victoria’s Secret, se confie

Par Marouchka Franjulien

Getty Images Auteur : Elle Québec Crédits : Getty Images

Tendances
6 avr. 2016

Erin Heatherton, ex-ange de Victoria’s Secret, se confie

Par Marouchka Franjulien

Derrière le glamour et les paillettes, la top Erin Heatherton souligne un problème de poids dans l’industrie de la mode.

Blonde, longiligne et pulpeuse, Erin Heatherton - une top américaine de 27 qui a défilé pour Victoria's Secret de 2008 à 2013 - pourrait sans problème faire partie du tableau de chasse de Leonardo DiCaprio. Mais aujourd'hui, l'ex-ange a raccroché ses ailes et se permet d'égratigner une industrie qui persiste à négliger la diversité corporelle. À mille lieux des paillettes et des sourires ravageurs qui défilent sur la passerelle de la marque de lingerie, Erin Heatherton se rappelle ses années passées au service de la griffe avec une amertume non contenue. «Lors de mes deux derniers défilés pour Victoria's Secret, on m'a dit de perdre du poids, a-t-elle confié début avril au magazine Motto. Quand j'y repense, je me dis: "Vraiment?"» Avec sa silhouette svelte, Erin Heatherton fait partie de ces rares femmes à pouvoir se targuer de correspondre aux canons de beauté figés de l'industrie de la mode. À l'époque, elle faisait deux séances de sport par jour et mangeait sainement, afin de pouvoir répondre aux exigences de la griffe. «J'étais vraiment déprimée parce que je travaillais très fort et j'avais l'impression que mon corps me résistait, ajoute-t-elle. J'en suis arrivée au point où, un soir, en rentrant d'un entraînement, je me souviens avoir regardé mon assiette en me demandant s'il fallait que je mange.» Après le défilé, Erin Heatherton a préféré mettre un terme à son contrat avec la marque de lingerie. «J'ai réalisé que je ne pouvais pas parader devant toutes ces femmes qui me prennent pour exemple, tout en leur disant que c'est facile et simple et que tout le monde peut y arriver.»

PLUS: Ashley Graham: la top aux courbes voluptueuses

Trois semaines avant l'entrevue qu'elle a accordée à Motto, Erin Heatherton a partagé son combat sur Instagram, en publiant une photo d'elle dans un t-shirt à message "Empowered by Failure" ("Renforcée par l'échec"). En légende, la top a choisi de partager son expérience, sans faire mention de Victoria's Secret. «Je me débattais avec mon image corporelle et la pression que je ressentais pour atteindre la perfection. Je ne suis pas parfaite, écrit-elle. Durant ce combat, cependant, j'ai trouvé le moyen de m'aimer telle que je suis.»

PLUS: Pourquoi les femmes sont-elles si complexées?

Erin Heatherton n'est pas la seule à critiquer cette politique de la taille zéro. Dernièrement, Amy Schumer a épinglé le magazine Glamour pour avoir publié sa photo dans un article sur les personnalités «taille plus». Seul hic? L'humoriste fait du 6 et s'est empressée de le préciser sur Instagram. «La «taille plus» est considéré comme un 16 aux États-Unis. [...] Des jeunes filles qui voient mon corps et qui s'imaginent que c'est une taille plus? Qu'en pensez-vous? Moi, je ne trouve pas ça cool glamour, pas glamour». L'industrie de la mode commence à adopter d'autres standards beauté, mais il y a encore du chemin à faire. Heureusement, des tops comme Erin Heatherton et Gigi Hadid s'insurgent contre le diktat de la maigreur qui règne sur les podiums et font bouger les choses à leur façon!

À DÉCOUVRIR:
Diversité corporelle: le message nécessaire de Gigi Hadid sur Instagram
Monica Rose, la styliste qui habille Kendall Jenner et Gigi Hadid
Mode: pourquoi tant de maigreur?

Mots-clés
Partage X
Tendances

Erin Heatherton, ex-ange de Victoria’s Secret, se confie